Imprimer
ECOSOC/7066
1 novembre 2021
Session de 2022, 3e séance – après-midi

L’ECOSOC entérine les décisions du Comité des ONG et accorde le statut consultatif à 264 organisations non gouvernementales

Le Conseil économique et social (ECOSOC) a entériné, cet après-midi, sept décisions (E/2022/32 (Part I)) de son Comité des organisations non gouvernementales et ainsi accordé le statut consultatif spécial à 264 ONG.  Il a en revanche retiré ce statut à 148 autres organisations.  Au cours de cette brève séance, l’ECOSOC a arrêté les dates des sessions de ce Comité et du Comité d’experts sur la gestion de l’information spatiale à l’échelle mondiale, après avoir élu un autre vice-président pour compléter son Bureau.

Mme Lachezara Stoeva (Bulgarie) est ainsi devenue une Vice-Présidente de l’ECOSOC pour la session de 2022, après que sa candidature a été approuvée par le Groupe des États d’Europe orientale.  Elle s’occupera en particulier des réunions de gestion, y compris des élections pour pourvoir les postes vacants au sein des organes subsidiaires et apparentés du Conseil.

Le Président de l’ECOSOC, M. Collen Kelapile, a précisé qu’il gardera sous sa responsabilité le segment de haut niveau de l’ECOSOC, le forum politique de haut niveau sur le développement durable organisé sous ses auspices, le forum sur le suivi du financement du développement, la réunion spéciale sur la coopération internationale en matière fiscale, ainsi que toutes les réunions conjointes et autres réunions spéciales qui pourraient être convoquées.

Le segment de la coordination relèvera de la responsabilité du Vice-Président qui sera élu parmi les États du Groupe Asie-Pacifique.  Le segment des activités opérationnelles de développement sera sous la responsabilité du Vice-Président et représentant de la Finlande, M. Jukka Salovaara.  Enfin, le segment des affaires humanitaires sera placé sous la responsabilité du Vice-Président et représentant de la Bolivie, M. Diego Pary Rodríguez.

L’ECOSOC a saisi cette occasion pour légèrement modifier son calendrier de travail. Ainsi, le forum politique de haut niveau sur le développement durable, initialement prévu du 5 au 8 et du 12 au 15 juillet, aura désormais lieu du 5 au 7 et du 11 au 15 juillet 2022, pour prendre en compte la fête de l’Aïd al-Adha qui donnera lieu à un jour férié à l’ONU le 8 juillet 2022. 

La réunion annuelle conjointe de l’ECOSOC avec la Commission de consolidation de la paix (CCP) aura lieu, quant à elle, le 8 décembre 2021.  Une séance plénière se tiendra également en décembre pour organiser des élections pour les postes vacants à l’ECOSOC. 

En examinant le rapport sur les travaux du Comité des ONG, l’ECOSOC a entériné les sept décisions sur lesquelles il était appelé à se prononcer.  En rappel, à la reprise de sa session de 2021, qui s’est tenue du 30 août au 10 septembre et le 17 septembre 2021, ledit Comité était saisi de 651 demandes d’admission au statut consultatif, y compris 387 demandes dont il avait reporté l’examen lors de sessions antérieures. 

Parmi toutes ces organisations requérantes, 264 se sont vues accorder le statut consultatif spécial, en vertu de la décision I entérinée par l’ECOSOC.

En revanche, 148 ONG se sont vues retirer le statut consultatif dont elles jouissaient.  La décision II entérinée par l’ECOSOC a, déjà, retiré le statut consultatif aux neuf organisations suivantes: Al-Birr & Al-Tawasul Organization, Al Zubair Charity Foundation, Global Health Foundation, International Peace and Development Organization, Ma’arij Foundation for Peace and Development, Sanad Charity Foundation, Society Studies Centre, Sudanese Women General Union, et Women Research Center.

Réagissant à cette décision, les États-Unis ont marqué leur regret, estimant que le Comité des ONG avait pris cette mesure « sans élément de preuve démontrant le bien-fondé de leur décision ».  Certains membres du Comité utilisent le « principe de non-objection » pour politiser les demandes des ONG, a ajouté la délégation américaine qui a rappelé que le contexte de la pandémie avait créé des retards dans le traitement des dossiers reçus par le Comité.  Il faut veiller à ce que l’ONU soit plus accessibles aux ONG, a plaidé la délégation des États-Unis.

En outre, par la décision V, l’ECOSOC a retiré immédiatement le statut consultatif à 139 organisations non gouvernementales au motif que, au moment de la reprise de session de 2021 du Comité des ONG, elles n’avaient toujours pas présenté leurs rapports quadriennaux en souffrance alors que leur statut avait été suspendu.

À propos de suspension de statut, l’ECOSOC a entériné la décision III qui suspend immédiatement, pour une durée d’une année, le statut consultatif des 219 organisations non gouvernementales dont les rapports quadriennaux sont en souffrance, en application de sa résolution 2008/4. 

Par contre, l’ECOSOC a décidé de réadmettre au statut consultatif, en vertu de la décision IV, 48 ONG qui ont présenté leurs rapports quadriennaux en souffrance.  

Par ailleurs, l’ECOSOC a fixé les dates de la session ordinaire de 2022 du Comité chargé des ONG, qui se tiendra donc du 24 janvier au 2 février et le 14 février, tandis que la reprise de session aura lieu du 17 au 25 mai et le 7 juin 2022 (décision VI).

Enfin, il a pris note du rapport du Comité chargé des ONG sur les travaux de la reprise de sa session de 2021 (décision VII).

L’ECOSOC a également, par une autre décision, arrêté que la douzième session du Comité d’experts sur la gestion de l’information spatiale à l’échelle mondiale se tiendra au Siège de l’ONU, à New York, du 3 au 5 août 2022.  Il a également approuvé son ordre du jour, après avoir aussi pris note du rapport sur les travaux de la onzième session.

La prochaine réunion de l’ECOSOC sera annoncée dans le Journal des Nations Unies.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.