Imprimer
dbf211202
2 décembre 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 2 décembre 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Sécurité de l’ONU

Vers 10 h 45 ce matin, un membre du personnel de l’ONU qui pénétrait dans le bâtiment du Siège, à New York, par le portail de la 43e rue, a alerté les gardes de l’ONU au portail qu’un homme avec ce qui semblait être un fusil de chasse se trouvait sur la 1re Avenue. 

Le Département de la police de New York (NYPD) a été immédiatement alerté par le Service de la sécurité de l’ONU et nos services de sécurité ont pris la décision de verrouiller le complexe. 

À l’heure actuelle, la situation se poursuit juste à l’extérieur de la porte de la 43e Rue, mais le bâtiment est rouvert pour la sortie et l’entrée des piétons à la porte de la 46e Rue et l’accès des véhicules à la 42e Rue. 

Aperçu de la situation humanitaire mondiale

Par ailleurs, ce matin, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a lancé son Aperçu de la situation humanitaire mondiale annuel, qui est une évaluation des besoins humanitaires mondiaux pour 2022, de la façon dont nous prévoyons d’y répondre et des coûts y afférents. 

D’après l’OCHA, 274 millions de personnes dans le monde auront besoin d’une aide et d’une protection d’urgence en 2022, soit une augmentation de 17% par rapport à cette année. 

Selon l’Aperçu de la situation humanitaire mondiale 2022, 41 milliards de dollars seront nécessaires pour apporter secours et protection aux 183 millions de personnes qui en ont le plus besoin dans le monde.  Le rapport comprend 37 plans d’intervention, couvrant 63 pays. 

À titre de comparaison, jusqu’à présent, cette année, 107 millions de personnes ont été assistées et les donateurs ont fourni plus de 17 milliards de dollars pour des projets inclus dans l’Aperçu.  Le financement reste inférieur à la moitié de ce que l’ONU et les organisations partenaires avaient demandé. 

Afghanistan

Les distributions d’aide et les évaluations des besoins humanitaires se poursuivent dans tout l’Afghanistan, en mettant l’accent sur l’aide alimentaire et monétaire, les articles non alimentaires et les fournitures d’eau, d’assainissement et d’hygiène. 

Depuis le 25 novembre, avec nos partenaires, nous avons fourni une aide alimentaire à environ 280 000 personnes dans les provinces de Baghlan, Takhar, Badakshan et Parwan.  Cette semaine, des distributions d’argent liquide et d’articles pour l’hiver, de produits ménagers et d’hygiène, ainsi qu’un approvisionnement en eau et assainissement ont été réalisés pour environ 20 000 personnes dans les provinces de Kaboul, Parwan et Ghor. 

Dans les prochains jours, quelque 15 000 personnes dans les provinces de Baghlan, Kunduz, Badakshan et Balkh recevront également une aide humanitaire. 

L’appel éclair pour l’Afghanistan, qui a identifié les besoins prioritaires entre septembre et décembre de cette année, requiert 606 millions de dollars et se trouve financé à 113%. 

La réponse humanitaire en Afghanistan, qui a été lancée au début de 2021, requiert 869 millions de dollars et se trouve actuellement financée à 84%. 

Nos collègues humanitaires notent que les deux appels se complètent, identifiant 18,4 millions de personnes dans le besoin et ciblant 17,7 millions de personnes – un objectif qui devrait être atteint d’ici à la fin de l’année. 

Dans le cadre de l’Aperçu de la situation humanitaire mondiale 2022 lancé aujourd’hui, l’Afghanistan représente l’une des situations d’urgence les plus graves au monde.  L’année prochaine, 24,4 millions de personnes auront besoin d’une aide humanitaire.  Les partenaires humanitaires ont prévu d’atteindre 22,1 millions d’entre elles avec une aide humanitaire urgente, nécessitant 4,4 milliards de dollars. 

Libye

L’Envoyé spécial pour la Libye, M. Ján Kubiš, a rencontré hier le Président de la Haute Commission électorale nationale de Libye, le docteur Imad al-Sayeh, à Tripoli.  L’Envoyé spécial a été informé des progrès réalisés jusqu’à présent par la Commission électorale dans la préparation des élections législatives et présidentielle du 24 décembre de cette année.  Il a salué les efforts extraordinaires de la Haute Commission électorale nationale pour mettre en œuvre les élections, malgré les défis techniques, dans un court laps de temps et dans un climat politique fortement polarisé. 

Il a noté que plus de 2,4 millions d’électeurs avaient récupéré leurs cartes, démontrant leur aspiration à pouvoir élire leurs représentants et renouveler la légitimité démocratique de leurs institutions. 

M. Kubiš s’est fait l’écho de l’appel du Conseil de sécurité à toutes les parties prenantes et aux candidats à respecter leurs engagements en vue de la tenue d’élections le 24 décembre et, bien sûr, à en accepter les résultats. 

République centrafricaine

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) indique que, lundi 29 novembre, des combattants appartenant vraisemblablement au groupe armé 3 R (Retour, réclamation et réhabilitation) ont attaqué quatre villages au sud-ouest de Bocaranga, dans la préfecture de l’Ouham-Pende.  Au moins 29 civils et 2 soldats centrafricains auraient été tués. 

Des soldats de la paix de l’ONU ont été déployés dans la région pour aider à assurer la protection des civils.  Ils enquêtent également sur l’incident. 

