Imprimer
Dbf210504
4 mai 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 4 mai 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Conseil des chefs de secrétariat

Ce matin, le Secrétaire général a ouvert une réunion virtuelle du Conseil des chefs de secrétariat afin de permettre aux chefs du système de l’ONU de réfléchir à l’impact et aux liens entre les affaires mondiales actuelles et les travaux du système de l’ONU.

Le Conseil examinera les principales tendances émergentes, opportunités et défis auxquels le système est confronté, en mettant l’accent sur la riposte à la pandémie de COVID-19, ainsi que sur les risques pour les droits humains, la biodiversité, l’action climatique, les perspectives économiques mondiales et l’aggravation des inégalités.

Les membres du Conseil des chefs de secrétariat participeront également à une discussion consacrée aux causes profondes actuelles et émergentes des conflits, dans le contexte d’un programme global de prévention.

Bosnie-Herzégovine

Ce matin, le Conseil de sécurité a tenu un débat par visioconférence sur la Bosnie-Herzégovine au cours duquel le Haut-Représentant de l’ONU, M. Valentin Inzko, a présenté le dernier rapport de son bureau.

Forum sur la science, la technologie et l’innovation

Ce matin, le Secrétaire général a adressé un message au forum de collaboration multipartite sur la science, la technologie et l’innovation au service de la réalisation des objectifs de développement durable.

Dans son message, prononcé en son nom par la Sous-Secrétaire générale du Département des affaires économiques et sociales, Mme Maria-Francesca Spatolisano, le Secrétaire général a déclaré que la pandémie avait révélé comme jamais auparavant l’importance de la science, de la technologie et de l’innovation pour notre bien-être et notre survie.  Non seulement nous avons vu un vaccin livré en un temps record, mais la crise a également accru l’innovation dans les médicaments et les technologies de communication numérique, a-t-il indiqué dans son message.

Cependant, il a averti que des milliards de personnes restent presque entièrement exclues des avantages de la révolution de l’information et de la technologie et que la pandémie a aggravé les fractures numériques et technologiques existantes.  Il est essentiel que nous travaillions ensemble -au-delà des frontières, des secteurs et des disciplines- pour que la science et la technologie fonctionnent pour tous, a-t-il ajouté.

Myanmar

L’équipe de l’ONU au Myanmar se dit de plus en plus préoccupée par la détérioration de la situation humanitaire dans le pays, plus de trois mois après la prise de contrôle du pouvoir par l’armée.

Selon les agences humanitaires, l’impact des affrontements armés en cours et leur intensification continue de se faire ressentir dans le sud-est du Myanmar, où environ 40 000 personnes ont été déplacées depuis décembre 2020.  De plus en plus de personnes ont été chassées de chez elles depuis la fin du mois de mars en raison d’attaques, y compris des frappes aériennes, menées par l’Armée du Myanmar et d’autres groupes.

La poursuite des combats dans l’État kachin et le nord de l’État shan a contraint des milliers de personnes à fuir leurs maisons ces dernières semaines à la suite d’affrontements armés.

Syrie

L’ONU est préoccupée par la situation des quelque 60 000 personnes qui vivent encore dans le camp de Hol, dans le nord-est de la Syrie, ainsi que par l’augmentation des cas de COVID-19 à travers le pays, y compris dans le camp.

À ce jour, 39 cas ont été décelés et 6 décès ont été signalés à Hol.  Les organisations humanitaires appuient la recherche des contacts, conscientes du fait qu’une épidémie plus large pourrait être dévastatrice en raison de l’état déjà vulnérable des familles du camp.

L’ONU et ses partenaires humanitaires soutiennent l’installation de traitement de la COVID-19 à Hol et fournissent une assistance en matière de santé, d’eau et d’assainissement pour atténuer la transmission du virus.

Plus de 31 000 enfants vivent à Hol -soit plus de la moitié de la population du camp- et ont moins de 12 ans.  Aucun enfant ne devrait grandir dans un endroit comme Hol.

L’ONU continue de souligner que des solutions durables et à long terme sont nécessaires pour tous les résidents du camp - qu’ils soient syriens, iraquiens ou originaires d’un autre pays.  Tout retour dans un pays tiers doit également être volontaire, sûr, pleinement informé et digne.

L’ONU souligne en outre la nécessité d’un accès humanitaire complet et régulier au camp afin que ses plus de 60 000 résidents continuent de bénéficier des services essentiels.

Yémen

Des pluies torrentielles et des inondations se poursuivent dans de nombreuses régions du Yémen depuis la mi-avril.  Des évaluations des besoins sont en cours, les premiers rapports indiquant que plus de 22 000 personnes ont été touchées à ce jour, dont la plupart sont des déplacés.  L’intensification des pluies ces derniers jours a causé de nombreux décès et blessés, ainsi que des dommages à grande échelle aux infrastructures, aux maisons et aux abris.

Les partenaires humanitaires se mobilisent pour intensifier la réponse.  Des travaux sont en cours pour distribuer des paniers de vivres, des articles non alimentaires et une aide en espèces, ainsi que pour reloger les personnes déplacées dans des zones plus élevées.

L’année dernière, le Yémen avait été frappé par des inondations historiques qui ont tué des dizaines de personnes et fait perdre à des centaines de milliers de personnes leurs maisons, leurs revenus et leurs moyens de subsistance.

Libye

L’Envoyé spécial pour la Libye, M. Ján Kubiš, a transmis aujourd’hui le projet de proposition pour la base constitutionnelle des élections au Forum de dialogue politique interlibyen.

L’Envoyé spécial remercie les membres du Comité juridique, en particulier l’équipe de rédaction et les rapporteurs, pour leur excellent travail et leurs accomplissements.

