Imprimer
Dbf210518
18 mai 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 18 mai 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

 Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Développement

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, et la Vice-Secrétaire générale, Mme Amina Mohammed, ont donné ce matin le coup d’envoi d’une session virtuelle de trois jours dédiée à l’état du système de développement de l’ONU.  

Au cours de cette session avec la participation des États Membres, M. Guterres a déclaré que la pandémie a annulé des années de progrès en matière de développement et affirmé l’importance de la coopération internationale.  Il a, toutefois, souligné comment le système de développement de l’ONU a réagi avec force, notamment en déployant quelque 121 programmes de réponses socioéconomiques immédiates couvrant 139 pays et territoires.

De fait, plus de 3 milliards de dollars ont été réaffectés et 2 milliards de dollars supplémentaires ont été mobilisés pour donner la priorité -par-dessus tout- à un soutien efficace et immédiat aux personnes que nous servons, a-t-il déclaré. 

En ce qui concerne l’avenir, il a souligné les domaines à améliorer, notamment la capacité à fournir des conseils politiques intégrés, la consolidation des responsabilités au niveau des pays et l’augmentation du financement et des investissements dans les activités de développement.  Le Secrétaire général a lancé un appel aux gouvernements pour qu’ils envisagent sérieusement de capitaliser davantage sur le Fonds commun pour les objectifs de développement durable et d’autres fonds similaires, notant que le manque de financement du système des coordonnateurs résidents compromet également « notre objectif commun » d’un système de développement de l’ONU plus efficace, responsable et transparent. 

Moyen-Orient

La Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, Mme Rosemary DiCarlo, a déclaré ce matin à un forum de l’ONU sur la question de la Palestine que les récents combats ont maintenant fait plus de 200 victimes civiles, dont des enfants.  Les souffrances, les dommages et les destructions sont immenses, a-t-elle ajouté. 

La Secrétaire générale adjointe a indiqué que l’ONU a participé activement aux efforts de médiation avec toutes les parties en vue de mettre immédiatement fin à la violence.   Elle s’est fait l’écho de l’appel lancé par le Secrétaire général aux parties pour qu’elles permettent l’intensification des efforts de médiation, qui sont également essentiels pour acheminer l’aide humanitaire aux personnes touchées à Gaza.  Elle a félicité les États Membres qui ont intensifié leurs efforts diplomatiques pour éloigner les parties du gouffre.  

Territoire palestinien occupé

Sur le plan humanitaire, l’ouverture aujourd’hui du point de passage de Kerem Shalom a permis à des dizaines de camions de carburant de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) d’entrer à Gaza.  Malheureusement, d’autres cargaisons humanitaires essentielles n’ont pas pu traverser. 

Il est essentiel que le point de passage d’Erez soit également ouvert pour l’entrée et la sortie du personnel humanitaire essentiel. 

L’accès humanitaire vers et en dehors de Gaza pour le personnel et les marchandises doit être maintenu et des mesures appropriées doivent être prises pour garantir la sécurité des déplacements à l’intérieur de Gaza. 

Au cours de la nuit, l’ONU a reçu des informations extrêmement inquiétantes faisant état d’infrastructures civiles supplémentaires touchées à Gaza, notamment le laboratoire central de dépistage de la COVID-19 et d’autres installations sanitaires et humanitaires. 

En outre, l’ONU continue de recevoir des informations faisant état de déplacements importants de Palestiniens dans la bande de Gaza.  Plus de 58 000 hommes, femmes et enfants ont été déplacés, dont 47 000 cherchent à se protéger dans quelque 58 écoles de l’UNRWA à travers Gaza.

Par ailleurs, et dans la mesure où la situation sécuritaire le permet, l’ONU et ses partenaires continuent de fournir des produits alimentaires et non alimentaires aux familles déplacées, et une assistance immédiate en espèces à plus de 56 000 personnes.

Conseil de sécurité  

Lors d’une réunion, ce matin, du Conseil de sécurité consacrée à la Force conjointe du G5 Sahel, le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, M. Jean-Pierre Lacroix, a déclaré que la lutte contre les groupes armés terroristes dans la région s’était intensifiée ces derniers mois.

La coordination entre les acteurs de la sécurité sur le terrain reste primordiale, a-t-il ajouté.  En, effet, a-t-il poursuivi, la Force conjointe du G5 Sahel a continué à renforcer ses capacités opérationnelles et reste un élément essentiel des ripostes sécuritaires pour faire face aux groupes armés extrémistes dans la région.

S’agissant de l’appui logistique fourni par la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) au G5 Sahel, M. Lacroix a souligné les progrès dans ce domaine, mais a également noté des défis dans la mise en œuvre du mandat de soutien renforcé. 

M. Lacroix a réitéré l’appel de l’ONU pour un financement plus prévisible du G5 Sahel.  La Force, a-t-il dit, joue un rôle essentiel dans la réponse régionale à l’extrémisme violent.  À cet égard, il est essentiel qu’elle reçoive l’assistance dont elle a besoin pour mener à bien les tâches qui lui sont confiées. 

Libye

L’Envoyé spécial pour la Libye, M. Ján Kubiš, était à Londres hier où il a rencontré de hauts responsables britanniques du Ministère des affaires étrangères, du Commonwealth et du développement et du Ministère de la défense. 