Conseil de sécurité

Le Conseiller spécial du Secrétaire général et Chef de l’Équipe d’enquêteurs des Nations Unies chargée de concourir à amener Daech/État islamique d’Iraq et du Levant à répondre de ses crimes (UNITAD), M. Christian Ritscher, a présenté un exposé au Conseil de sécurité pour la première fois ce matin.  Il a déclaré qu’un tournant potentiel était en train d’être atteint dans les efforts visant à rendre justice aux victimes des crimes de Daech. 

Il a évoqué les progrès réalisés par l’Équipe d’enquêteurs au cours des six derniers mois, en coopération avec les autorités iraquiennes.  M. Ritscher a annoncé que des conclusions avaient été tirées dans le cadre d’une enquête clef sur le massacre de détenus à la prison centrale de Badouch.  L’Équipe a également constaté que ces attaques constituaient des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.  

Mozambique/COVID-19

Voici une mise à jour sur la situation relative à la COVID-19 au Mozambique.  Les autorités du pays ont confirmé, il y a deux jours, deux cas suspects du variant Omicron.  L’équipe des Nations Unies, dirigée par la Coordonnatrice résidente, Mme Myrta Kaulard, renforce son soutien sur les fronts sanitaire et socioéconomique, en collaboration avec les autorités, le secteur privé et la société civile. 

Pour lutter contre les conséquences plus larges de la pandémie, 13% du financement du programme de développement durable de l’équipe des Nations Unies ont été redirigés vers la réponse à la COVID-19.  Près de trois millions de personnes ont bénéficié de services, tels que de l’aide alimentaire, la fourniture d’eau et d’assainissement, des transferts monétaires d’urgence et un soutien psychosocial. 

Le Mozambique a reçu plus de cinq millions de doses de vaccin via le mécanisme COVAX.  L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l’enfance) soutiennent la campagne nationale de vaccination en cours. 

Indice des prix des aliments

À Rome, nos collègues de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont déclaré aujourd’hui que les prix des produits alimentaires sur le marché international ont augmenté en novembre, pour le quatrième mois consécutif.  Cela résulte d’une forte demande en blé et en produits laitiers. 

L’indice FAO des prix des denrées alimentaires a atteint en moyenne 134,4 points au cours du mois, soit le niveau le plus élevé depuis juin 2011 et 1,2% de plus qu’en octobre.  Entre novembre 2020 et novembre 2021, l’indice a augmenté de 27,3%. 

La FAO a également publié le dernier rapport sur les perspectives de récolte et la situation alimentaire, qui montre que les conflits et la sécheresse aggravent l’insécurité alimentaire dans plusieurs régions du monde, en particulier en Afrique de l’Est et de l’Ouest.  Selon le rapport, 44 pays (33 en Afrique, 9 en Asie et 2 en Amérique latine et dans les Caraïbes) ont besoin d’une aide alimentaire extérieure. 

Bodyright

Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) a lancé aujourd’hui la campagne Bodyright dans le but de stopper la montée de la violence en ligne.  La campagne fait remarquer que les logos d’entreprise et la propriété intellectuelle protégée par les droits d’auteur sont plus valorisés et mieux protégés que les images en ligne du corps des personnes.  Cette campagne véhicule le message que les femmes, les filles, les minorités raciales et ethniques, la communauté LGBTQ+ et d’autres groupes marginalisés sont sous-évalués, exploités et violés en ligne. 

Le cœur du mouvement bodyright est un symbole ⓑ unique, qui est un nouveau « droit d’auteur » pour les corps humains.  Le symbole peut être ajouté à n’importe quelle image dans les « stories » sur Instagram à l’aide de « stickers », ou en accédant à la page Web bodyright pour utiliser l’outil « bodyright » automatique ou pour télécharger directement le symbole. 

L’ambition est que tout le monde rejoigne le mouvement pour demander des comptes aux décideurs politiques, aux entreprises et aux particuliers.  Plus d’informations sont disponibles sur le site Web de l’UNFPA. 

Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage

Aujourd’hui est la Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage.  Dans son message, le Secrétaire général souligne que nous ne devons jamais oublier les souffrances incommensurables de millions d’hommes, de femmes et d’enfants africains victimes du fléau de la traite transatlantique des esclaves. 

Le Secrétaire général déclare que, même si certains pensent que l’esclavage est une chose du passé, ce mal continue de ternir notre monde moderne et l’esclavage moderne se cache souvent à la vue de tous.  Il dit que la pandémie de COVID-19 a mis en évidence l’urgence d’une plus grande vigilance. 

Visites guidées

Si nous n’avions pas eu la situation sécuritaire qui s’est passée aujourd’hui, vous avez peut-être remarqué que, depuis hier, un nombre limité de visites guidées sont proposées.  Une limite de 10 personnes par visite a été fixée.  Les visites auront lieu de 10 heures à 16 heures, du lundi au vendredi. 

Nous suivons tous les protocoles locaux de santé et de sécurité relatifs à la COVID-19.  Les visiteurs doivent porter un masque tout au long de la visite.  Toute personne âgée de 12 ans et plus doit présenter une preuve de vaccination. 

Pour le moment, les billets sont vendus en ligne.  Bonne nouvelle également: la Librairie de l’ONU et le guichet des timbres de l’ONU sont désormais ouverts pour tous, de 11 heures à 17 heures, du lundi au vendredi. 

Formation virtuelle pour les journalistes palestiniens

Un grand bonjour en ligne aux participants du programme 2021 de formation virtuelle de l’ONU pour journalistes palestiniens.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.