Imprimer
Dbf210511
11 mai 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 11 mai 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Secrétaire général/Territoire palestinien occupé et Israël

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, le Secrétaire général se dit gravement préoccupé par la sérieuse escalade dans le Territoire palestinien et en Israël, y compris la dernière escalade à Gaza qui s’ajoute aux tensions élevées et à la violence à Jérusalem-est occupé. 

Secrétaire général/Fédération de Russie

Dans une autre déclaration publiée aujourd’hui, le Secrétaire général se dit profondément attristé par les informations faisant état de la mort de neuf personnes, dont sept enfants, dans une fusillade à l’extérieur d’une école de la ville de Kazan. 

Moscou

Le Secrétaire général s’envole aujourd’hui pour Moscou à l’invitation du Gouvernement russe.  Il devrait y rencontrer le Ministre russe des affaires étrangères, M. Sergei Lavrov, et d’autres hauts responsables du Gouvernement.

Jeudi prochain, M. António Guterres doit recevoir le titre de docteur honoris causa de l’Institut des relations internationales de Moscou.  Toujours dans la capitale russe, il a prévenu de s’entretenir avec de jeunes participants au « Model UN ».

République démocratique du Congo (RDC)

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, le Secrétaire général condamne fermement l’attaque perpétrée par des membres présumés des Forces démocratiques alliées (ADF), dans le territoire de Beni hier, contre une position temporaire de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO).  L’attaque a causé la mort d’un Casque bleu du Malawi.

Nigéria

Dans une autre déclaration, le Secrétaire général condamne l’attaque du 9 mai contre une mosquée dans l’État de Katsina, au cours de laquelle 40 fidèles auraient été enlevés pendant la prière nocturne du Ramadan.

Colombie

Ce matin, le Secrétaire général a eu un entretien téléphonique avec le Président Iván Duque, de la Colombie, lequel a réaffirmé l’appui de son gouvernement à la pleine mise en œuvre du processus de paix ainsi que son engagement en faveur d’un dialogue national.

Le Secrétaire général a réitéré le plein appui des Nations Unies au processus de paix.

Toutes les femmes, tous les enfants

Plus tôt dans la journée, le Secrétaire général a prononcé un discours à une réunion avec les anciens membres du groupe de pilotage de haut niveau et du Groupe indépendant d’experts chargés du suivi des responsabilités de « Toutes les femmes, tous les enfants ».

Le Secrétaire général a déclaré qu’après une décennie de mise en œuvre, « Toutes les femmes, tous les enfants », a été une initiative mondiale de santé à fort impact, mobilisant des investissements de plus 180 millions de dollars auprès des gouvernements et autres partenaires.

Cette dernière décennie, plus d’1 milliard d’enfants ont été vaccinés.  Depuis l’année 2000, la mortalité maternelle a baissé de 35% et celle de enfants de moins de 5 ans est tombé à des niveaux sans précédent.

Toutefois, le Secrétaire général a dit que la pandémie de COVID-19 a montré la fragilité de ces progrès, perturbant l’accès aux services de santé essentiels, dont l’immunisation des enfants, la planification familiale et l’appui psychosocial.

Le Secrétaire général a ajouté que cette situation a renforcé la nécessité de donner la priorité à la mise en œuvre au niveau des pays pour maintenir les projecteurs sur ces questions et ne laisser personne de côté.

Conseil de sécurité/Iraq

Ce matin, le Conseil de sécurité a tenu une réunion virtuelle sur la Mission d’assistance des Nations Unies en Iraq (MANUI).  La Chef de la Mission et Représentante spéciale du Secrétaire général pour l’Iraq, Mme Jeanine Hennis-Plasschaert, a fait observer que le pays est à cinq mois des élections particulièrement importantes, prévues le 10 octobre.

Elle a ajouté que l’organisation de ces élections est une des principales revendications du mouvement social et pourtant, beaucoup de manifestants continuent d’être persécutés en toute impunité.  Elle a ajouté que l’assassinat du célèbre activiste Ihab Jawad Al-Wazni, il y a tout juste deux jours, par des hommes armés non identifiés, dans sa maison à Karbala, est un autre exemple dramatique de cette impunité.

