Imprimer
ONG/916
25 mai 2021
Session de 2021, 10e & 11e séances plénières – matin & après-midi

Le Comité des ONG recommande le statut consultatif spécial pour 30 autres organisations dont « Institute of the Black World 21st Century Inc. »

Le Comité chargé des ONG, qui est à la seconde semaine de ses travaux, a recommandé aujourd’hui au Conseil économique et social (ECOSOC) d’octroyer le statut consultatif spécial à 30 autres organisations dont « Institute of the Black World 21st Century Inc ».  Il a reporté sa décision sur la « Dr. Denis Mukwege Foundation » et 77 autres dossiers, en attendant des réponses aux questions supplémentaires.  

L’engagement de l’ONG américaine « Institute of the Black World 21st Century Inc. » est de renforcer les capacités des communautés noires aux États-Unis et dans le monde pour parvenir à l’égalité culturelle, sociale, économique et politique.  Elle offre un accès aux informations et aux ressources permettant aux groupes locaux de lancer des projets et d’établir des partenariats.  L’ONG dit avoir établi une coalition avec les membres de la diaspora africaine aux États-Unis. 

Le Comité a reporté sa décision sur plusieurs dossiers d’ONG humanitaires et de défense des droits de l’homme dont celui de la néerlandaise « Dr. Denis Mukwege Foundation » et de la française « Avocats sans frontières ».  

Le Comité peut recommander trois différents statuts consultatifs auprès de l’ECOSOC.   Le premier, le statut consultatif général est attribué aux grandes ONG internationales, dont les domaines d’action et de travail couvrent la majorité des points contenus dans l’agenda de l’ECOSOC et de ses organes subsidiaires.   Ces ONG sont habilitées à soumettre au Conseil des communications écrites et des pétitions, et à proposer l’inscription de points à l’ordre du jour.  

Le statut consultatif spécial est réservé aux ONG qui travaillent dans un domaine spécifique et les autorise à soumettre des communications écrites et des pétitions à l’ECOSOC.   Enfin, la Liste va aux ONG qui ont plutôt tendance à travailler d’une manière plus technique et/ou restreinte.   Elles ne peuvent soumettre au Conseil économique et social que des communications écrites.  

Le Comité poursuivra ses travaux mercredi 26 mai, à partir de 10 heures.  

EXAMEN DES DEMANDES DE STATUT CONSULTATIF SPÉCIAL REPORTÉES DES SESSIONS ANTÉRIEURES 

Octroi du statut consultatif spécial 

  1. The Committee recommended that the Economic and Social Council grant special consultative status to the following organizations:
  2. ACEH Les compagnons solidaires Action terre d’Afrique (ACEH Association de Coopération et d’Entraide Humanitaire) (France);
  3. AKIM Israel — National Organization for People with Intellectual Disabilities and their families (Registered Association) (Israel);
  4. Ashinaga (Japan);
  5. Association pour la défense des droits de l’homme et des revendications démocratiques/culturelles du peuple Azerbaidjanais-Iran — « ARC » (France);
  6. Centre Zagros pour les Droits de l’Homme (Switzerland);
  7. Civitas Maxima (Switzerland);
  8. Eagle Vision Charity, Inc. (United States);
  9. Forum international des plateformes nationales d’ONG (France);
  10. Foundation for Development Planning, Inc (United States);
  11. Global Aid for Africa — (GAA) (United States);
  12. IAP — International Association of Prosecutors (Netherlands);
  13. Institute for Reporters’ Freedom and Safety (Switzerland);
  14. Institute of the Black World 21st Century Inc. (United States);
  15. Interfaith Encounter Association (Israel);
  16. Jerusalem Institute of Justice (Israel);
  17. Lifelong Learning Platform (Belgium);
  18. Organisation Européenne des Centres Islamiques (OECI) (Switzerland);
  19. Partners for Peace and Prosperity, Inc. (United States);
  20. Rights and Resources Institute, Inc. (United States);
  21. Réseau européen pour l’Afrique centrale — European Network for Central  Africa (Belgium);
  22. Sosyal Akıl Derneği (Turkey);
  23. Stichting Mama Cash (Netherlands);
  24. SuperHealth Inc (United States);
  25. Terram Pacis (Norway);
  26. Uluslararası Doktorlar Derneği (Turkey);
  27. Všį “Žmogaus teisių apsauga” (Lithuania);
  28. White Ribbon Alliance for Safe Motherhood, Inc. (United States);
  29. Women’s Earth and Climate Caucus (United States);
  30. Women’s Freedom Forum, Inc. (United States); and
  31. Youth RISE (Resource, Information, Support, Education) Limited (United Kingdom).

