Imprimer
Dbf210624
24 juin 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 24 juin 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Déplacements du Secrétaire général

Le Secrétaire général est à Bruxelles où il poursuit ses rencontres avec les dirigeants de l’Union européenne et des pays.  Il a eu plusieurs échanges aujourd’hui.

Il a d’abord rencontré le Premier Ministre belge, M. Alexander De Croo, ainsi que des membres du Gouvernement belge.  Lors d’une rencontre avec la presse immédiatement après, le Secrétaire général a souligné l’importance du partenariat entre la Belgique et les Nations Unies pour relever les défis posés notamment par la pandémie et la crise climatique.  Au Parlement européen à Bruxelles, le Secrétaire général a fait un discours officiel, dans lequel il a déclaré que le partenariat stratégique entre l'Union européenne et les Nations unies est en ces temps plus que jamais indispensable.

Le Secrétaire général a souligné les défis relatifs au cyberespace, au relèvement post-pandémie, au climat et aux droits de l’homme et réitéré l'importance de la coopération avec l’Union européenne.  L’Union européenne, a-t-il ajouté, doit défendre les valeurs universelles et les droits fondamentaux et jouer un rôle de chef de file.

Il a conclu sa journée par une session avec les Chefs d’État et de gouvernement du Conseil européen. Lors d'une rencontre avec la presse avec le Président du Conseil européen, M. Charles Michel, le Secrétaire général a réitéré son appréciation du travail que l’Union européenne accomplit avec l’ONU.  Les fragilités du monde nous montrent à quel point il est important de renforcer la coopération internationale et de défendre un multilatéralisme plus fort et inclusif, a-t-il déclaré.

Moyen-Orient

Le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, M. Tor Wennesland, a indiqué aujourd'hui, devant le Conseil de sécurité, que la cessation des hostilités intervenue le mois dernier entre Israël et le Hamas reste très fragile.  Il a déclaré que l'ONU travaille en étroite collaboration avec toutes les parties et partenaires concernés, y compris l’Égypte, pour consolider le cessez-le-feu, permettre l'entrée d'une aide humanitaire d'urgence et stabiliser la situation à Gaza.

M. Wennesland a exhorté toutes les parties à s'abstenir d’actions et de provocations unilatérales, à prendre des mesures pour réduire les tensions et à œuvrer à la réussite de ces efforts.

Il a également déclaré que ces dernières semaines ont vu une augmentation alarmante de la violence entre Israéliens et Palestiniens, y compris des hostilités entre Israël et des factions de Gaza, selon une échelle et une intensité sans précédent depuis des années.  Il est particulièrement préoccupé par les tentatives visant à exploiter le fragile statut de la ville de Jérusalem et à en user pour justifier un conflit armé plus large.

Libye

L'Envoyé spécial pour la Libye, M. Ján Kubiš, a salué aujourd’hui les conclusions de la deuxième Conférence internationale sur la Libye, connue sous le nom de Conférence de Berlin II, entérinées hier dans la capitale allemande.  L'Envoyé spécial a salué les efforts collectifs de tous les États Membres et des organisations régionales et internationales afin d’aider le peuple libyen dans sa quête d'unité, de paix, de stabilité et de prospérité pour les générations futures.

M. Kubiš a réitéré l'appel du Secrétaire général « à mettre fin à toute ingérence étrangère, y compris le retrait complet de toutes les forces étrangères et des mercenaires de Libye ».  M. Kubiš s'est joint à lui pour exhorter tous les Libyens et les acteurs externes à s’entendre sur un plan global, assorti d'un calendrier clair, pour atteindre cet objectif, auquel la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) est prête à apporter son soutien.

Syrie

Le Secrétaire général a fait part hier devant le Conseil de sécurité des derniers développements de la situation humanitaire en Syrie par visioconférence depuis Bruxelles.  Il a énergiquement appelé le Conseil de sécurité à parvenir à un consensus en ce qui concerne l'autorisation pour une année supplémentaire des opérations transfrontalières qui apportent une aide vitale.

Le Secrétaire général adjoint par intérim aux affaires humanitaires, M. Ramesh Rajasingham, a détaillé les besoins et la réponse humanitaires, en déclarant qu’avec davantage de convois transfrontaliers et de ressources financières, l'ONU pourra en faire plus pour aider le nombre croissant de personnes dans le besoin en Syrie.

Il a également souligné l’augmentation alarmante des hostilités dans le nord-ouest de la Syrie le mois dernier, entraînant des pertes civiles et des déplacements forcés.

Le Conseil de sécurité entendra demain l'Envoyé spécial pour la Syrie, M. Geir Pedersen.

République centrafricaine

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a indiqué qu’hier le nouveau Gouvernement du pays a été nommé par un décret présidentiel, avec 32 nouveaux ministres, dont 7 femmes.

La Mission des Nations Unies reste déterminée à travailler avec le nouveau Gouvernement pour renforcer leur partenariat et soutenir le processus de paix.

Éthiopie

Selon nos collègues humanitaires en Éthiopie, la situation sécuritaire au Tigré reste très complexe et extrêmement volatile, avec des combats continus, y compris sur les axes principaux, et des tirs d’artillerie signalés dans plusieurs localités.  Les organisations humanitaires disent avoir rencontré des difficultés dans le transport de fournitures médicales, de nourriture et d’autres produits, en particulier dans les zones difficiles d’accès, en raison du refus d'accès.

