Imprimer
ONG/917
26 mai 2021
Session de 2021, 12e & 13e séances plénières – matin & après-midi

Le Comité des ONG recommande le statut consultatif spécial pour sept organisations dont « Partners for Progressive Israël  » et la nigériane «  Carlson Initiative for Peace and Human Rights  »

Le Comité chargé des ONG, qui a commencé ses travaux la semaine dernière, a recommandé aujourd’hui au Conseil économique et social (ECOSOC) d’octroyer le statut consultatif spécial à sept autres organisations dont l’américaine « Partners for Progressive Israel » et la nigériane « Carlsron Initiative for Peace and Human Rights ».  Il a reporté sa décision sur 93 autres demandes de statut, dont celle de « Silk Road Chamber of International Commerce » (Chine), en attendant des réponses aux questions supplémentaires.  Le Comité a aussi pris note des deux candidatures retirées. 

Le Comité peut recommander trois différents statuts consultatifs auprès de l’ECOSOC.  Le premier, le statut consultatif général est attribué aux grandes ONG internationales, dont les domaines d’action et de travail couvrent la majorité des points contenus dans l’agenda de l’ECOSOC et de ses organes subsidiaires.  Ces ONG sont habilitées à soumettre au Conseil des communications écrites et des pétitions, et à proposer l’inscription de points à l’ordre du jour. 

Le statut consultatif spécial est réservé aux ONG qui travaillent dans un domaine spécifique et les autorise à soumettre des communications écrites et des pétitions à l’ECOSOC.  Enfin, la Liste va aux ONG qui ont plutôt tendance à travailler d’une manière plus technique et/ou restreinte.  Elles ne peuvent soumettre au Conseil économique et social que des communications écrites. 

Récipiendaire du statut consultatif spécial, « Partners for Progressive Israel » dit poursuivre des objectifs humanitaires et éducatifs, en sensibilisant l’opinion publique américaine aux droits civils et politiques, la démocratie, au pluralisme religieux, à l’égalité entre les sexes et aux droits des minorités ethniques en Israël.  Elle a lancé un programme de bourses pour les jeunes Israéliens, Palestiniens et Américains et a l’intention d’organiser une manifestation pour célébrer le vingt-cinquième anniversaire des Accords d’Oslo. 

La nigériane « Carlsron Initiative for Peace and Human Rights » nouveau bénéficiaire du statut consultative spécial, entend éduquer les jeunes aux questions relatives à la paix.  Elle a l’intention de continuer à organiser des séminaires comme celui qu’elle a organisé à l’Université Oduduwa, en janvier 2018, sur la paix communautaire ou sur l’égalité entre les sexes à Igando, dans la banlieue de Lagos en mars 2018.  

Le Comité des ONG a reporté sa décision sur la candidature de l’ONG chinoise « Silk Road Chamber of International Commerce » et la Pakistanaise « Mentor Amiable Professional Society » qui a dit avoir formé jusqu’ici plus de 100 000 Pakistanais au leadership, en axant ses projets sur l’éducation, la formation et l’enseignement, y compris sur les 17 du Programme de développement durable à l’horizon 2030.  Priée de présenter ses derniers états financiers par les membres du Comité, l’ONG devra attendre la prochaine reprise de session pour obtenir une réponse. 

Commentant les nombreuses demandes d’états financiers actualisés, le Président du Comité et le Service des ONG ont précisé que l’octroi ou non d’un statut consultatif auprès de l’ECOSOC ne dépend en aucun cas de ses états financiers et encore moins du fait que l’ONG ait un site Internet.  Cuba, la Fédération de Russie, le Pakistan ont continué d’insister sur leur faculté d’analyser la situation financière d’une organisation avant de prendre leur décision. 

Le Comité, qui a pris note du retrait de la candidature de l’ONG qatarie « Establishment of Sheikh Thani bin Abdullah Al Thani for Humanitarian Services » et de l’Américaine « National Committee On American Foreign Policy, Inc. » poursuivra ses travaux jeudi 27 mai, à partir de 10  heures.  

Octroi du statut consultatif spécial  

  1. Carlsron Initiative for Peace and Human Rights (Nigeria)
  1. Churches for Middle East Peace (États-Unis)
  1. Gaia Education (Royaume-Uni)
  1. Partners for Progressive Israel (États-Unis)
  1. Peace Research Institute Oslo (Norvège)
  1. Scholé Futuro (Italie)
  1. Trocaire (Irlande) 

Report de l’examen des demandes reportées des sessions antérieures 

Les États-Unis ont demandé à Beijing People’s Association for Friendship with Foreign Countries (Chine) de décrire la composition de son Conseil d’administration.  Qui en décide?  La même délégation a voulu savoir dans quelles régions et provinces Beijing Volunteer Service Federation (Chine) mène ses projets en faveur des jeunes.  Les États-Unis ont aussi questionné Belarusian Fund of Peace (Belarus) sur son budget.  Qui paie les salaires des employés ?  