Report de l’examen des demandes reportées des sessions antérieures 

Le Burundi a demandé à Arabian Rights Watch Association (États-Unis) un état financier actualisé.  Le Nicaragua a voulu que Association Québécoise des Organismes de Coopération Internationale (AQOCI) (Canada) décrive ses projets pour 2020 et 2021.  La Fédération de Russie a prié Associazione European Federation for Freedom of Belief (Italie) de donner des informations plus détaillées sur les sources de financement. 

Assyrian Aid Society of America Inc. (États-Unis) a été priée par la Turquie de détailler sa participation aux réunions de l’ONU, ces cinq dernières années.  La même délégation a voulu que Assyrian Documentation Centre (États-Unis) en dise un peu plus sur les résultats de ses recherches sur les crimes de haine en « Asie-Mineure ».  Quelle est la nature des projets liés à « la solidarité internationale » qu’a menés Avocats sans frontières France (France)? a demandé la Turquie.  

Le Pakistan a questionné Baloch Voice Association (France) sur les états financiers de 2018, 2019 et 2020.  La Fédération de Russie a voulu comprendre pourquoi Citizens'Alliance for North Korean Human Rights (République de Corée) se décrit comme une «  ONG nationale » alors que tout indique qu’elle est une ONG internationale.  La Chine a demandé à Committee for Justice (Suisse) une actualisation de ses projets au Yémen et en Syrie. 

La Fédération de Russie a voulu savoir si Conflict Dynamics International, Inc. (États-Unis) a obtenu l’autorisation du Gouvernement de la Syrie pour travailler sur le sol syrien.  La Libye a demandé à Congrès mondial Amazigh – CMA (France) la liste des activités qu’elle a menées en Afrique du nord.  La Chine a prié Coptic Solidarity (États-Unis) de donner des détails sur la conférence annuelle qu’elle organise. 

Cuba a voulu de Database Center for North Korean Human Rights (NKDB) (République de Corée) des informations détaillées sur le financement et les activités prévues en 2021.  Dr. Denis Mukwege Foundation (Pays-Bas) devra révéler à la Fédération de Russie le nom de son « ONG partenaire » ?  Cette délégation a demandé à Eri-Platform (Belgique) s’il existe des critères pour déterminer le montant des contributions de ses membres. 

La Turquie a voulu en savoir plus sur les avantages dont bénéficient les membres de Ethiopian Genocide Committee 1935-1941, Inc. (États-Unis).  Quels sont les projets de European Interreligious Forum for Religious Freedom (EIFRF) (France)? a interrogé la Chine.  La Fédération de Russie a demandé à Foreningen Tryggere Ruspolitikk (Norvège) des détails sur la « Nordic Reform Conference » qu’elle a organisée en 2017.  

Quelles sont activités que prévoit de mener cette année French Refugee Council (France)? a questionné le Burundi.  Global Center on Cooperative Security Inc (États-Unis) a été priée par la Fédération de Russie de fournir la liste de pays où elle est présente avec ses ONG partenaires.  Global Detention Project (Suisse) devra expliquer à la Chine les résultats des activités menées depuis 2018 et 2019.  

Est-ce que Global Network of Women Peacebuilders, Inc. (États-Unis) travaille avec des partenaires?  Dans quels domaines? a interrogé le Pakistan.  Dans quels pays Global Rights for Women (États-Unis) travaille? Quels sont les projets mis en œuvre? a questionné la Chine.  La Fédération de Russie a demandé à Humanitarian Tracker (États-Unis) sur la base de quels critères, elle trie ses informations.  

Ilankai Thamil Sangam, Inc. (États-Unis) a été priée par le Pakistan de donner des informations supplémentaires sur aon financement.  Quelles sont les ONG partenaires ?  La Chine a demandé à Interfaith Center on Corporate Responsibility (États-Unis) de donner les résultats de la nouvelle initiative « Investor Alliance for Human Rights ».  La même délégation a voulu que International Action Network for Gender Equity and Law (États-Unis) fasse connaître ses contributions au travail de la Commission de la condition de la femme.  

Cuba a demandé à International Association of Genocide Scholars, Inc., The (États-Unis) pourquoi elle n’a participé à aucune conférence des Nations Unies ? Quelle est sa situation financière ?  À quoi servent les ressources obtenues ? La Chine a réclamé des informations sur le partenariat de International Child Rights Center (République de Corée) avec le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), ces deux dernières années.  La Turquie a demandé à International Civil Society Action Network, Inc.  (États-Unis) la nature de ses projets futurs.  Qui va les financer? Qui va y participer? 

Qui sont les organisations membres de International Economic Organization World Distribution Federation (WDF) (République de Corée)? a voulu savoir la Turquie.  Quelle est la situation financière de International Medical Corps (États-Unis) et International Medical Crisis Response Alliance - Direct operation (États-Unis), ces quatre dernières années? a interrogé le Nicaragua.   

