Imprimer
DBF210915
15 septembre 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 15 septembre 2021

(La version française du Point de presse quotidien
n’est pas un document officiel des Nations Unies
)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Invité du point de presse 

L’invité du point de presse était aujourd’hui M. Richard Kozul-Wright, Directeur de la Division de la mondialisation et des stratégies de développement de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED). Il a présenté l’édition 2021 du Rapport annuel de la Conférence. 

Afghanistan 

Les agences humanitaires indiquent qu’avec leurs partenaires, elles continuent de fournir une assistance à des millions de personnes dans le besoin. 

Hier, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Haut- Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ont repris la distribution des biens de secours aux déplacés à Jalalabad, qui ont fui les conflits dans la province de Kunar.  Les plans sont en place en faveur de 5 900 personnes. 

Toujours hier, une ONG a fourni de toute urgence du carburant à l’Hôpital de Ghor, dans l’ouest du pays; d’autres formes de soutien étant prévues. 

Dans le sud, quelque 98 000 déplacés sont retournés dans leur zone d’origine depuis la prise par les Taliban de la ville de Lashkargah dans la province d’Helmand.  Selon les autorités locales, environ 84 000 personnes retournées chez elles, ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence, en particulier de nourriture et d’abris. 

Près de 635 000 personnes ont fui les combats en Afghanistan, cette année, en plus des 5,5 millions de personnes toujours déplacées depuis 2012. 

Éthiopie 

La propagation du conflit du Tigré dans les provinces d’Amhara et d’Afar continue à augmenter considérablement les besoins humanitaires.  Dans les deux provinces, plus d’1,7 million de personnes seraient en insécurité alimentaire. 

Selon les autorités régionales, plus de 140 000 ont fui à Afar et plus de 233 000 se sont réfugiées à Dessie et Kombolcha à Amhara. 

Malgré l’accès limité dans certaines zones de ces deux régions, compte tenu des hostilités en cours et du manque de fonds, les agences des Nations Unies et leurs partenaires intensifient leurs opérations et contribuent aux efforts menées par les autorités. 

Les agences humanitaires disent qu’entre le 5 et le 7 septembre, 147 camions chargés d’aide sont arrivés dans le Tigré en provenance d’Afar, alors que depuis le 22 août, aucun camion ne pouvait y entrer. 

C’est une évolution à saluer mais il faut que 100 camions chargés de nourriture, de produits non alimentaires et de carburant entrent tous les jours dans le Tigré pour répondre aux besoins sur place. 

Il faut aussi saluer le fait que le tout premier pont aérien humanitaire de l’Union européenne ait été jeté dans le Tigré le 11 septembre dernier, permettant le transport de sept tonnes de produits nutritionnels. 

Le Service aérien d’aide humanitaire des Nations Unies (UNHAS) poursuit ses deux vols par semaine vers le Tigré, totalisant 12 vols depuis le mois de juillet. 

République centrafricaine 

Aujourd’hui, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a annoncé la décision du Secrétariat de rapatrier toutes les unités militaires gabonaises, avec effet immédiat. 

La décision fait suite à des informations crédibles que la Mission a reçues sur des abus sexuels commis par le contingent gabonais de la Mission et sur des affaires en suspens les impliquant.  Le Gabon a été officiellement informé de la décision du Secrétariat. 

La Mission a aussi déployé immédiatement une équipe pour évaluer la situation à l’endroit où les abus ont été commis, établir des mesures de prévention et sensibiliser les communautés à la manière de porter plainte. 

La Mission a transféré les victimes aux partenaires humanitaires pour toute assistance médicale et psychosociale, et pour protection, conformément aux politiques des Nations Unies sur le soutien aux victimes d’exploitation et d’abus sexuels. 

Somalie 

L’ONU condamne vivement l’attentat terroriste meurtrier perpétré hier à Mogadiscio.  L’ONU présente ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. 

L’ONU continuera à contribuer aux efforts du peuple et du Gouvernement de la Somalie contre le terrorisme et l’extrémisme violent et pour la paix et la sécurité. 

Pacte mondial 

Ce matin, le Secrétaire général est intervenu virtuellement en direct au Conseil d’administration du Pacte mondial des Nations Unies.  Il a souligné que les acteurs des secteurs public et privé doivent s’unir pour diriger un redressement durable après la pandémie de COVID-19 et s’attaquer aux changements climatiques. 

Il a souligné que nous devons opérer une bonne transition vers un monde à neutralité carbone, en ne laissant personne sur le côté.  Il a ajouté que les financements privés de la lutte contre les changements climatiques doivent augmenter considérablement.  Il a dit aux membres du Conseil d’administration qu’ils peuvent assumer un rôle de chef de file, en transformant leurs propres opérations et entreprises, en modifiant les modes de consommation et en usant de leur influence pour promouvoir une action verte auprès des gouvernements. 