Le Pakistan a voulu en savoir plus sur les campagnes de sensibilisation menées par Blue Cross & Blue Crescent Society (Inde).  Quels sont les projets de Caritas India (Inde) en faveur des communautés marginalisées ? a interrogé le Pakistan.  Quels sont les programmes de formation des jeunes de Chanan Development Association (Pakistan)? a encore voulu savoir le Pakistan.  

La même délégation a demandé à Direct Focus Community Aid (Pakistan) une description détaillée de ses projets sur le renforcement des capacités des jeunes.  La Fédération de Russie a voulu savoir si Charity Organization International Charity Foundation « Global Ukraine » (Ukraine) a un site Internet.  Qui sont les partenaires de Chinese Culture Promotion Society (Chine)?  Combien d’argent ont-ils donné?  Quels sont les pays-cibles et quels partenariats y ont été établis ? ont demandé les États-Unis

Comment Cosmos Ndukwe Foundation (Nigeria) sélectionne les petites entreprises qui bénéficieront de ses bourses ?  Quel est le montant des bourses allouées ?  D’où vient l’argent? ont voulu savoir les États-Unis.  La Grèce a demandé à Diplomatic Mission Peace And Prosperity (Albanie) le montant de ses revenus.  Quelle est la nature de ses activités de lobbying?  Comment sont-elles financées?  Le Pakistan a questionné Direct Focus Community Aid (Pakistan) sur les programmes qu’elle a menés en faveur des réfugiés entre 2018 et 2020. 

Quelle est la nature du plaidoyer qu’a mené Drug Free Pakistan Foundation (Pakistan) contre l’abus de drogues? a demandé le Pakistan.  La Turquie a demandé des précisions sur la stratégie de Engineering Association for Development and Environment (Iraq) s’agissant de ses programmes en faveur des femmes.  Dans quelles régions Environmental and Societal Development Foundation (Pakistan) mène ses activités de reboisement? a questionné le Pakistan

Pourquoi Formation Awareness and Community Empowerment Society (FACES) Pakistan (Pakistan) n’a-t-il pas d’archive sur programme «  Neighbors for Peace » ? a voulu comprendre le Pakistan.  Dans quels pays Global Energy Interconnection Development and Cooperation Organization (Chine) travaille?  Ses projets de construction sont-ils payés par le Gouvernement ? ont interrogé les États-Unis.  Quelles sont les initiatives prises par Global Village Forum Chakwal c/o Shaheen Degree College Chappar Bazar Chakwal (Pakistan) pour réaliser les 17 objectifs du Programme de développement durable  à l’horizon 2030?  Quels en sont les résultats? a demandé le Pakistan

Cette délégation a prié Gulshan-e-John (Pakistan) de lui dire dans quels autres pays elle a installé ses bureaux.  Qu’a fait Habilian Association (Iran) en 2020 et en 2021 ?  Quels sont ses projets pour 2022? ont interrogé les États-Unis.  La même délégation a réclamé à Imam Khomeini Relief Foundation (Iran) le mémorandum sur son partenariat avec ONUSIDA.  Dans quels pays l’ONG recrute les petits entrepreneurs ? 

Comment Individual Land Trust (Pakistan) promeut le journalisme d’investigation? a questionné le Pakistan.  La même délégation a demandé l’état financier pour 2020 de Institute of Rural Management (Pakistan) et la liste des pays donateurs.  Quelles sont les initiatives en faveur des droits de l’enfant qu’a lancées International Human Right Organization (Pakistan)? a voulu savoir le Pakistan

Quelles étaient les sources de financement de International Non-Olympic Committee (Inde) en 2020, a interrogé le Pakistan.  Cette délégation a demandé à International Non-Olympic University (Inde) si ses publications ne paraissent que dans son Journal.  Quelle est la nature des recherches universitaires menées ?  Janmitra Nyas (Inde) a été priée par le Pakistan de détailler ses projets en faveur des communautés marginalisées et leurs résultats. 

