Imprimer
Dbf210415
15 avril 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 15 avril 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Saint-Vincent-et-les Grenadines

En réponse à l’éruption en cours du volcan La Soufrière à Saint-Vincent-et-les Grenadines, le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, a annoncé, aujourd’hui, une allocation d’un million de dollars du Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF) pour aider à fournir une aide humanitaire urgente aux personnes touchées, notamment à celles qui ont été évacuées.

Avec ces fonds, les agences de l’ONU fourniront de l’eau potable, des trousses d’hygiène et une aide en espèces à certaines des personnes les plus vulnérables et en situation d’insécurité alimentaire.

Selon les agences humanitaires, jusqu’à 20 000 personnes ont été évacuées de la « zone rouge » autour du volcan, et environ 4 500 d’entre elles vivent dans des abris.  Les personnes vivant à proximité du volcan ont été touchées par de fortes chutes de cendres et des flux pyroclastiques qui ont endommagé les cultures et les équipements agricoles et qui ont eu un impact sur l’élevage de bétail.  Ceci est susceptible d’aggraver l’insécurité alimentaire et la pauvreté qui étaient déjà en augmentation en raison de la pandémie.

La plupart des maisons de Saint-Vincent sont privées d’eau et la plupart des 110 000 habitants du pays ont été touchés par des chutes de cendres.

De son côté, le Programme alimentaire mondial (PAM) a signalé, aujourd’hui, que les éruptions se poursuivent quotidiennement.  Les aéroports restent fermés avec des implications économiques pour le pays, les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire à long terme.

L’équipe du PAM aide le Gouvernement de Saint-Vincent-et-les Grenadines à numériser les informations sur l’enregistrement des évacués afin de faciliter la livraison de vivres, d’eau et d’autres articles essentiels.  Le PAM déploie également un camion et un chariot élévateur pour soutenir la réponse globale.

Yémen

L’Envoyé spécial pour le Yémen, M. Martin Griffiths, a informé le Conseil de sécurité de son travail diplomatique, pour lequel il s’est récemment rendu à Mascate, Riyad, Abu Dhabi et Berlin.  Il a également rencontré des dirigeants du Gouvernement yéménite à Amman.

Dans toutes ces capitales, l’Envoyé spécial a discuté en détail des efforts en cours pour mettre fin à la guerre au Yémen.  Dans tous les cas, a-t-il dit, il est parvenu, au minimum, à un consensus en faveur des quatre points sur lesquels il cherche un accord entre les parties.  Il a souligné la nécessité pour les parties de s’entendre sur ces points et de délivrer le Yémen de sa détresse.

M. Griffiths a affirmé que l’urgence de progresser vers un règlement pacifique rend d’autant plus préoccupante la violence continue sur le terrain.  Mareb reste le principal centre de gravité du conflit, a-t-il déclaré, ajoutant que les combats qui s’y déroulent montraient, à nouveau, des signes dangereux d’escalade.

Le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, a indiqué aux membres du Conseil que la situation au Yémen s’aggrave encore, avec une nouvelle vague d’infections à la COVID-19 alors qu’une famine à grande échelle sévit déjà dans le pays.

Il a déclaré que le mois de mars avait été meurtrier pour les civils, comptabilisant un quart des victimes civiles, notamment dans la région de Mareb.  L’offensive de Mareb, a-t-il indiqué, est une menace pour des millions de gens, et des dizaines de milliers de personnes devraient quitter la zone si les combats se poursuivent.

Somalie

Le Secrétaire général est préoccupé par les derniers développements politiques en Somalie.  Il exhorte les dirigeants à renouer le dialogue et à parvenir à un accord inclusif sur la base du modèle électoral du 17 septembre et des propositions du comité technique Baidoa.

Le Secrétaire général appelle toutes les parties prenantes à faire tout leur possible pour faciliter un accord inclusif, faire preuve de retenue et s’abstenir de toute violence.  Il reste d’avis que l’inclusivité et le dialogue offrent la voie la plus viable pour aller de l’avant et appelle les dirigeants somaliens à mettre leurs divergences de côté en vue d’une résolution consensuelle.

Le Secrétaire général s’est entretenu avec le Président Mohamed Abdullahi Mohamed Farmajo en début de semaine.

FINUL

En réponse à des questions au sujet des activités de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), le porte-parole a indiqué que les efforts continus de la FINUL pour améliorer l’utilisation de caméras pour la surveillance des principales positions de l’ONU le long de la Ligne bleue sont menés conformément au rapport d’évaluation du Secrétaire général qui a été salué par le Conseil de sécurité dans une résolution l’année dernière.