La Représentante spéciale a dit que si les leaders iraquiens appellent à la stabilité comme condition préalable aux progrès, les attaques violentes contre les cibles civiles et militaires se poursuivent avec une régularité troublante, pour ne citer que quelques exemples de la lutte quotidienne en Iraq.

COVID-19/Seychelles

L’équipe de pays des Nations Unies intensifie son appui aux autorités pour répondre à la forte augmentation des cas de COVID-19.  Le pays a signalé le nombre le plus élevé de cas par habitant, ces dernières semaines.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a renforcé son appui aux autorités pour détecter, enquêter, placer en quarantaine, isoler et signaler les cas.  Les experts techniques de l’OMS travaillent avec les laboratoires nationaux pour booster les efforts de prévention.

L’équipe de pays a contribué à la formation de plus de 500 personnes qui travaillent dans les établissements de santé, les sites touristiques les ports d’entrée et autres, à la gestion des cas.  Elle a aussi fourni du matériel de protection individuelle, des produits de laboratoire et autres équipements.

L’OMS appuie toujours la campagne nationale de vaccination, en offrant une assistance à la coordination et à la formation, tout en surveillant l’immunisation.

La Coordonnatrice résidente, Mme Christine Umutoni, a souligné que l’ONU s’engage à s’attaquer à l’impact plus large de la pandémie aux Seychelles.

COVAX

Maurice a reçu son deuxième lot de doses de vaccin contre la COVID-19 ce week-end par l’intermédiaire du Mécanisme COVAX.  La Coordonnatrice résidente pour Maurice et les Seychelles, Mme Christine Umutoni, a réitéré l’engagement de l’ONU à s’attaquer aux multiples impacts de la pandémie.

L’équipe de pays appuie les efforts de vaccination, y compris en contribuant à l’achat des vaccins.  Elle travaille aussi à un redressement vert et continue de plaider pour ceux qui sont le plus affectés par la COVID-19, dont les femmes, les personnes vivant avec le HIV, les migrants et les réfugiés.

Plusieurs pays des Caraïbes ont aussi reçu des vaccins par l’intermédiaire du Mécanisme COVAX.

Plus de 33 000 doses sont arrivées à la Barbade aujourd’hui alors que le Suriname, Trinité-et-Tobago et Guyana ont reçu leurs livraisons hier.

L’ONU contribue à ces efforts aux niveaux mondial, régional et national et appuie les campagnes de vaccination des groupes prioritaires.

Madagascar

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture ((FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont averti aujourd’hui que chaque jour qui passe accroît les risques sur la vie maintenant que la faim sévit dans le sud de Madagascar.  Selon ces agences, environ1,14 million de personnes dans cette partie du pays font face à des niveaux élevés d’insécurité alimentaire aigüe.

La FAO et le PAM indiquent que la pire sécheresse de ces quatre dernières décennies, qui sévit depuis trois années consécutives, à annihiler les récoltes et compromis l’accès des populations à la nourriture, et ce, après des années de déforestation et d’érosion des sols, désormais aggravées par les changements climatiques qui ont dévasté l’environnement.  Des tempêtes de sable sont précédent ont transformé de larges zones de terres arables en friches.

Le Gouvernement et la FAO apportent un appui aux moyens de subsistance d’environ 20 000 familles d’agriculteurs.  Pour sa part, le PAM fournit des articles mais l’accès aux zones les plus affectées est obstrué par les mauvaises infrastructures et la faiblesse du réseau routier.  Les restrictions liées à la COVID-19 ont mené à l’arrêt de tous les vols, ce qui veut dire que les cargaisons humanitaires doivent venir par bateau.  Le temps de traduire les donations en aide humanitaire se rallonge considérablement.

Contribution financière

Le Niger a payé la totalité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU pour 2021, portant à 100 le nombre des pays qui ont fait de même.

Invités du point de presse

Les invités du point de presse étaient aujourd’hui Mme Helena Afonso, économiste, et M. Hamid Rashid, principal auteur du Rapport sur l’état de l’économie mondiale du Département des affaires économiques et sociales (DESA).

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.