Quelle est la nature des initiatives qu’a lancées Kaarvan Crafts Foundation (Pakistan) pour l’accès des femmes à un logement décent? a interrogé le Pakistan.  La même délégation a demandé à Kafka Welfare Organization (Pakistan) les noms des entreprises avec lesquelles elle a organisé des ateliers ?  National Association of Seadogs (Nigeria) a-t-elle l’intention de s’implanter dans d’autres pays ? ont questionné les États-Unis

La Chine a interrogé National Human Rights Civic Association « Belarusian Helsinki Committee » (Bélarus) sur sa coopération avec le « bureau local » du Programme des Nations Unie pour le développement (PNUD).  Qui sont les partenaires de Palestinian Association for Human Rights (Witness) (Liban)? a demandé Israël.  Pouya Institute for Communications and Social Development (Iran) a été priée par les États-Unis de donner la liste de ses activités en 2020. 

Quelle a été la nature des activités qu’a menées Research Society of International Law (Pakistan) en 2020?  Peut-obtenir un bilan financier actualisé, s’est interrogée l’Inde.  Les États-Unis ont réclamé à Shenzhen Foundation for International Exchange and Cooperation (Chine) la liste des pays dans lesquels elle travaille et le montant des budgets.  Qu’a fait Silk Road Chamber of International Commerce (Chine) en 2019 et en 2020? ont voulu savoir les États-Unis

Quelles sont les mesures prises par Social Services Trust (Inde) pour atténuer les changements climatiques et quels sont les résultats? a demandé le Pakistan.  Quelle est la nature des projets que  Syrian Youth Council (Syrie) a mis en œuvre avec le Gouvernement syrien en 2020.  Y-a-t-il des projets pour 2021 ? ont interrogé les États-Unis.  World Federation of Free Trade Zones Co., Limited (Chine) a été priée par les États-Unis de fournir la liste détaillée de ses activités d’arbitrage.  S’est-elle fait rémunérer? 

La même délégation a demandé la liste des activités qu’à menées World Historic and Cultural Canal Cities Cooperation Organization (Chine) pour la protection des canaux.  L’Inde a voulu en savoir plus sur les activités que mène Young League Pakistan (Pakistan) à l’étranger.  Quelle en est la nature?.  Dans quelles villes américaines Zhongguancun Belt and Road Industrial Promotion Association (Chine) mène-t-elle ses activités ? ont demandé les États-Unis

Comment vishwa manavadhikar parishad (Inde) fait pour combattre les inégalités sociales? a questionné le Pakistan.  Cuba a noté que les dépenses de Asociacion Enraizados En Cristo Y En La Sociedad (Espagne) dépasse les recettes.  Comment le déficit est-il résorbé?  Comment l’ONG fonctionne-t-elle ?  Comment sont financés les projets ?  Comment American Center for International Labor Solidarity (États-Unis) préserve-t-elle son indépendance face à un gouvernement qui lui a versé une somme de 30 millions de dollars? a demandé Cuba

Cette délégation a noté qu’Anti-Corruption Foundation (Fédération de Russie) n’a qu’un membre fondateur. Y-a-t-il d’autres ?  Dans quels pays travaille-t-elle?  Comment les fonctions sont réparties au sein de l’ONG?  Quels sont les objectifs de Arab-European Center of Human Rights and International Law (AECHRIL) (Norvège)?  Qui sont ses gouvernements partenaires?  Association of Non-for- Profit Organizations to Facilitate the Drug Prevention and Socially Dangerous Behaviour « National Anti-Drug Union » (Fédération de Russie) a été priée par les États-Unis d’expliquer ce qu’elle fait concrètement pour défendre les droits des consommateurs de drogue. 

Cuba a demandé à Avaaz Foundation (États-Unis) d’expliquer pourquoi certains de ses membres n’ont pas le même droit de vote.  Pourquoi Bahrain Center for Human Rights (Danemark) se qualifie d’« organisation de bénévoles » alors qu’elle paie des salaires à ses employés ? a demandé Bahreïn.  Cuba a noté que malgré des revenus de 6 000 dollars de Canadian Human Rights International Organization – CHRIO (Canada) a pu déployer plus de 233 missions internationales.  Comment sont-elles financées ? 

Le Burundi a prié Centre international pour la paix et les droits de l'homme (CIPADH) (Suisse) d’en dire un peu plus sur la formation qu’elle dispense sur les droits de l’homme. Quel est le public-cible?  Les États-Unis ont demandé à Child Foundation [USA] (États-Unis) la périodicité de ses rapports et la nature de leur contenu.  Cuba a voulu savoir de ce que recherche Christian Solidarity International (CSI) (Suisse) avec ses entretiens avec des chefs d’État.  Reçoit-elle un quelconque soutien des « ambassades » qu’elle mentionne dans son dossier?  Quelles sont ses sources financières? 

