Imprimer
Dbf210630
30 juin 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 30 juin 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

L’invité aujourd’hui

À la suite de cette réunion d’information, nous aurons également une séance d’information avec le Secrétaire général adjoint à la lutte contre le terrorisme, Vladimir Voronkov.  Il vous informera de la Conférence de haut niveau sur la lutte contre le terrorisme de cette semaine.

Voyages du Secrétaire général

À Paris, le Secrétaire général s’est exprimé lors du Forum Génération Égalité.  Il a déclaré que la parité hommes-femmes est essentiellement une question de pouvoir et que ce pouvoir est rarement donné mais doit être pris.  À cet égard, le Forum est une grande partie de ce mouvement populaire visant à obtenir le pouvoir en créant des coalitions et à rééquilibrer le pouvoir à l’échelle mondiale.

Il a identifié cinq principaux domaines d’action urgente: défendre l’égalité des droits pour les femmes et l’abrogation des lois discriminatoires; assurer une représentation égale; promouvoir l’inclusion économique des femmes grâce à l’égalité de rémunération et à la protection de l’emploi; faire adopter par chaque pays un plan national d’urgence pour lutter contre la violence à l’égard des femmes et des filles; et donner l’espace nécessaire à la transition intergénérationnelle en cours et aux jeunes.

Il a également mentionné les efforts déployés par l’ONU elle-même pour parvenir à la parité des sexes à ses échelons supérieurs.  Il a ajouté que depuis qu’elle a atteint cette parité, il a constaté une différence dans la qualité des décisions prises, dans l’atmosphère au sein de l’Organisation et dans la capacité d’inclure une perspective de genre dans tous les domaines d’activité de l’ONU.

Le Secrétaire général a noté que le Forum marque le début d’une nouvelle dynamique réunissant des militants et des dirigeants de tous âges, visant à transformer notre monde.

Plus tôt dans la journée, le Secrétaire général a rencontré le Président Emmanuel Macron et a pris part à un déjeuner organisé par le Président avec la Directrice exécutive d’ONU-Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, et des membres de la société civile, qu’il a remerciés pour leur participation au Forum.  Il les a assurés qu’ils comptaient sur le soutien et le partenariat de l’ONU à l’avenir pour transformer les objectifs communs en actions concrètes.

Il sera à Valence demain pour visiter le centre logistique de l’ONU et marquer son dixième anniversaire.

Éthiopie

Nos collègues humanitaires sur le terrain en Éthiopie affirment que la situation au Tigré reste extrêmement fluide et imprévisible.  Depuis que les Forces éthiopiennes de défense nationale se sont retirées de Mekelle, la ville reste sous le contrôle total des Forces de défense du Tigré.  C’est également le cas à Adigrat, Adwa, Axum et Shire.  La situation est largement calme à Mekelle et dans le comté, mais des combats se poursuivent dans certaines poches de la région.

L’électricité et les télécommunications restent coupées dans tout le Tigré, les communications n’ayant été possibles que par une connexion téléphonique intermittente par satellite et des connexions Internet VSAT dans deux complexes de l’ONU à Mekelle et un dans le comté.

Toutes les parties au conflit doivent protéger les civils et s’abstenir d’entraver la libre circulation des travailleurs et des fournitures humanitaires, tant à l’intérieur de la région que pour rétablir l’accès à la région par voie aérienne et routière.  Il est urgent d’amener du personnel et des fournitures supplémentaires dans le Tigré, de rétablir l’électricité et les télécommunications, et de veiller à ce que des liquidités et du carburant soient disponibles dans toute la région pour assurer la continuité des opérations humanitaires.

Nous continuons de suivre de près la situation et réitérons l’appel lancé par le Secrétaire général en faveur de la cessation immédiate des combats et de mesures urgentes pour régler pacifiquement le conflit.

République islamique d’Iran

Rosemary DiCarlo, Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, a fait un exposé, ce matin devant le Conseil de sécurité, sur le Plan d’action global commun (JCPOA selon l’acronyme anglais) dans le dossier du nucléaire iranienne.  Elle a déclaré que le contexte de mise en œuvre du Plan d’action et de la résolution 2231 (2015) s’était considérablement amélioré depuis l’année dernière.

Les efforts diplomatiques continus à Vienne, a-t-elle dit, offrent une occasion cruciale pour les États-Unis et l’Iran de revenir à la mise en œuvre intégrale et effective du Plan d’action et de la résolution.  Ce serait un développement crucial bienvenu.

Mme DiCarlo a jugé essentiel que tous les États Membres promeuvent un environnement propice et évitent toute action susceptible d’avoir un impact négatif sur les efforts diplomatiques en cours, ainsi que sur la stabilité régionale.

Elle se fait l’écho de l’appel lancé par le Secrétaire général aux États-Unis pour qu’ils lèvent ou renoncent à l’application des sanctions énoncées dans le Plan d’action, accordent des dérogations au commerce du pétrole avec l’Iran et facilitent une fois de plus les activités liées au nucléaire, conformément au Plan et à la résolution.

Elle a demandé à l’Iran de reprendre sans délai l’accord technique temporaire avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), de s’abstenir de prendre de nouvelles mesures pour réduire ses engagements et de revenir à la pleine mise en œuvre du Plan d’action.

Botswana/COVID-19

Au Botswana, pays qui fait face à une augmentation des cas de COVID-19, notre équipe des Nations Unies sur place, dirigée par le Coordonnateur résident Zia Choudhury, rapporte qu’elle intensifie ses efforts de riposte.

Plus de 1 200 nouveaux cas ont été signalés rien que le 28 juin.  Le Coordonnateur résident a réaffirmé l’engagement des Nations Unies à aider le pays à faire face à la pandémie en renforçant les systèmes de santé et en s’attaquant aux impacts sociaux et économiques plus vastes de la pandémie.

La semaine dernière, sur une population totale de 2,3 millions d’habitants, on comptait près de 160 000 personnes ayant reçu la première dose de vaccin et plus de 84 000 personnes complètement vaccinées.

L’UNICEF travaille avec les autorités sanitaires nationales sur les vaccins, les systèmes de santé et la communication sur les risques.  L’agence s’est également associée à la Croix-Rouge nationale pour protéger les enfants.  Pour sa part, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) met sur place une équipe pour soutenir la riposte nationale à la COVID-19 et organise une formation en matière de sécurité, sur la biosécurité, à l’intention des travailleurs de la santé.  L’OMS aide également les autorités à analyser, interpréter et diffuser les données.

Tourisme

Un nouveau rapport de l’ONU publié aujourd’hui indique que le krach du tourisme international dû à la pandémie de COVID-19 pourrait entraîner des pertes pour le PIB mondial, pour l’an dernier et cette année, de plus de 4 milliards de dollars.  Les pertes estimées sont dues aux conséquences directes de la pandémie sur le tourisme et à l’effet d’entraînement sur d’autres secteurs étroitement liés.

Le rapport, publié conjointement par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT)de l’ONU et la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), indique que la reprise du secteur du tourisme dépendra en grande partie de l’utilisation de vaccins COVID-19 dans le monde.

Point de presse demain

Demain, l’invité du Point de presse sera le Président du Conseil économique et social (ECOSOC), M. Munir Akram, qui parlera du Forum politique de haut niveau pour le développement durable devant se tenir du 6 au 15 juillet.

Puis, à 15 heures, l’Ambassadeur Nicolas de Rivière, Président du Conseil de sécurité pour le mois de juillet et Représentant permanent de la France aux Nations Unies, donnera une conférence de presse.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.