Imprimer
Dbf210503
3 mai 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 03 mai 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Kirghizistan/Tadjikistan

Le Secrétaire général suit avec préoccupation l’évolution de la situation le long de la frontière kirghize-tadjik.  Il présente ses condoléances pour les vies perdues lors des affrontements de la semaine dernière et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Le Secrétaire général se félicite du cessez-le-feu qui a été convenu le 1er mai.  Il se félicite également des contacts qui ont eu lieu entre les Présidents, les Premiers Ministres et les Ministres des affaires étrangères des deux pays et exhorte les deux parties à prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir le maintien du cessez-le-feu.

Le Secrétaire général note également que sa Représentante spéciale pour l’Asie centrale, Mme Natalia Gherman, reste en contact direct avec les autorités des deux côtés et réaffirme que l’ONU reste prête à apporter son soutien, si nécessaire.

El Salvador

L’ONU suit de très près la situation à El Salvador.

Le Secrétaire général prend note des préoccupations exprimées au sujet des procédures utilisées pour révoquer les membres de la chambre constitutionnelle de la Cour suprême de justice et de l’impact sur le système de freins et de contrepoids en El Salvador.

Le Secrétaire général appelle au respect des dispositions constitutionnelles, de l’état de droit et du partage des pouvoirs, en vue de préserver les progrès démocratiques réalisés par le peuple salvadorien depuis la signature de l’accord de paix.

Assemblée générale

Le Secrétaire général a prononcé, aujourd’hui, une allocution lors d’une session extraordinaire de l’Assemblée générale consacrée à la mémoire de feu le Président Idriss Déby Itno, du Tchad.

Journée mondiale de la liberté de la presse

La Journée mondiale de la liberté de la presse est célébrée aujourd’hui avec pour thème, cette année, « L’information comme bien public ».

Dans son message pour la journée, le Secrétaire général a déclaré que les défis mondiaux auxquels nous avons été confrontés pendant la pandémie de COVID-19 soulignent le rôle essentiel que revêt une information fiable, vérifiée et universellement accessible pour sauver des vies et bâtir des sociétés fortes et résilientes.  Il a noté que, dans de trop nombreux pays, les journalistes et les professionnels des médias courent de grands risques personnels, notamment de nouvelles restrictions, de censure, d’abus, de harcèlement, de détention et même de mort, simplement pour avoir fait leur travail.

Le Secrétaire général a également souligné que l’impact économique de la pandémie avait durement frappé de nombreux médias, menaçant leur survie.  Il exhorte tous les gouvernements à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour appuyer des médias libres, indépendants et diversifiés.

Myanmar

L’équipe de l’ONU au Myanmar demande la libération immédiate de dizaines de journalistes qui demeurent détenus plus de trois mois après la prise de contrôle du Gouvernement par l’armée.

À ce jour, les autorités militaires ont révoqué les licences d’exploitation de six grands médias myanmarais.  Quelque 82 journalistes ont été arrêtés et plus de la moitié d’entre eux sont toujours détenus.

COVID-19/Inde

L’équipe de l’ONU en Inde aide les autorités dans leur riposte à la pandémie de COVID-19, notamment en luttant contre la désinformation.  Elle s’emploie à promouvoir la campagne Verified du Secrétaire général, lancée l’année dernière pour diffuser des informations fiables et des conseils vitaux.

L’UNICEF en Inde continue d’appuyer la stratégie nationale de vaccination.  Le Fonds traduit des messages dans de nombreuses langues et intensifie son travail avec les communautés de 16 États.  Des campagnes « antimythes » et autres ont atteint plus de 21 millions de personnes dans les zones rurales et urbaines.  Près de 650 000 agents de première ligne ont été formés à la promotion de messages clefs sur les vaccins.

L’équipe de l’ONU travaille également avec des stations de radio communautaires à travers le pays pour informer plus de 17 millions de personnes dans les zones rurales sur la façon de prévenir la propagation de la COVID-19 et l’importance des vaccins.

République centrafricaine

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a déployé du matériel et des équipements techniques dans la capitale, Bangui, pour réparer les pylônes électriques et les câbles qui ont été endommagés lors d’un orage le 23 avril, provoquant une panne de courant.  L’approvisionnement en eau ayant également été touché par la panne de courant, la MINUSCA a fourni un générateur pour aider à assurer l’accès à l’eau.

L’électricité est maintenant partiellement rétablie à Bangui et les travaux en cours de la MINUSCA, à l’appui du Gouvernement, continuent de rétablir l’électricité dans la capitale.

Sur le plan électoral, la MINUSCA indique que la Cour constitutionnelle a validé l’élection de 68 députés, élus le 14 mars.  Cela porte à 90 le nombre total de députés élus qui seront assermentés le 3 mai et parmi lesquels se trouvent 11 femmes.

Cinquante sièges à l’Assemblée nationale doivent maintenant être disputés lors du prochain tour des élections législatives, prévu le 23 mai.

Ebola

Aujourd’hui marque la fin de la douzième épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC).  Le virus est réapparu au Nord-Kivu, en février, neuf mois après la déclaration de fin d’une épidémie précédente dans la même province.

La Chef de l’OMS en Afrique, Mme Matshidiso Moeti, a déclaré qu’il faut rester vigilant face à une éventuelle résurgence du virus, tout en utilisant l’expertise croissante en matière d’intervention d’urgence pour faire face aux autres menaces sanitaires auxquelles le pays est confronté.

L’OMS continue de travailler avec la RDC pour lutter contre d’autres problèmes de santé publique tels que les flambées de rougeole et de choléra, la pandémie de COVID-19 et la faiblesse du système de santé.

Somalie

Dans une déclaration publiée ce week-end, le Secrétaire général se félicite de la décision de la Chambre basse du Parlement fédéral d’annuler la « loi spéciale sur les élections fédérales » et de revenir aux modalités électorales énoncées dans l’accord électoral du 17 septembre.

Le Secrétaire général réitère son appel à toutes les parties prenantes somaliennes à reprendre immédiatement le dialogue et à forger un accord consensuel sur la tenue d’élections inclusives sans plus tarder.  Il souligne l’importance d’un large consensus pour la stabilité du pays.

Afghanistan

Le Secrétaire général a condamné, dans une déclaration publiée ce week-end, l’attentat-suicide perpétré à Pol-e Alam, dans la province de Logar, en Afghanistan, le 30 avril, qui a tué et blessé de nombreux civils et causé des dommages importants à des installations civiles, notamment à un hôpital.

Le Secrétaire général exprime ses sincères condoléances aux familles endeuillées ainsi qu’au Gouvernement et au peuple afghans.  Il espère que l’observation du mois sacré du Ramadan, un temps de contemplation et de compassion, sera l’occasion de réfléchir à ceux qui ont été touchés par le conflit prolongé dans le pays et de se rassembler dans des efforts renouvelés pour la paix.

Conférence de presse

Le Représentant permanent de la Chine, M. Zhang Jun, a donné une conférence de presse, cet après-midi à 15 h 30, en sa qualité de Président du Conseil de sécurité pour le mois de mai.

Demain, à 11 heures, le Président de l’Assemblée générale, M. Volkan Bozkir, interviendra devant la presse.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.