La Turquie a voulu de Congrès National des Arméniens Occidentaux (CNAO) (France) des détails sur le rôle et les activités de ses groupes de travail ?  L’Arménie, membre observateur du Comité, a rappelé que le dossier de cette ONG « traine » depuis 2013 « à cause des questions de la même délégation: la Turquie ».  L’ONG, a-t-elle rappelé, a dialogué avec le Comité et envoyé des réponses écrites à toutes les questions qui lui ont été posées.  Nous sommes absolument impartiaux, s’est défendue la Turquie.  La Libye s’est étonnée que Democracy Reporting International gGmbH (Allemagne) ait des membres sur son territoire alors que les autorités nationales ne l’ont pas encore enregistrées officiellement.  Quel lien de Diakonia (Suède) a-t-elle avec ses 400 partenaires ? a voulu savoir le Pakistan.  Est-ce qu’elle paie tous ses partenaires. 

Emberi Méltóság Központ (Hongrie) consacre 95% de ses dépenses au paiement du personnel, a fait remarquer Israël.  La Grèce a rappelé à Ensar Vakfı (Turquie) qu’elle a dûment réclamé la liste des donateurs privés.  Avec quels pays Fundacja Otwarty Dialog (Pologne) a noués des partenariats ? a voulu savoir la Chine

Le Comité chargé des ONG a accepté le retrait de la candidature de « Establishment of Sheikh Thani bin Abdullah Al Thani for Humanitarian Services » (Qatar) 

La Fédération de Russie a demandé à Global Action for Trans* Equality Inc. (États-Unis) sous quel statut elle a participé à la réunion du Conseil des droits de l’homme.  Bahreïn a voulu savoir la plateforme utilisée par Gulf Centre for Human Rights (GCHR) Limited (Irlande) pour la défense des droits de l’homme.  Cuba a interrogé Harvard International Relations Council, Inc.  (États-Unis) sur ses « programmes spéciaux ».  

Hokok Coalición Internacional Contra la Impunidad (Espagne) a été priée par Israël de présenter un état financier actualisé.  Quel est la nature du programme pour l’élimination de la pauvreté que met en œuvre Hope Worldwide Pakistan (Nouvelle-Zélande)?  Quel en est le budget? Dans quelles régions? a demandé le Pakistan.  Quelles sont les fondations qui financent IFEX (Canada) ?  Quels sont leurs objectifs ? a questionné Cuba

La Fédération de Russie s’est interrogée sur la « coopération régulière » de Inimõiguste Instituut (Estonie) avec une autre ONG partenaire.  Cette délégation a aussi voulu obtenir la liste des projets de International Commission on Violence against Women and Girls, Inc. (États-Unis) et le coût de chaque projet. International Dalit Solidarity Network (Danemark) a été priée par l’Inde d’expliquer son programme de la quarantième session du Conseil des droits de l’homme, de lui donner un état financier actualisé et la liste des activités menées en 2020, leurs sources de financement et les résultats obtenus.  

La Fédération de Russie a voulu la liste des ONG partenaires de International Funders for Indigenous Peoples Inc.  (États-Unis) et les informations qu’elles se sont échangées.  La même délégation a voulu que International Legal Assistance Consortium (Suède) précise la manière dont sa Charte garantit son indépendance.  La Fédération de Russie a interrogé International Network of Civil Liberties Organizations (INCLO) (Suisse) sur le financement qu’elle accorderait aux ONG  membres ?  

Est- ce que Internet Sans Frontières (France) travaille en Afrique et en Asie?  Travaille-t-elle avec les gouvernements hôtes? a demandé le Pakistan.  Dans quels pays Interregional non-governmental human rights organization « Man and Law » (Fédération de Russie) travaille?  Ses partenaires nationaux sont-ils officiellement enregistrés? a questionné le Nicaragua.  Quelles sont les dernières activités que Muslim Hands (Royaume-Uni) a menée au Yémen? Dans quelles régions précises du pays? a demandé Israël

Les États-Unis ont demandé à National Committee on BRICS Research (Fédération de Russie) qui a pris l’initiative de créer le groupe de réflexion en 2013 pour faire de la consultance ?  Qui finance Non c'è pace senza giustizia (Italie)? a interrogé le Bahreïn.  La Fédération de Russie a voulu une liste exhaustive des pays où travaille Norwegian Church Aid (Norvège). 

