Imprimer
SC/14501
22 avril 2021

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur l’Éthiopie

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite, aujourd’hui, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de janvier, M. Dang Dinh Quy (Viet Nam):

Les membres du Conseil de sécurité ont pris acte avec préoccupation de la situation humanitaire qui règne dans la région du Tigré, en Éthiopie.

Les membres du Conseil ont salué les efforts déployés par le Gouvernement éthiopien pour accroître l’accès humanitaire et offrir une aide dans ce domaine.  Conscients, néanmoins, des difficultés d’ordre humanitaire qui subsistent, ils ont appelé de leurs vœux une intervention humanitaire renforcée et un accès humanitaire sans entrave pour toutes les personnes dans le besoin, y compris eu égard à la situation sur le plan de la sécurité alimentaire.

Les membres du Conseil ont demandé que les secours internationaux continuent d’être assurés, conformément aux principes directeurs de l’Organisation des Nations Unies relatifs à l’aide humanitaire d’urgence, notamment les principes d’humanité, de neutralité, d’impartialité et d’indépendance.

Ils ont noté que l’insécurité qui règne dans la région du Tigré entrave les opérations humanitaires en cours et ont appelé à un retour à la normale.

Les membres du Conseil se sont dits profondément préoccupés par les allégations de violations des droits humains et d’atteintes à ces droits, notamment par des allégations faisant état de violences sexuelles à l’encontre de femmes et de filles dans la région du Tigré, et ont demandé que des enquêtes soient menées pour identifier les responsables de tels actes et les traduire en justice.  Ils ont salué l’enquête conjointe menée par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme et la Commission éthiopienne des droits de l’homme sur les allégations de violations des droits humains et d’atteintes à ces droits.  Ils ont également salué l’engagement de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples sur cette question.

Les membres du Conseil ont souligné la nécessité de respecter pleinement le droit international.

Ils ont réitéré leur soutien sans faille aux initiatives et organisations régionales et sous-régionales, notamment l’Union africaine et l’Autorité intergouvernementale pour le développement, et ont souligné combien leur engagement constant était important.

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur profond attachement à la souveraineté, à l’indépendance, à l’intégrité territoriale et à l’unité de l’Éthiopie.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.