Imprimer
Dbf210420
20 avril 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 20 avril 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Tchad

Le Secrétaire général a appris avec une profonde tristesse ce matin la mort du Président Idriss Déby Itno du Tchad.  Il présente ses plus sincères condoléances à la famille du Président ainsi qu’au peuple et au Gouvernement du Tchad.

Sur le plan humanitaire, la situation reste caractérisée par des besoins croissants liés au conflit du lac Tchad et aux effets des changements climatiques.

Avec ses partenaires, l’ONU poursuit ses opérations pour aider les communautés affectées.

Le Plan de réponse humanitaire pour le Tchad vise à collecter la somme de 617 millions de dollars cette année et à ce jour, seuls 6% de ce montant ont été versés.  L’ONU exhorte la communauté internationale à fournir l’appui financier nécessaire à la réponse aux besoins des populations concernées.

De janvier à septembre 2020, l’ONU a pu aider au moins 2,2 millions de personnes, en sachant que le Tchad accueille aussi un certain nombre de réfugiés des pays frontaliers.

Libye

Ce matin, le Secrétaire général a participé virtuellement à une réunion du Quatuor sur la Libye, qui a réuni l’ONU, l’Union africaine, l’Union européenne et la Ligue des États arabes.

Lors du segment interactif, le Secrétaire général a dit clairement qu’après des années de violence et de souffrances, une fenêtre d’opportunités s’ouvre dans le pays mais des mesures urgentes et immédiates sont nécessaires pour pouvoir en profiter. 

Les parties du Quatuor devrait publier un communiqué cet après-midi.

Yémen

Les agences humanitaires indiquent que les combats continuent de s’intensifier de part et d’autre de la ligne de front dans la province de Mareb, provoquant des vagues de déplacements depuis le début du mois de février.

Près de 20 000 personnes ont fui dans d’autres parties de la province entre le 8 février et le 10 avril.  La plupart d’entre elles comptent parmi le million de déplacés qui vit déjà dans la province, soit le plus grand déplacement de populations au Yémen.

Les besoins les plus urgents concernant les abris, la nourriture, l’eau, l’assainissement et l’hygiène, la santé et l’aide à la protection.

Avec ses partenaires humanitaires, l’ONU continue d’intensifier sa réponse pour se préparer à une éventuelle escalade, étant donné que plus de 105 000 personnes risquent de fuir d’ici le mois de septembre si les combats continuent.

Le Yémen représente toujours la crise humanitaire la pire au monde et l’opération humanitaire la plus vaste.  Le Plan de réponse humanitaire pour le pays vise à collecter la somme de 3,85 milliards de dollars afin de venir en aide à 16 millions de personnes, cette année.  À ce jour, le Plan n’est financé qu’à hauteur de 21%.

Myanmar

L’équipe de pays des Nations Unies au Myanmar appelle une nouvelle fois les forces de sécurité à s’abstenir immédiatement de toute violence et à épargner les enfants et les jeunes gens.  Selon le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), au moins 52 enfants, soit 7 filles et 45 garçons, auraient été tués par les forces de sécurité ces 11 dernières semaines.

À ce jour, 741 femmes, enfants et hommes ont perdu la vie depuis le coup d’État militaire du 1er février.  C’est en effet ce qu’indique le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies qui ajoute que des milliers de personnes ont été blessées.  

L'ONU ne cesse d’appeler les autorités militaires à respecter la volonté du peuple, les institutions et les processus démocratiques, et à restituer le pouvoir au Gouvernement démocratiquement élu.

République centrafricaine

La Mission des Nations Unies dans le pays (MINUSCA) signale qu’hier, le Président centrafricain, M. Faustin Archange Touadéra, a lancé officiellement des consultations nationales de 10 jours, entre les institutions nationales, les autorités locales, les partis politiques, la société civile et les leaders religieux et traditionnels.

Les consultations doivent offrir aux participants l’occasion d’exprimer leurs priorités, préoccupations et recommandations sur les meilleurs moyens de maintenir la paix, avant le lancement de l’initiative sur un dialogue national plus large.

La Mission offre un appui politique et technique à cette initiative et appelle toutes les parties à jouer un rôle positif pour faire avancer le processus de paix. 

Entre-temps, la Cour constitutionnelle centrafricaine a proclamé les résultats définitifs des élections législatives du 14 mars, faisant que 91 des 140 sièges de la prochaine Assemblée nationale sont désormais pourvus.  De nouvelles élections sont prévues pour le 23 mai pour pourvoir les 49 sièges restants. 