Il convoquera une session plénière virtuelle du Forum de dialogue politique interlibyen peu après la fête de l’Eïd al-Fitr, afin de discuter et débattre de la proposition.

Madagascar

À Madagascar, où les conditions sont terribles, l’équipe de l’ONU travaille avec les autorités pour lutter contre l’insécurité alimentaire record et la recrudescence de la malnutrition aiguë sévère causées par les sécheresses, les tempêtes de sable et les invasions de chenilles qui frappent la partie méridionale de l’île.

Jusqu’à présent, des efforts conjoints ont fourni un appui à 1,3 million de personnes dans les 10 districts les plus touchés.  Le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont fourni une aide alimentaire et des moyens de subsistance à plus de 820 000 personnes, tandis que l’UNICEF a fourni un soutien nutritionnel à plus de 93 000 enfants de moins de 5 ans, ainsi qu’aux femmes enceintes et allaitantes.

Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et l’UNICEF ont aidé près de 170 000 personnes à avoir accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène, et près de 110 000 enfants et femmes à accéder à des services prénatals.

Les autorités et l’ONU ont lancé conjointement un appel éclair en janvier, appelant à lever près de 76 millions de dollars.  L’appel a obtenu 67% de son financement en avril, mais des ressources supplémentaires sont nécessaires pour assurer une aide alimentaire et nutritionnelle à grande échelle.

Soudan du Sud

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a averti qu’en raison du manque de financement, plus de 800 000 personnes au Soudan du Sud pourraient voir leur accès aux soins de santé coupé.

Avant la pandémie, le système de santé du Soudan du Sud était déjà débordé et fortement dépendant des organisations d’aide, qui sont maintenant confrontées à des déficits de financement inquiétants.

L’OIM a besoin d’un peu moins de 750 000 dollars par mois pour continuer à fournir des soins vitaux à 800 000 personnes.

Brésil

Le Bureau de la coordination des activités de développement (BCAD) indique que Mme Silvia Rucks, de l’Uruguay, a été nommée Coordonnatrice résidente au Brésil.  Sa nomination fait suite à la confirmation du Gouvernement hôte et elle a pris ses fonctions il y a à peine deux jours.

Les coordonnateurs résidents sont les représentants désignés du Secrétaire général pour appuyer le développement au niveau des pays.  Ils dirigent le travail de l’équipe de l’ONU sur le terrain, notamment pour soutenir la réponse des autorités à la pandémie en cours et à ses multiples impacts.

La biographie complète de Mme Ruck est disponible sur le site Internet du Groupe des Nations Unies pour le développement durable.

Brésil/COVAX

Le Brésil a reçu plus de 3,9 millions de doses de vaccin par l’intermédiaire du Mécanisme COVAX, au cours du week-end, pour soutenir les efforts nationaux de vaccination.  Cela a été facilité par le soutien continu de l’ONU aux autorités nationales et locales, en complément des accords bilatéraux conclus par le pays et de son plan national de déploiement de vaccination.  La priorité est donnée aux personnes âgées et aux personnes à risque.

Ce deuxième lot complète l’arrivée d’un autre million de vaccins reçus en mars, également via le Mécanisme COVAX, le siège mondial de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’UNICEF et les partenaires jouant un rôle clef.

Migrants/Méditerranée centrale

Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR), a alerté, aujourd’hui, du nombre croissant de décès de réfugiés et de migrants en Méditerranée centrale.  Jusqu’à présent, en 2021, au moins 500 personnes auraient perdu la vie en tentant d’effectuer la dangereuse traversée maritime en Méditerranée centrale, comparativement à 150 au cours de la même période en 2020.

Le HCR note que si le nombre total d’arrivées en Europe a diminué depuis 2015, les derniers débarquements portent le nombre d’arrivées par mer en Italie, en 2021, à plus de 10 400.  Il s’agit d’une augmentation de plus de 170% par rapport à la même période en 2020.

Le HCR félicite l’Italie d’avoir maintenu ses ports ouverts pendant la pandémie.  La solidarité des autres États membres de l’Union européenne (UE) est cependant urgente, car la détérioration de la situation en Libye continuera de contraindre les personnes à recourir à des mesures désespérées pour rechercher la sécurité.

Dialogue du Sommet mondial sur la jeunesse

Ce matin, le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires a accueilli un dialogue du Sommet mondial sur la jeunesse, qui a réuni 100 jeunes militants du monde entier qui défendent tout un éventail de questions dans leurs contextes locaux, allant de l’agriculture à l’éducation en passant par le climat.

L’événement a également marqué le lancement de la campagne Good Food for All qui vise à galvaniser des idées pour établir de meilleurs systèmes alimentaires.  Le dialogue des jeunes fait partie du prochain Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires qui aura lieu en septembre.

Conférences de presse

Demain à 11 heures, le Directeur du Bureau de liaison de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à Genève, M. Dominique Burgeon, et l’économiste en chef du Programme alimentaire mondial (PAM), M. Arif Husain, donneront une conférence de presse à l’occasion du lancement du Rapport mondial sur les crises alimentaires 2021.

Puis, à midi, à l’issue du point de presse, Infirmière-Administratrice en chef à l’OMS, Mme Elizabeth Iro, et la Directrice générale de la Confédération internationale des Sages-Femmes, Mme Sally Pairman, présenteront l’édition 2021 du rapport sur « La pratique de sage-femme dans le monde », publié conjointement par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et la Confédération internationale des Sages-Femmes.

Contribution financière

Le Chili a versé la totalité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU, amenant à 99 le nombre d’États Membres à en avoir fait de même.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.