Le Secrétaire général a noté que les investissements dans des économies inclusives et durables pourraient produire des gains directs de 26 000 milliards de dollars d’ici à 2030, et que la transition vers une économie circulaire qui réduit, réutilise et recycle peut créer six millions d’emplois d’ici la même année. 

Développement durable 

La Vice-Secrétaire générale, Mme Amina J. Mohammed, s’est entretenue ce matin avec les chefs de toutes les entités des Nations Unies qui travaillent dans le développement durable, pour évaluer les progrès enregistrés depuis l’année dernière, sur les priorités en matière de redressement post-COVID-19. 

Le Groupe du développement durable des Nations Unies a accepté de continuer à mettre en œuvre la réforme des Nations Unies pour répondre aux impératifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030.  Pour la première fois, le Groupe a adopté un cadre de responsabilité réunissant tout le système des Nations Unies à tous les niveaux autour de la mise en œuvre des objectifs de développement durable.  Tout est centré sur le leadership renforcé des Coordonnateurs résidents, conformément à la réforme du système des Nations Unies pour le développement.  Le Groupe a aussi parlé de la marche à suivre pour faire avancer le rapport « Notre Programme commun » que le Secrétaire général a lancé vendredi dernier. 

Soudan du Sud 

Le Conseil de sécurité a tenu aujourd’hui une réunion publique sur le Soudan du Sud, et entendu le Représentant spécial du Secrétaire général, M. Nicholas Haysom, qui a indiqué que le 12 septembre dernier, le Soudan du Sud a marqué le troisième anniversaire de l’Accord de paix revitalisé.  

Il a noté quelques développements positifs ces derniers mois, dont l’investiture du Parlement reconstitué et la nomination de femmes à des postes élevés. 

M. Haysom a noté les énormes défis persistants de la paix, dont la création d’institutions impartiales et unifiées de sécurité et en particulier, le processus électoral. 

Il a aussi exprimé sa préoccupation face aux limites croissantes imposées à l’espace limité.

Syrie 

La Coordonnateur des secours d’urgence, M. Martin Griffiths, est intervenu au Conseil de sécurité cet après-midi, après sa visite dans la région le mois dernier. 

Il a parlé des besoins accrus des Syriens, après 10 ans de conflit et des derniers développements dans l’accès humanitaire, après l’adoption de la résolution 2585 du Conseil de sécurité, en juillet dernier, sans oublier l’importance de mobiliser les fonds qu’il faut pour l’aide humanitaire 

COVAX 

L’équipe de pays des Nations Unies au Sri Lanka, dirigée par la Coordonnatrice résidente, Mme Hanaa Singer-Hamdy, travaille avec les autorités et les partenaires nationaux et internationaux, pour s’attaquer à la pandémie de COVID-19, y compris accélérer la campagne de vaccination. 

Plus de 3,3 millions de doses de vaccin ont été reçus grâce au Mécanisme COVAX.  À ce jour, 60% de la population a reçu au moins une dose, et près de 50%, deux doses. 

L’équipe de pays des Nations Unies a aussi offert son expertise technique et fourni des équipements, des médicaments, des tests de dépistage, du matériel de protection et des lits aux unités de soins intensifs. 

L’ONU soutient l’enseignement à distance de quelque 700 000 enfants et aide plus de 350 000 salariés, tout en travaillant à la sécurité alimentaire de 200 000 personnes. 

Journée internationale de la démocratie 

Dans son message à l’occasion de la Journée internationale, le Secrétaire général souligne qu’au moment où le monde se bat pour se sortir de la pandémie de COVID-19 et de ses conséquences dévastatrices, nous devons tirer les enseignements de ces 18 derniers mois pour renforcer la résilience démocratique face aux futures crises. 

Il souligne que renforcer la démocratie veut aussi dire embrasser la participation véritable dans la prise de décision, dont les manifestations pacifiques, et donner une vraie voix aux peuples et communautés qui ont toujours été exclus.  Le Secrétaire général souligne aussi que la démocratie ne peut tout simplement pas survivre, et encore moins fleurir, en l’absence d’un espace civique.  

International Day of Peace Youth Observance 

Vendredi 17 septembre, date de la Journée internationale, une réunion virtuelle est prévue sur le thème « Recovering better for an equitable and sustainable world », avec la participation du Secrétaire général, des Messagers de la paix Midori, Paulo Coelho et Jane Goodall et d’étudiants de plus de 20 pays.  La réunion est organisée par le Département de la communication globale et sera retransmise en direct sur le Webcast de l’ONU, sa chaine YouTube et son compte Twitter. 

Invités du point de presse 

Demain, les invités du point de presse seront le Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire en Haïti, M. Bruno Lemarquis, et le Chef de mission de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), M. Giuseppe Loprete, qui parleront de la situation dans le pays, un mois après le tremblement de terre. 

Contribution financière 

Désormais 128 États Membres ont payé l’intégralité de leur contribution au budget ordinaire de l’ONU pour 2021.  Le Porte-parole a remercié un État aux deux capitales, une exécutive et une législative, et qui vient de changer de nom. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.