La même question a été posée à International Organisation to Preserve Human Rights Ltd (Royaume-Uni) par la même délégation.  La Chine a voulu connaître les résultats du congrès international sur la criminologie qu’International Society of Criminology (États-Unis) organise, dont le dernier en 2019.  Khmers Kampuchea-Krom Federation (États-Unis) ne dépense rien pour ses projets, a noté la Chine.  Comment compte-t-elle contribuer aux travaux de l’ECOSOC ?  

L’Inde a demandé à Le Collectif de la Paix au Sri Lanka (France) en quoi les débats qu’il organise contribuerait aux travaux de l’ECOSOC ?  Qui y participent? Combien sont-ils ?  Quels étaient les thèmes choisis ?  Quels sont les projets de Les Femmes Michif Otipemisiwak (Canada) pour 2021 et pour 2022? a interrogé le Nicaragua.  La Turquie a voulu davantage d’informations sur le projet ERASMUS de Mangfoldhuset (Norvège) mené avec l’Union européenne.  

Quelles sont les ONG publiques et privés nicaraguayennes qui travaillent avec MenEngage Global Alliance (États-Unis)? a demandé le Nicaragua.  Comment sont élus les responsables de NAUH (Now Action & Unity for Human rights) (République de Corée)? Qui peut se porter candidat? Quels en sont les critères? a interrogé la Fédération de Russie.  La Chine a rappelé à National Peace Corps Association (États-Unis) qu’elle n’a répondu qu’à l’une des trois questions posées à la dernière session. 

War Child (Royaume-Uni) a neuf membres avec un budget de 18 millions de dollars, s’est exclamé le Nicaragua .  Comment expliquer cette grande disparité?  Wikimedia Foundation Inc (États-Unis) dit qu’elle a participé au Forum de la gouvernance de l’Internet, a rappelé la Chine.  Quelle a été la nature de cette participation ?  Cuba a voulu que Women's Refugee Commission, Inc.  (États-Unis) explique comment elle choisit son Directeur exécutif.  Le Conseil d’administration est-il indépendant de la direction de l’ONG?  Quelles sont ses sources de financement?

Quels sont les projets pour 2021 et 2022 de World Association for Sexual Health (Royaume-Uni)? a interrogé le Nicaragua.  World Without Genocide (États-Unis) a été priée par le Pakistan d’expliquer comment elle choisit les écoles qui participent à ses activités.  La même délégation a demandé à Adivasi Yuva Seva Sangh (Inde) la nature de ses activités en 2019 et en 2020. 

Qui sont les donateurs étrangers de Advocacy, Research, Training and Services (ARTS) Foundation (Pakistan)? a interrogé le Pakistan.  Asia Pacific Transgender Network (Thaïlande) est-elle présente à l’étranger?  A-t-elle des partenaires internationaux ? Qui sont-ils ? Peut-on avoir des exemples de sa coopération? a demandé la Fédération de Russie.  Hong Kong n’est pas un pays, a rectifié la Chine.  Quelle est la nature des projets de Associación Red de Mujeres?

Quels sont les projets de Afrolatinoamericanas, Afrocaribeñas y de la Diáspora (Nicaragua) pour 202 ?  À quoi va-t-elle consacrer le financement qu’elle a reçu du Gouvernement des Pays-Bas? a questionné le Nicaragua.  Cuba a demandé à Associação Nacional de Juristas Evangélicos – ANAJURE (Brésil) d’expliquer plus avant l’appui qu’elle reçoit de son gouvernement, y compris financier.  Le Nicaragua a voulu que l’ONG s’explique sur « la disparité » qui semble caractériser les montants des cotisations de ses membres.  Quels ont été les programmes et les activités qu’a mis en œuvre Baghbaan (Pakistan) pour éradiquer la pauvreté, ces cinq dernières années?  Quels en étaient les budget ? a interrogé le Pakistan

Dialogue avec les ONG 

National Youth Organization of Pakistan, Inc. (États-Unis) a expliqué que son objectif est de contribuer à l’intégration des migrants pakistanais dans la société américaine.  Elle enseigne la langue ourdoue aux jeunes générations nées aux États-Unis, dans certaines universités américaines.  Quelle est la nature de votre programme culturel? a demandé la Fédération de Russie.  Notre programme culturel, a répondu l’ONG, est fondé sur la formation linguistique et folklorique.  Coopérez-vous avec ce Comité et la Commission de la condition de la femme? a demandé la Chine.  Nous avons assisté deux fois en 2017 et 2018 à des réunions de la Commission de la condition de la femme, au nom d’une autre ONG.  Pouvez-vous nous remettre par écrit vos états financiers actualisés? a prié le Pakistan.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.