Imprimer
dbf211207
7 décembre 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 7 décembre 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Conférence ministérielle sur le maintien de la paix - Séoul

L’édition 2021 de la Conférence ministérielle sur le maintien de la paix a débuté aujourd’hui à Séoul sous un format hybride.

Dans un message vidéo préenregistré, le Secrétaire général a déclaré que les sept dernières années ont vu une augmentation notable de l’appui au renforcement des opérations de maintien de la paix de l’ONU.

M. António Guterres a ajouté que l’ONU a été en mesure de déployer plus rapidement de nouvelles capacités militaires et policières, et d’inclure davantage de femmes Casques bleus, policières et civiles dans ses opérations.

Toutefois, a nuancé le Secrétaire général, les conflits devenant plus complexes et plus longs, le maintien de la paix n’a jamais été aussi pertinent et son succès aussi urgent.  Mais, a-t-il ajouté, « nous sommes toujours confrontés à des lacunes importantes dans nos missions ». 

M. Guterres a salué, en outre, les principaux thèmes de discussion de cette réunion, organisée par la République de Corée, notamment le renforcement des capacités médicales, la technologie et l’augmentation du nombre et du rôle des femmes Casques bleus.

Pour finir, le Secrétaire général a exhorté les États Membres à renforcer leur soutien pour que les opérations de maintien de la paix de l’ONU soient couronnées de succès. 

Forum sur la gouvernance d’Internet  

Le Secrétaire général s’est exprimé par message vidéo à l’ouverture du seizième Forum sur la gouvernance d’Internet, qui se déroule à Katowice, en Pologne. 

Il a déclaré que la technologie numérique a sauvé des vies en permettant à des millions de personnes de travailler, d’étudier et de socialiser en ligne en toute sécurité.  Mais, a-t-il ajouté, la pandémie a également amplifié la fracture numérique et la face obscure de la technologie: la propagation ultra-rapide de la désinformation, la manipulation du comportement des gens et plus encore. 

Pour le Secrétaire général, la seule façon de relever ces défis est de renforcer la coopération afin d’établir des règles claires pour sauvegarder les droits humains et les libertés fondamentales; reprendre le contrôle de nos données; lutter contre la désinformation et les discours de haine, et assurer la connexion de tous à Internet d’ici à 2030. 

Global Forum for Children and Youth

Le Secrétaire général s’est également adressé, par message vidéo préenregistré, au premier Global Forum for Children and Youth, qui est organisé virtuellement par l’UNICEF. 

Face aux conflits, aux changements climatiques, à la faim, aux inégalités et à la COVID-19 qui font des ravages chez les enfants, le moment est venu de raviver l’espoir, a dit le Secrétaire général. 

Il a appelé à la solidarité et à l’action afin de réinitialiser notre monde pour les enfants et les jeunes. 

Sommet Nutrition pour la croissance

Le Secrétaire général s’est également exprimé par message vidéo à l’occasion du Sommet Nutrition pour la croissance qui se tient à Tokyo. 

Il a noté que la faim continue d’augmenter, avec près d’une personne sur dix dans le monde souffrant d’insécurité alimentaire grave en raison de conflits, de perturbations climatiques et de la pauvreté. 

Il a exprimé l’espoir que ce sommet favorisera l’adoption de meilleurs programmes et politiques de nutrition et suscitera de nouveaux engagements pour renforcer les systèmes alimentaires. 

Éthiopie

La Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, Mme Pramila Patten, a pressé le Gouvernement éthiopien de signer rapidement un accord avec l’ONU pour prévenir et répondre aux violences sexuelles liées aux conflits. 

Mme Patten a noté que l’extrême brutalité et la violence sexuelle ont été les caractéristiques du conflit dans la région du Tigré. 

Elle s’est dite profondément préoccupée par les informations persistantes faisant état d’attaques ciblées contre des femmes, des filles, des garçons et des hommes dans les régions du Tigré, d’Afar et d’Amhara.  Cela inclut l’utilisation systématique de la violence sexuelle comme arme de guerre ou forme de représailles, de punition, d’humiliation et de stigmatisation des personnes en fonction de leur identité ethnique réelle ou perçue. 

