Imprimer
Dbf210421
21 avril 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 21 avril 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Chypre/Réunion 5+1

Le Secrétaire général se rendra à Genève pour la réunion informelle à 5+1 sur la question chypriote, qui se tiendra du 27 au 29 avril.

Comme indiqué par le Bureau du porte-parole le 24 février, cette réunion informelle est convoquée à la suite de consultations menées au nom du Secrétaire général par un haut fonctionnaire de l’ONU, Mme Jane Holl Lute.  Ces consultations ont eu lieu au cours des derniers mois.

L’objectif de la réunion, comme nous l’avons souligné à l’époque, sera de déterminer s’il existe un terrain d’entente permettant aux parties de négocier une solution durable à la question chypriote dans un horizon prévisible.

Afghanistan

Dans une déclaration conjointe, les coorganisateurs de la conférence d’Istanbul sur le processus de paix en Afghanistan ont déclaré qu’au vu des récents développements et après de longues consultations avec les parties, il a été convenu de reporter la conférence à une date ultérieure lorsque les conditions pour faire des progrès significatifs seraient plus favorables.

La déclaration note que la Turquie, le Qatar et l’ONU avaient prévu de convoquer conjointement une conférence de haut niveau à Istanbul, du 24 avril au 4 mai, avec la participation des représentants de la République islamique d’Afghanistan et des Taliban.  L’objectif était de donner un nouvel élan aux négociations qui ont débuté à Doha en septembre dernier pour parvenir à une paix juste et durable dans le pays.

La déclaration souligne que la Turquie, le Qatar et l’ONU poursuivront résolument leurs efforts sincères pour parvenir à la paix en Afghanistan.

Myanmar

Le Secrétaire général se félicite de la convocation le 24 avril de la prochaine réunion des dirigeants de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), qui devrait débattre de la situation actuelle au Myanmar.

Comme le Secrétaire général l’a indiqué dans ses remarques au Conseil de sécurité cette semaine, il continue d’appeler à une réponse internationale résolue fondée sur un effort unifié.  Il exhorte les dirigeants de l’ASEAN à aider à prévenir une escalade de la crise et d’éventuelles implications humanitaires graves au-delà des frontières du Myanmar.

L’ONU restera un partenaire essentiel de l’ASEAN et apportera son plein appui à ses efforts sur le Myanmar.  L’Envoyée spéciale du Secrétaire général, Christine Schraner Burgener, reste dans la région et sera à Djakarta pour engager les dirigeants de l’ASEAN en marge de la réunion de samedi, en se concentrant sur une solution politique.

Toujours au Myanmar, le Fonds des Nations Unies pour la population dans le pays a déclaré aujourd’hui que les droits des femmes et des filles au Myanmar, y compris leur droit de vivre une vie sans violence ni intimidation, doivent être respectés à tout moment.  L’agence a souligné que les forces militaires et de sécurité doivent s’abstenir à tout moment de toute forme de violence contre les femmes, les filles et les jeunes.  Les auteurs doivent être tenus responsables de leurs actes.

Lundi, le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies a déclaré qu’au moins 741 femmes, enfants et hommes avaient été tués depuis le 1er février, dont 52 enfants.

Climat

Demain, le Secrétaire général participera au Sommet sur le climat organisé par le Président des États-Unis, Joseph R. Biden.

Par ailleurs, l’Envoyé spécial pour l’action et le financement du climat, Mark Carney, la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, les champions du climat et la présidence de la COP26 viennent de lancer la Glasgow Financial Alliance for Net Zero, qui réunit plus de 160 entreprises issues d’initiatives nouvelles et existantes, y compris les Alliances Net Zero Asset Managers et Asset Owners, afin d’accélérer la transition vers zéro émissions nettes d’ici à 2050 au plus tard.

Océan

Ce matin, le Secrétaire général a pris la parole, dans un message vidéo préenregistré, lors du lancement de la deuxième évaluation mondiale de l’océan.

Selon lui, nous devons transformer notre relation avec l’océan, le système de survie de notre planète.  Les conclusions des scientifiques sont alarmantes, a-t-il déclaré, ajoutant que la deuxième évaluation avertit que de nombreux avantages que l’océan offre à l’humanité sont de plus en plus compromis par nos propres actions.

Il a exhorté les pays à tenir compte de cet avertissement et à œuvrer ensemble à la recherche conjointe, au renforcement des capacités et au partage de données, d’informations et de technologies en vue de soutenir et gérer nos océans.

Ensemble, nous pouvons favoriser non seulement une reprise verte –mais aussi bleue– de la pandémie et contribuer également à garantir une relation résiliente et durable à long terme avec l’océan.

Saint-Vincent-et-les Grenadines

En réponse à la demande d'assistance internationale formulée par le Gouvernement, et en coordination avec le bureau du Coordonnateur résident de l’ONU pour la Barbade et les Caraïbes orientales et l’Agence caraïbe pour les secours d’urgence en cas de catastrophe naturelle (CDEMA), une mission environnementale conjointe de 13 personnes du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) et du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) se déploie à Saint-Vincent-et-les Grenadines.