M. Kubiš a également rencontré M. Martin Reynolds, Secrétaire privé principal du Premier Ministre Boris Johnson.  Les deux hommes ont discuté du soutien du Royaume-Uni au peuple et aux autorités libyennes dans leur quête de paix, de stabilité, d’unité et de prospérité, notamment par le biais du Conseil de sécurité.  

République centrafricaine

Quelque 300 Casques bleus ont été déployés à Bakouma, dans la préfecture de Mbomou, a indiqué la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).  Ils ont réparé six ponts sur l’axe Bangassou-Bakouma pour permettre la liberté de mouvement ainsi que pour aider à assurer le déroulement en toute sécurité des élections législatives prévues ce dimanche. 

Ces ponts avaient été détruits par des groupes armés qui tentaient d’isoler la localité de Bakouma de Bangassou.  

Les Casques bleus ont également apporté leur appui au dernier envoi de matériel électoral législatif sensible, qui est arrivé à Bangui. Le matériel électoral a été officiellement reçu par l’Autorité nationale des élections.

À dater d’hier, le déploiement du matériel électoral était achevé dans toutes les préfectures à l’exception d’Ombella M’Poko et de Bangui.  

Rohingya

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a indiqué que cinq ans après l’afflux de réfugiés rohingya au Bangladesh, la sécurité alimentaire à Cox’s Bazar reste une priorité absolue. 

Un plan de réponse conjoint cherche à lever 943 millions de dollars pour aider les réfugiés rohingya, ainsi que leurs communautés d’accueil, et plus d’un quart de ces fonds seront consacrés à la lutte contre la faim et la malnutrition.   

Chili

L’équipe de l’ONU au Chili a salué la conclusion d’un processus électoral par lequel les citoyens ont élu leurs représentants pour la Convention constitutionnelle, les maires et les conseils municipaux et, pour la première fois, les gouvernements régionaux.  

Une déclaration publiée par l’équipe de l’ONU sur place indique que les citoyens ont ainsi exprimé leur volonté de construire un avenir commun, réaffirmant l’engagement du Chili à bâtir une démocratie solide et inclusive.  L’équipe de l’ONU a également souligné la parité historique entre les sexes dans le processus constituant et salué l’attribution de 17 sièges aux membres de 10 groupes autochtones, avec un quota supplémentaire pour les personnes handicapées.

Cela inaugure l’occasion de réaffirmer les engagements assumés par le Chili dans le domaine des droits humains et d’accélérer les réalisations vers un développement durable et inclusif. 

COVAX

L’Arménie a réceptionné un deuxième envoi de doses de vaccins via le Mécanisme COVAX, ce qui porte le total reçu par ce pays à 74 000.  

L’équipe de l’ONU à Erevan a soutenu la campagne nationale de vaccination qui a démarré le mois dernier, au cours de laquelle près de 20 000 personnes ont été vaccinées jusqu’à présent.  

L’ONU continue d’aider les autorités à faire face aux dimensions sanitaires de la pandémie en fournissant un soutien technique et des équipements médicaux, notamment des concentrateurs d’oxygène.  Elle fournit également une aide alimentaire et des kits d’hygiène aux personnes les plus vulnérables.  L’ONU se mobilise aussi pour lutter contre la désinformation, et aider les demandeurs d’asile et les réfugiés à accéder aux informations sur les vaccins. 

Aux Philippines, l’équipe de l’ONU, dirigée par le Coordonnateur résident, M. Gustavo Gonzalez, continue de soutenir la riposte à la pandémie, notamment en appuyant la campagne de vaccination du pays.  

Les Philippines ont reçu jusqu’à présent 60% des 4,5 millions de doses qu’il est prévu qu’elles obtiennent par le biais du Mécanisme COVAX.  Plus de deux millions de personnes ont été vaccinées.

L’équipe de l’ONU fournit des équipements, notamment des unités de stockage mobiles et des générateurs, ainsi que du matériel pour la chaîne du froid. 

Campagne Verified

Le Département de la communication globale (DGC), ainsi que les missions permanentes de la Namibie et du Royaume-Uni, invitent les journalistes à un webinaire sur la façon dont les communicateurs gouvernementaux peuvent relever le défi de contrer la désinformation liée à la pandémie et au vaccin.  

La session aura lieu demain mercredi de 9 heures à 10 h 30 et sera diffusée en direct sur webtv.un.org. 

Le Représentant du Royaume-Uni, M. James Roscoe, et la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies à la communication globale, Mme Melissa Fleming, prendront la parole.  La discussion sera animée par Mme Marianna Spring, journaliste de la BBC spécialisée dans la lutte contre la désinformation.  

Contribution financière

L’Éthiopie a payé la totalité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU, portant à 102 le nombre des États Membres qui ont payé intégralement leur dû cette année.

Rencontre avec la presse

À l’issue du point de presse, l’Observateur permanent de l’État de Palestine, M. Riyad Mansour; le Président du Groupe des États arabes pour le mois de mai et Représentant permanent de l’Algérie, M. Sofiane Mimouni; et le Président de l’Organisation de la coopération islamique pour le mois de mai et Représentant permanent du Niger, M. Abdou Abarry, ont répondu aux questions des journalistes. 

À 16 h 30, le Représentant permanent de la Chine et Président du Conseil de sécurité pour le mois en cours, M. Zhang Jun, devait s’adresser aux journalistes au poste d’observation de la presse situé près du Conseil de sécurité. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.