Cabo Verde

Le Secrétaire général se félicite de la tenue des élections législatives le 18 avril dernier.  Il salue toutes les parties prenantes pour la conduite pacifique et sans heurt de la campagne électorale et du scrutin qui prouve, si besoin en était, la forte culture démocratique de Cabo Verde.

Venezuela

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a conclu un accord avec le Gouvernement sur le lancement de l’opération visant à aider les enfants les plus vulnérables.

Le PAM fournira des repas nutritionnels aux enfants, en particulier en maternelle et dans les écoles spécialisées, et investira dans la réhabilitation des cantines scolaires et dans la formation du personnel à l’hygiène alimentaire.

L’opération du PAM devrait toucher quelque 185 000 enfants d’ici la fin de l’année.  Déterminé à intensifier ses efforts, il devrait, à la fin de l’année scolaire 2022-2023, fournir des repas quotidiens à 1,5 million d’écoliers.

Le budget annuel de l’opération, qui est de 190 millions dollars, fait partie du Plan de réponse humanitaire pour le Venezuela.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) ont indiqué aujourd’hui que plus de 50 000 Vénézuéliens ont été réinstallés de l’État isolé de Roraima, dans le nord du Brésil, vers 675 autres villes du Brésil.

La stratégie de réinstallation fait partie de l’opération « Bienvenue » du Gouvernement brésilien qui vise à renforcer l’intégration en aidant les réfugiés et les migrants à trouver de nouvelles opportunités d’emploi dans d’autres villes.

Les deux agences appuient cette réinstallation, y compris en testant tous les réfugiés et les migrants pour la COVID-19, en finançant les voyages, en cherchant des centres d’accueil adéquats pour les personnes qui ont des besoins particuliers et en finançant l’amélioration des infrastructures et autres dépenses.

COVAX

La Jordanie a reçu une seconde livraison de plus 140 400 doses de vaccins contre la COVID-19, il y a deux jours, ce qui porte le nombre total des doses reçues du Mécanisme COVAX à 290 000. 

Plus de 9,6 millions de dollars ont été versés par l’Union européenne pour aider les autorités à acheter des vaccins au Mécanisme COVAX, par le biais d’une initiative entre l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les autorités, au profit des Jordaniens vulnérables et des réfugiés syriens.  La Jordanie a en effet inclus ses réfugiés dans le Mécanisme COVAX et dans sa campagne de vaccination, ce qui est une très bonne chose.

ONU-Femmes a de son côté signé un accord de 1,2 million de dollars avec l’Italie pour autonomiser les femmes vulnérables en Jordanie, y compris les réfugiées syriennes.  Pour sa part, l’UNICEF continue de contribuer aux efforts de communication pour booster la campagne de vaccination.

La Namibie a à son tour reçu 24 000 doses de vaccin, il y a quelques jours.  Le Gouvernement a lancé la seconde phase de sa campagne de vaccination hier, ciblant les 65 ans et plus et d’autres groupes à risque.

La Guinée-Bissau a aussi reçu 28 800 doses la semaine dernière.  Cette livraison doit aller aux plus vulnérables, y compris les professionnels de la santé.  L’équipe de pays des Nations Unies, dirigée par le Coordonnateur résident, M. Mamadou Diallo, est toujours déterminée à aider le Gouvernement à distribuer les vaccins à temps et à assurer à tous un accès équitable.

ECOSOC « Vaccins pour tous »

Le Conseil économique et social (ECOSOC) signale qu’à la réunion de haut niveau sur le thème « Vaccins pour tous », qui a suivi la session extraordinaire tenue sur ce même thème, la semaine dernière, 180 États Membres ont approuvé la « Déclaration politique sur l’accès équitable aux vaccins contre la COVID-19 ». 

La Déclaration souligne l’importance de la solidarité mondiale et de la coopération multilatérale pour augmenter massivement la capacité de production des vaccins dans le monde, en particulier dans les pays à faible et moyen revenu.

La réunion a aussi souligné la nécessité de renforcer les systèmes de santé et d’avancer vers la couverture sanitaire universelle.

Journée internationale de la langue chinoise

La Journée internationale de la langue chinoise est commémorée aujourd’hui.  Les Journées des langues des Nations Unies ont été proclamées pour célébrer le multilinguisme et la diversité culturelle mais aussi pour promouvoir toutes les six langues officielles dans toute l’ONU.  

Le chinois est devenu l’une de ses six langues officielles en 1946.

Contribution financière

Sainte-Lucie s’est acquittée de l’intégralité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU pour 2021, portant le nombre des États qui ont fait de même à 90.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.