L'équipe, qui devrait être déployée pendant trois semaines, est composée de six spécialistes de l'environnement, ayant une expertise en géologie, en gestion des cendres, en pollution environnementale, en écologie et en réponse verte.  D'autres membres de l'équipe aideront à la liaison, la gestion de l'équipe et à la logistique.  Il est également prévu d'envoyer des experts supplémentaires à la Barbade pour travailler en étroite collaboration avec l'équipe déployée à Saint-Vincent-et-les Grenadines. 

La présence de l’ONU s'accroît progressivement à Saint-Vincent-et-les Grenadines, mais l'accès reste difficile, ce qui nécessite le soutien d'avions militaires et de certains types de navires. 

Éthiopie

  Bien qu'il y ait eu quelques améliorations récentes dans l'accès humanitaire au Tigré, la situation dans la région reste alarmante avec un conflit actif dans certaines zones qui restreint les mouvements et la réponse humanitaires, a indiqué le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA). 

La semaine dernière, l'insécurité dans la région d'Adigrat, dans la zone est du Tigré, aurait empêché le déplacement de plus de 20 camions de secours.  

L’ONU est également préoccupée par l'aggravation de l'insécurité alimentaire si le conflit se poursuit et perturbe la prochaine saison de plantation, qui approche.  

Malgré les difficultés, les partenaires humanitaires intensifient leur réponse.  Jusqu'à présent, plus de 1,5 million de personnes ont reçu une double allocation de rations alimentaires dans 12 districts ciblés et près de 246 000 personnes ont reçu des abris d'urgence et des articles non alimentaires.  

L’ONU a besoin de toute urgence de plus de fonds et d'un accès plus sûr et sans entrave pour intensifier la réponse humanitaire et aider toutes les personnes touchées. 

 Selon les estimations de l'administration intérimaire du Tigré, 4,5 millions de personnes ont besoin d'une assistance vitale au Tigré.

Libye

 Hier, le Secrétaire général a rencontré virtuellement ses homologues de l'Union africaine (UA), de l'Union européenne (UE) et de la Ligue des États arabes, réunis au sein du « Quatuor pour la Libye ». 

Dans un communiqué publié par la suite, le Quatuor a exprimé son soutien total aux efforts du Conseil de la présidence, du Gouvernement d'entente nationale et d'autres institutions nationales unifiées pour mettre en œuvre la feuille de route du Forum de dialogue politique libyen et mener à bien la transition démocratique de la Libye. 

Le Quatuor a condamné les violations continues de l'embargo des Nations Unies sur les armes et a souligné que toute intervention militaire extérieure en Libye est inacceptable.  Il a appelé à cet égard au respect total de l'embargo sur les armes et au retrait immédiat et inconditionnel de toutes les forces étrangères et des mercenaires de l'ensemble du territoire libyen. 

Côte d’Ivoire

En réponse à des questions sur une attaque qui a frappé la Côte d’Ivoire en début de journée, le porte-parole a indiqué que le Secrétaire général prend note avec inquiétude de cette attaque perpétrée par des inconnus contre une base militaire ivoirienne à Abidjan dans les premières heures du 21 avril.  Il condamne cette attaque, ainsi que toute attaque contre les institutions de l'État, a ajouté le porte-parole.  

COVAX

Les équipes de l'ONU soutiennent les efforts de vaccination dans le Pacifique. 

Les Fidji ont reçu leur deuxième lot de 24 000 vaccins, il y a deux jours, et d'autres sont en cours d'acheminement.  

Les Samoa ont donné le coup d'envoi de sa campagne de vaccination, le Premier Ministre du pays ayant reçu sa première dose.  Les Samoa ont reçu 24 000 doses par le biais du Mécanisme COVAX au début du mois.  

En début de semaine, la République démocratique du Congo a donné le coup d'envoi de sa campagne de vaccination, en commençant par les groupes hautement prioritaires.  Le pays a reçu plus de 1,7 million de doses de vaccin le mois dernier.  L'équipe de l'ONU dans le pays soutient les autorités - avec des vaccinations et en abordant les impacts plus larges de la pandémie. 

À ce jour, près de 41 millions de doses ont été expédiées à 118 pays et territoires par l'intermédiaire du Mécanisme COVAX. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’UNICEF et d'autres organismes contribuent à la logistique. 

Journée mondiale de la créativité et de l'innovation

 C'est aujourd'hui la célébration de la Journée mondiale de la créativité et de l'innovation.  Cette journée vise à sensibiliser au rôle que jouent la créativité et l'innovation dans tous les aspects du développement humain. 

L’UNESCO souligne que les industries culturelles et créatives devraient faire partie des stratégies de croissance économique.  L'UNESCO note également que ces industries font partie des secteurs les plus dynamiques de l'économie mondiale, générant 2,25 milliards de dollars de revenus et 29,5 millions d'emplois dans le monde.  

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.