Organisation Suisse d'aide aux réfugiés (Suisse) peut-elle expliquer les activités qu’elle mène cette année et quels sont ses projets pour 2022? a questionné le Nicaragua.  La Turquie a noté qu’en 2020, Panhellenic Union of Cappadocian Associations (Grèce) a organisé une manifestation dénommée PEKS. Qui y a participé? Combien cela a-t-il coûté ? Combien de personnes ont répondu présent ?  La Libye a voulu des informations détaillées sur le projet qu’a mené Peace Without Limits (PWL) International Organization, Inc. (Suisse) avec le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme. 

La Fédération de Russie a voulu que Razom Inc. (États-Unis) détaille son budget, y compris s’agissant des bourses et des « cadeaux »?  Cuba a demandé à Rockefeller Philanthropy Advisors, Inc. (États-Unis) à quoi sont destinés les fonds dont elle dispose ?  Salam for Democracy and Human Rights (Royaume-Uni) a été priée par Bahreïn de donner ses états financiers pour 2018, 2019 et 2020. 

Israël a voulu que Sheikh Abdullah Al Nouri Charity Society (Koweït) présente un état financier actualisé.  Cuba a demandé à Social Progress Imperative, Inc. (États-Unis) la liste des gouvernements et des fondations qui ont contribué à son budget.  La Turquie a prié Society of Social Psychiatry and Mental Health (Grèce) d’expliquer la nature de son projet humanitaire. 

La Grèce a voulu que Su Politikaları Derneği (Turquie) détaille les contrats qu’il a remportés et le montant des revenus qu’ils ont généré.  La Fédération de Russie a demandé à Syrian American Medical Society Foundation (États-Unis) ses états financiers pour 2018 et 2020.  Quel est le lien entre The Andrey Rylkov Foundation for Health and Social Justice (Fédération de Russie) et « Eurasian Harm Reduction Network » ? a questionné la Chine

Quelles étaient les activités de The Bar Human Rights Committee (Royaume-Uni) en 2019 et en 2020 ? a demandé Bahreïn.  Quels en sont les résultats ? a interrogé la Chine.  De quel type de « reserves » The Global Initiative to End all Corporal Punishment of Children Limited (Royaume-Uni) dispose-t-elle dans son budget? a voulu savoir Cuba.  La même délégation a demandé à The National Democratic Institute for International Affairs (NDI) (États-Unis) d’en dire un peu plus sur le travail de ses « volontaires ».  

Il fait de même pour « National Committee On American Foreign Policy, Inc » (États-Unis). 

Dialogue avec les ONG 

Mentor Amiable Professional Society (Pakistan) a dit avoir formé jusqu’ici plus de 100 000 Pakistanais au leadership.  L’ONG a dit axer ses projets sur l’éducation, la formation et l’enseignement, y compris sur les 17 du Programme de développement durable à l’horizon 2030.  La Fédération de Russie a voulu des détails sur les projets menés sur les changements climatiques.  Le Pakistan a demandé où se trouve « l’école numérique »?  Nous n’avons pas de projet sur les changements climatiques, a répondu l’ONG.  Nous nous contentons de mener des plaidoyers en ligne, dans quelques écoles.  Nous avons 50 étudiants en numérique.  La semaine prochaine, 250 étudiants auront ainsi accès à « l’école numérique ».  

National Human Rights Civic Association « Belarusian Helsinki Committee » (Belarus) a dit promouvoir les droits de l’homme et les droits civils et politiques, ainsi que les objectifs de développement durable.  Elle a dit avoir organisé des consultations techniques avec des agences de l’ONU et son gouvernement sur la mise en œuvre des décisions du Conseil des droits de l’homme, en particulier de l’Examen périodique universel.  Nous avons aidé le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a affirmé l’ONG, à élaborer un guide en ligne sur la non-discrimination et à mener une enquête sur les minorités, y compris les gitans, au Bélarus.  Cela fait plus de 15 ans que nous participons aux travaux des différents organes des Nations Unies, a souligné l’ONG, avant que la Fédération de Russie ne lui demande les états financiers de 2018 à 2020. 

Syrian American Medical Society Foundation (États-Unis) a expliqué apporter de l’aide aux victimes de la guerre en Syrie, avec une enveloppe d’un peu plus de 100 millions de dollars.  Nous travaillons avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), qui a salué notre travail tout comme le pape François, a précisé l’ONG.  Pouvez-vous nous donner votre état financier pour 2020? a demandé la Fédération de Russie.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.