L’aide alimentaire est la composante la plus importante de la réponse humanitaire. Dans le cadre du dernier plan d’intervention pour le nord de l’Éthiopie, mis en place le 1er mai, quelque 3,7 millions de personnes sur les 5,2 millions ciblées ont reçu une aide alimentaire. La semaine dernière, plus de 1 000 enfants ont été traités pour malnutrition aiguë sévère et environ 5 000 autres pour malnutrition aiguë modérée.  Plus de 22 000 personnes ont reçu des services médicaux au cours de la deuxième semaine de juin.

Alors que les partenaires humanitaires continuent d’intensifier progressivement leur travail, la réponse n’est pas suffisante pour aider les personnes dans le besoin.  Nous continuons de réclamer un accès sûr, sans entrave et durable, ainsi qu’un financement urgent.  Quant aux informations faisant état du bombardement du marché de la ville de Togoga, nous n’avons toujours pas pu accéder à la zone, faute d’autorisation.

Myanmar

Au Myanmar, nos collègues humanitaires sur place restent préoccupés par l'impact sur les civils de la poursuite et de l’intensification des combats dans certaines parties du pays.

Les affrontements entre l’Armée du Myanmar et les groupes ethniques armés, ou entre les groupes ethniques armés eux-mêmes, depuis le coup d’État militaire du 1er février, ont contraint quelque 230 000 personnes à fuir leurs foyers, selon les personnels de l’ONU sur le terrain.

L’équipe de l’ONU au Myanmar est particulièrement alarmée par la situation dans le sud-est du pays, où près de 180 000 femmes, hommes et enfants ont été déplacés depuis le 1er février.  La plupart des personnes ont été déplacées au cours des quatre dernières semaines.

Énergie

Les forums ministériels pour le Dialogue de haut niveau sur l’énergie se poursuivent aujourd’hui, comme l’ont rappelé hier M. Achim Steiner, Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et Mme Damilola Ogunbiyi, Représentante spéciale du Secrétaire général pour l’énergie durable pour tous.

Nauru, la plus petite nation insulaire du monde, s’est engagée à atteindre 50% d’énergie renouvelable d’ici à 2023.

La ville d’Ithaca, dans l’État de New York, s’est quant à elle engagée à ce que tous ses bâtiments fonctionnent à 100% avec des énergies renouvelables d’ici à 2030.  Et l’Association mondiale du secteur de l’énergie hors réseau (GOGLA) entend offrir un meilleur accès à l’électricité à un milliard de personnes d’ici à 2030.

Les forums ministériels se termineront demain.

Burkina Faso

En réponse aux questions sur l’attaque qui a eu lieu lundi au Burkina Faso, l’ONU a diffusé le communiqué suivant:

Le Secrétaire général condamne l’attaque perpétrée le 21 juin contre une équipe de police à Barsalogho, au Burkina Faso, dont le bilan fait état de 11 morts, des blessés et plusieurs portés disparus.  Il exprime ses plus sincères condoléances aux familles des victimes ainsi qu’au Gouvernement et au peuple du Burkina Faso.  Il appelle au retour rapide des disparus.

COVAX/Tchad

Le Tchad a reçu hier sa première livraison de vaccins.  Les plus de 100 000 doses cibleront les travailleurs de la santé, ceux qui ont l'intention de faire le pèlerinage du Hajj, les personnes de plus de 65 ans et d'autres personnes vulnérables.

La campagne nationale de vaccination a débuté au début du mois avec le soutien logistique de l’ONU, notamment pour le transport des doses vers les sites de vaccination.

La Coordonnatrice résidente, Mme Violet Kakyomya, a réitéré l'engagement de l’ONU à continuer de soutenir la campagne nationale de vaccination du Tchad dans toutes ses composantes, notamment le maintien de la chaîne du froid et la lutte contre la désinformation et l'hésitation vaccinale.

Drogues

Le Rapport mondial sur les drogues 2021, publié aujourd’hui par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), fait apparaître qu’environ 275 millions de personnes ont consommé des drogues dans le monde l’année dernière, tandis que plus de 36 millions souffraient de troubles liés à l’usage de drogues.

La plupart des pays ont signalé une augmentation de la consommation de cannabis pendant la pandémie.  Dans des enquêtes menées auprès de professionnels de la santé dans 77 pays, 42% ont affirmé que la consommation de cannabis avait augmenté.  Une progression de l’usage non médical de médicaments pharmaceutiques a également été observée au cours de la même période.

Points de presse

Aujourd’hui, M. Felipe Carlos Solá, Ministre des affaires étrangères de l’Argentine, s’est exprimé devant la presse.

Demain, à 11 heures, un point de presse virtuel sera organisé en présence de M. Yon Fernández de Larrinoa, Chef de l’Unité des peuples autochtones de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), et de Mme Anne Nuorgam, Présidente de l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones.  Ils évoqueront la publication du rapport de la FAO sur les systèmes alimentaires des peuples autochtones. 

À 12 heures, la Directrice régionale du Programme alimentaire mondial (PAM) pour l’Afrique australe, Mme Lola Castro, fera un point de la situation à Madagascar.  Enfin, vers 13 h 15, M. Geir Pedersen, Envoyé spécial pour la Syrie, parlera devant la presse en personne et en direct.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.