Imprimer
dbf210805
5 août 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 5 août 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Secrétaire général / COVID-19 

Dans un message vidéo préenregistré au Forum international sur la coopération vaccinale contre la COVID-19, que la Chine a accueilli virtuellement, le Secrétaire général a souligné la nécessité de rendre les vaccins accessibles à tous, partout dans le monde et le plus rapidement possible.

Le Secrétaire général a estimé qu’il s’agit d’une question d’équité et de justice, avant d’insister sur la nécessité d’éviter l’émergence de nouveaux variants capables de résister aux vaccins actuels et de saper les efforts nationaux de vaccination.

Nous avons besoin de plus de 11 milliards de doses pour vacciner 70% de la population mondiale, ce qui est le seuil clef pour mettre fin à la phase aiguë de cette pandémie, a-t-il dit, ajoutant que cela sera le plus grand effort de santé publique de l’histoire.

M. Guterres a réitéré la nécessité d’un plan mondial de vaccination pour au moins multiplier par deux la production de vaccins et assurer une distribution équitable, en utilisant le Mécanisme COVAX comme plateforme.  Nous avons également besoin d’un groupe de travail d’urgence -au niveau du G20- pour coordonner et mettre en œuvre ces efforts, a-t-il conclu.

COVID-19 / Afrique 

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré aujourd’hui que les décès hebdomadaires dus à la COVID-19 en Afrique ont atteint un nombre sans précédent au cours de la semaine qui s’est achevée le 1er août.

Plus de 6 400 décès ont été enregistrés cette semaine-là, soit le bilan le plus élevé sur sept jours depuis le début de la pandémie sur le continent.  L’Afrique du Sud et la Tunisie représentaient plus de 55% des décès.  L’OMS a déclaré que les dernières données montrent que l’Afrique est toujours touchée de plein fouet par une troisième vague.  Les livraisons de vaccins vers l’Afrique s’intensifient, avec près de 12 millions de doses acheminées via le Mécanisme COVAX en juillet.

Le continent africain a reçu jusqu’à présent 91 millions de doses et 24 millions de personnes –soit seulement 1,7% de la population africaine– sont entièrement vaccinées.  L’Afrique a besoin de 183 millions de doses supplémentaires pour vacciner entièrement 10% de sa population d’ici à la fin septembre et de 729 millions de doses supplémentaires pour atteindre l’objectif de fin d’année de vacciner complètement 30% de sa population.

Pérou / COVID-19

L’équipe de pays des Nations Unies au Pérou a annoncé que plus de 101 000 doses de vaccin sont arrivées hier dans le pays, dons de l’Espagne, grâce au Mécanisme COVAX.  Le Pérou a reçu au total plus d’1,7 million de doses, depuis le mois de mars.  Le Coordonnateur résident, M. Igor Garafulic, a remercié l’Espagne pour sa contribution à la campagne de vaccination du Pérou. 

Éthiopie

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué 175 camions chargés de fournitures humanitaires, notamment des vivres, des articles non alimentaires et du carburant, sont arrivés hier à Mekele, la capitale du Tigré, dont 50 camions ont traversé le Tigré le mois dernier mois et le reste, ces derniers jours seulement. 

Ces camions font partie d’un convoi de 223 camions chargés de fournitures humanitaires pour l’ONU et les ONG internationales qui a quitté Semera, la capitale de la région Afar, pour Mekele.  La plupart des camions restants sont inspectés à un point de passage alors que quelques autres sont à Abala, le dernier point d’entrée du Tigré.  Deux camions auraient été bloqués par les civils et pillés à un point de passage à Afar, à 97 kilomètres de Semera, le 28 juillet dernier. 

L’OCHA souligne que si la dernière entrée de fournitures humanitaires est une étape positive, elle reste néanmoins insuffisante, étant donné que 100 camions environ sont nécessaires tous les jours pour aider 5,2 millions de personnes dans le besoin.

Liban

Le Chef de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), le général de division Stefano Del Col, a présidé aujourd’hui une réunion tripartite avec des officiers supérieurs de l’Armée libanaise et des Forces de défense israéliennes. 

La réunion fait suite aux roquettes tirées hier depuis le Liban et à la riposte d’Israël, ainsi qu’aux frappes aériennes israéliennes d’aujourd’hui. 

Au cours de la réunion, le général Del Col a appelé les parties à agir d’urgence pour désamorcer les tensions et prévenir les violations de la cessation des hostilités. 

Il a appelé les parties à une pleine et entière coopération avec la Force pour assurer la conclusion fructueuse de toutes les enquêtes en cours sur les derniers incidents. 

Des réunions tripartites ont eu lieu régulièrement sous les auspices de la FINUL depuis la fin de la guerre de 2006 dans le Sud-Liban.

Myanmar

Dans une déclaration publiée hier après-midi, le Secrétaire général se félicité de la nomination de M. Erywan Yusof, Deuxième Ministre des affaires étrangères de Brunei Darussalam, en tant qu’Envoyé spécial du Président de l’ASEAN pour le Myanmar.

Somalie / Violences sexuelles

Les Représentantes spéciales pour les enfants dans les conflits armés, Mme Virginia Gamba, et pour les violences sexuelles dans les conflits, Mme Pramila Patten, se sont dites aujourd’hui consternées par l’aggravation alarmante de l’ampleur et de la gravité des violences sexuelles en Somalie.

Mmes Gamba et Patten ont souligné qu’en 2020, 400 civils, majoritairement des filles, ont été victimes de viols et autres formes de violence sexuelle commis par toutes les parties au conflit, en Somalie, ce qui représente une augmentation stupéfiante de près de 80% par rapport à 2019.

Les deux personnalités ont noté que la violence sexuelle est étroitement liée à l’insécurité qui prévaut en Somalie.  Cette insécurité a été marquée par des tensions politiques à l’approche des élections nationales, des affrontements intercommunautaires liés à des conflits fonciers et aux activités des Chabab, qui se sont intensifiées dans le climat d’incertitude causé par la pandémie de COVID-19. 

Les Représentantes spéciales exhortent le Gouvernement somalien à prendre des mesures concrètes pour mettre fin et prévenir la récurrence des violences sexuelles contre les femmes et les enfants, tout en accélérant la mise en œuvre des engagements de protection, y compris au niveau des États membres fédérés.

Indice des prix des produits alimentaires

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a déclaré aujourd’hui que l’Indice des prix des produits alimentaires a fléchi au mois de juillet pour le deuxième mois consécutif. 

L’indice de la FAO s’est établi en moyenne à 123,0 points en juillet 2021, cédant 1,2% par rapport au mois précédent, mais reste supérieur de 31% à son niveau de la même période en 2020. 

Le recul enregistré en juillet s’explique par la baisse des cotations de la plupart des céréales et des huiles végétales ainsi que des produits laitiers.

***L’invité du point de presse était M. Martin Kimani, Représentant permanent du Kenya auprès des Nations Unies qui est intervenu en sa qualité de Président de la septième Réunion biennale des États chargée d’examiner la mise en œuvre du Programme d’action pour prévenir, combattre et éradiquer le commerce illicite des armes légères et de petit calibre, sous tous ses aspects.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.