Imprimer
dbf/211129
29 novembre 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 29 novembre 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Invité du point de presse

Le Directeur du bureau du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) à New York, M. César Núñez, était l’invité du point de presse.  Il a fait le point sur la commémoration, le 1er décembre, de la Journée mondiale du sida. 

Restrictions de voyage

Dans une déclaration publiée ce matin, le Secrétaire général a félicité le Gouvernement et la communauté scientifique et sanitaire d’Afrique du Sud d’avoir agi rapidement pour identifier l’émergence d’un nouveau variant de la COVID-19. 

Il s’est déclaré profondément préoccupé par l’isolement des pays d’Afrique australe en raison des nouvelles restrictions de voyage liées à la COVID-19. 

Comme lui-même et d’autres ont averti depuis longtemps, les faibles taux de vaccination constituent un terrain propice à l’apparition de variants. 

On ne peut blâmer les populations africaines pour le niveau immoralement bas des vaccinations disponibles en Afrique - et elles ne devraient pas être pénalisées pour avoir identifié et partagé avec le monde des informations scientifiques et sanitaires cruciales. 

Le Secrétaire général appelle tous les gouvernements à envisager des tests répétés pour les voyageurs, ainsi que d’autres mesures appropriées et réellement efficaces, dans le but d’éviter le risque de transmission afin de permettre les voyages et l’engagement économique. 

Déplacement de la Vice-Secrétaire générale

La Vice-Secrétaire générale, Mme Amina J. Mohammed, est à Londres aujourd’hui pour donner la conférence annuelle 2021 de la Royal African Society sur les transitions justes et l’investissement dans un redressement durable. 

Plus tôt dans la journée, la Vice-Secrétaire générale a assisté, à Genève, à la conférence Building Bridges sur le financement durable.   Elle a également informé les États Membres et rencontré des hauts fonctionnaires de l’ONU.  Elle sera de retour à New York, demain. 

Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a entendu, ce matin, un exposé sur le Liban et la résolution 1701 (2006). 

La Coordonnatrice spéciale pour le Liban, Mme Joanna Wronecka, et le Commandant de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), le général Stefano del Col, ont informé les membres du Conseil. 

République démocratique du Congo 

La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) indique que des combattants présumés de la CODECO continuent de perpétrer des attaques contre les populations déplacées dans la province de l’Ituri, dont une au cours de laquelle 21 personnes auraient été tuées. Lva MONUSCO continue de faire tout son possible pour assurer la protection des personnes déplacées qui ont trouvé refuge aux alentours de ses bases. 

Il s’agit de la quatrième attaque visant des personnes déplacées dans la province depuis la mi-novembre, marquant une tendance inquiétante en termes de protection des civils et d’accès dans une région où des dizaines de milliers de personnes ne peuvent accéder à l’aide humanitaire, en raison de l’insécurité et des attaques contre les sites accueillant des hommes, des femmes et des enfants déplacés.  La province de l’Ituri compte actuellement 1,7 million de personnes déplacées. 

République centrafricaine

L’ONU a publié ce week-end un communiqué de presse conjoint en son nom, ainsi qu’en ceux de l’Union africaine (UA), de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) et de l’Union européenne (UE) au sujet de la réunion de haut niveau de vendredi avec le Président de la République centrafricaine, M. Faustin-Archange Touadéra.  Les dignitaires ont salué l’engagement du Président Touadéra à faire avancer le processus de paix, l’adoption, le 16 septembre à Luanda, de la feuille de route conjointe, ainsi que la déclaration de cessez-le-feu proclamée par le Président Touadéra le 15 octobre. Ils ont également réitéré leur soutien au pays. 

Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien

Aujourd’hui, c’est la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien.  Dans un message pour la Journée, qui a été lu un peu plus tôt ce matin par Maria Louisa Viotti, Chef de Cabinet du Secrétaire général, le Secrétaire général dit qu’alors que la communauté internationale s’efforce de relancer le dialogue israélo-palestinien, il est encouragé par les récents engagements entre de hauts responsables israéliens et palestiniens.  Cependant, ajoute-t-il, contenir la situation n’est pas suffisant. 

Le Secrétaire général souligne que l’objectif global reste deux États vivant côte à côte dans la paix et la sécurité, répondant aux aspirations nationales légitimes des deux peuples, avec des frontières basées sur les lignes de 1967 et Jérusalem comme capitale des deux États.  Il appelle les parties à éviter les mesures unilatérales qui compromettent les chances d’un règlement pacifique du conflit sur la base du droit international et des résolutions pertinentes des Nations Unies. 

Le Secrétaire général appelle également les parties à s’engager de manière constructive pour mettre fin au blocus de Gaza et améliorer les conditions de vie de tous les Palestiniens sous occupation. 

Organisation internationale pour les migrations

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a célébré son soixante-dixième anniversaire et, pour l’occasion, le Secrétaire général a envoyé un message vidéo dans lequel il a félicité l’OIM d’avoir aidé des millions de migrants et de personnes déplacées et d’avoir aidé les pays à créer les conditions propices à une migration sûre, ordonnée et régulière au cours des sept dernières décennies. 

Le Secrétaire général a jugé tout à fait inacceptable le fait que les migrants soient souvent victimes de discrimination, de xénophobie, d’abus et d’exploitation. 

Tout le monde –dans les pays d’origine, de transit et de destination– doit s’efforcer de rétablir des voies de migration prévisibles et régulières, a-t-il souligné. 

Malaisie/COVID-19

Une mise à jour rapide sur la situation relative à la COVID-19 en Malaisie: l’équipe des Nations Unies sur place, dirigée par la Coordinatrice résidente, Mme Karima El Korri, continue d’aider les autorités à faire face aux multiples impacts de la pandémie. 

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) soutient le plan national de vaccination, tandis que le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) soutient les programmes de vaccination des réfugiés dans plusieurs États. 

Pour sa part, l’OIM fournit des documents de communication en différentes langues destinés aux communautés de migrants.  Ces documents fournissent des informations sur les vaccins ainsi que des explications pour répondre aux hésitations face à la vaccination. 

L’UNICEF s’efforce également de renforcer la confiance des jeunes dans les vaccins. 

Arménie/Azerbaïdjan

Quelques rappels de ce qui s’est passé ce week-end.  Dans une déclaration que nous avons publiée, le Secrétaire général a déclaré qu’il se félicite de la réunion trilatérale du 26 novembre entre le Premier Ministre arménien, le Président de l’Azerbaïdjan et le Président de la Fédération de Russie.  Il a dit avoir pris note de leur déclaration commune et a noté avec satisfaction le rôle de la Fédération de Russie dans la facilitation des contacts et du dialogue continus entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. 

Îles Salomon

Au sujet des Îles Salomon, nous avons publié vendredi une déclaration dans laquelle le Secrétaire général a appelé à la fin de la violence et à la protection des acquis durement acquis en matière de consolidation de la paix. 

Somalie

Également au cours du week-end, le Secrétaire général a fermement condamné l’attaque terroriste meurtrière de la semaine dernière contre un convoi affilié à l’ONU devant l’école Mucassar à Mogadiscio.  L’attaque a fait de nombreuses victimes, comme vous le savez. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.