À cet égard, Mme Patten a réitéré son appel urgent à toutes les parties au conflit pour qu’elles cessent immédiatement toute forme de violence sexuelle et mettent fin aux hostilités afin d’ouvrir la voie à un cessez-le-feu et à des efforts de consolidation de la paix inclusifs, tenant compte de la dimension de genre. 

Soudan du Sud

Le Coordonnateur des opérations humanitaires au Soudan du Sud, M. Matthew Hollingworth, a fermement condamné les violences à Leer, dans l’État de l’Unité.  De nombreux civils ont été tués ou blessés en raison des affrontements et des stocks d’aide qui ont été pillés.

M. Hollingworth a appelé les autorités à tout mettre en œuvre pour protéger les communautés, ainsi que les travailleurs humanitaires et les fournitures, dans tout le pays.

Au cours des affrontements qui ont duré plusieurs jours la semaine dernière, un travailleur humanitaire employé par une organisation non gouvernementale spécialisée dans la nutrition a été tué.  Selon les humanitaires, le nombre d’incidents violents perpétrés par de jeunes hommes dans tout le Soudan du Sud a augmenté depuis le mois de mars de cette année. 

M. Hollingworth a déclaré que la violence n’a pas sa place dans un pays déterminé à avancer sur la voie de la paix.

Champions de la Terre

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a désigné aujourd’hui les Champions de la Terre de cette année.  Ce prix est décerné aux personnes qui inspirent, défendent, mobilisent et agissent pour relever les plus grands défis environnementaux de notre époque, notamment la protection et la restauration des écosystèmes.

Cette année, les lauréats sont la Première Ministre de la Barbade, Mme Mia Mottley; les Sea Women of Melanesia, qui forment des femmes locales à la surveillance et à l’évaluation des effets du blanchiment généralisé des coraux; le docteur Gladys Kalema-Zikusoka, qui a été la toute première vétérinaire de la faune de l’Uganda Wildlife Authority; et Mme Maria Kolesnikova, de la République kirghize, militante de l’environnement, défenseuse de la jeunesse et Directrice de MoveGreen, une organisation qui s’efforce de surveiller et d’améliorer la qualité de l’air en Asie centrale.  Nous félicitons tous ces lauréats méritants.

Pollution par les plastiques

Un nouveau rapport de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), en lien avec la Terre, indique que les terres que nous utilisons pour cultiver nos aliments sont contaminées par de grandes quantités de plastiques.  Il estime que l’Asie est le plus grand utilisateur de plastiques dans la production agricole.  La FAO observe que si la plupart des recherches scientifiques sur la pollution par les plastiques ont porté sur les écosystèmes aquatiques, notamment les océans, les experts ont constaté que les sols agricoles recevraient des quantités bien plus importantes de microplastiques.  L’agence plaide pour des recherches supplémentaires sur cette question. 

Journée de l’aviation civile

C’est aujourd’hui la Journée internationale de l’aviation civile.  Dans son message, le Secrétaire général indique que la pandémie continue de mettre à rude épreuve l’aviation internationale, même si les voyages aériens sont de nouveau possibles grâce à l’augmentation des taux de vaccination et aux protocoles de test. 

Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF)

Demain, le Secrétaire général participera à un événement organisé par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).  Il s’agit d’une manifestation de haut niveau pour les annonces de contributions destinées au Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF). 

La manifestation, qui marque le quinzième anniversaire du CERF, vise à encourager des engagements financiers plus importants afin de garantir que le Fonds reste apte à répondre aux niveaux et aux complexités croissants des besoins humanitaires mondiaux.

Créé en 2006, le CERF a alloué plus de 7,5 milliards de dollars pour venir en aide à des millions de personnes dans plus de 110 pays et territoires.  Depuis la création du Fonds, les besoins mondiaux de financement par le biais d’appels humanitaires ont été multipliés par plus de sept, passant de 5,2 milliards de dollars en 2006 pour aider 32 millions de personnes à 41 milliards de dollars en 2022 pour assister 183 millions de personnes dans le besoin. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.