COVID-19/Azerbaïdjan

L’équipe de l’ONU en Azerbaïdjan, dirigée par le Coordonnateur résident, M. Ghulam Isaczai, soutient la campagne nationale de vaccination qui a débuté il y a près de trois mois.  L’ONU fournit une assistance technique et des conseils aux autorités sanitaires et soutient la logistique, y compris par le biais du Mécanisme COVAX.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a formé des médecins sur le traitement des patients atteints de la COVID-19, ainsi que la prévention des infections.  Les agences de l’ONU ont fourni des espèces, de la nourriture et une assistance médicale aux réfugiés et aux demandeurs d’asile.  L’UNICEF a distribué du matériel médical -y compris des respirateurs et des masques- aux agents de santé et aux patients des hôpitaux.

COVAX/Mauritanie

La Mauritanie a reçu, hier, près de 70 000 doses du vaccin contre la COVID-19 par l’intermédiaire du Mécanisme COVAX.  Ces vaccins seront administrés à des groupes prioritaires, notamment les personnes de plus de 75 ans, les malades chroniques, les travailleurs sanitaires et les agents de contrôle aux frontières.  Ces doses et les prochaines livraisons du Mécanisme COVAX visent à immuniser 20% de la population.

L’équipe de l’ONU soutient la campagne nationale de vaccination lancée le 26 mars.  Elle continue à soutenir les autorités pour empêcher la propagation de la COVID-19 et lutter contre les multiples impacts de la pandémie.

Myanmar

L’UNESCO indique que 71 journalistes ont été arrêtés au Myanmar, dont plus de la moitié sont toujours détenus depuis le début du mois de février.  Quelque 24 personnes ont été inculpées pour avoir prétendument diffusé de fausses nouvelles.

L’équipe de l’ONU sur le terrain demeure profondément préoccupée par le sort des journalistes, ainsi que par celui des milliers de personnes qui ont été arbitrairement arrêtées, dont beaucoup ont fait l’objet de disparitions forcées.

Libre-échange africain

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Union africaine (UA) ont lancé, aujourd’hui, un guide pour stimuler le commerce agricole intra-africain dans le cadre du nouvel accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine.

Cette zone de libre-échange a commencé ses activités le 1er janvier de cette année et est la plus grande zone de libre-échange au monde en termes du nombre de pays couverts.  Elle représente un marché de 1,2 milliard de consommateurs.

Le nouveau guide est un modèle pour l’expansion du commerce agricole entre les pays africains.  L’augmentation du commerce est une partie importante du travail collaboratif visant à renforcer la sécurité alimentaire et la nutrition pour tous les Africains.

Désarmement/Défi vidéo

Le Bureau des affaires de désarmement a lancé, aujourd’hui, un défi vidéo mondial pour les jeunes de 18 à 24 ans qui leur demande de soumettre une vidéo de 2 mn 20 s.

Intitulé What if - Spesterra Youth Video Challenge, le concours demande aux jeunes d’imaginer à quoi ressemblerait le monde si plus d’argent était dépensé pour la paix et le développement et moins pour les armes.

Le terme spesterra vient des mots latins spes, qui signifie espoir, et terra, qui signifie terre.  Les soumissions doivent être reçues avant le 15 juillet.

Quinze lauréats suivront un cours d’été intensif sur le désarmement.  Ils élaboreront des recommandations concrètes sur les moyens de réduire les dépenses militaires afin d’assurer notre avenir commun, qu’ils présenteront, avec les vidéos gagnantes, lors d’une manifestation parallèle au cours de la soixante-seizième session de la Première Commission de l’Assemblée générale.

Journée mondiale de l’art

La Journée mondiale de l’art est célébrée aujourd’hui.  Elle a été proclamée lors de la quarantième session de la Conférence générale de l’UNESCO en 2019 et vise à promouvoir le développement, la diffusion et la jouissance de l’art.

Dans un tweet diffusé ce matin, le Secrétaire général a noté que l’art est l’un des moyens les plus puissants d’exprimer notre humanité et de tisser des liens les uns avec les autres.  Alors que l’on marque la Journée mondiale de l’art dans le contexte d’une pandémie mondiale, il a appelé tous à se joindre à lui pour remercier les artistes du monde entier de continuer à être une source d’inspiration, de réconfort et de connexion.

Invité du point de presse

Le Représentant spécial sortant pour le Soudan du Sud, M. David Shearer, était l’invité du point de presse.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.