Imprimer
AG/AB/4376
9 novembre 2021
Soixante-seizième session, 7e séance plénière – matin

La Cinquième Commission fait des recommandations pour pourvoir les sièges vacants dans cinq organes subsidiaires dont l’entrée de la France au Comité des commissaires aux comptes

La Cinquième Commission, chargée des questions administratives et budgétaires, a recommandé, aujourd’hui, à l’Assemblée générale, 19 candidats pour pourvoir les sièges vacants dans cinq comités.

S’agissant du Comité des commissaires aux comptes (CCC), la Commission a recommandé la nomination du premier Président de la Cour des comptes de la France au poste de vérificateur général des comptes pour un mandat de six ans.  Si l’Assemblée générale suit sa Commission, à partir du 1er juillet 2022, le Comité sera composé du Contrôleur général du Chili, dont le mandat expire 30 juin 2024, de l’Auditeur général de la Cour des comptes de la Chine, jusqu’au 30 juin 2026, et du Président de la Cour des comptes de la France, dont le mandat expire le 30 juin 2028.

Quant au Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires (CCQAB), la Cinquième Commission a recommandé l’élection ou la reconduction par acclamation, pour un mandat de trois ans, prenant effet le 1er janvier 2022, de M. Yves Eric Ahoussougbemey (Bénin), M. Amjad Qaid Al Kumaim (Yémen), M. Makiese Kinkela Augusto (Angola), Mme Sharon Brennen-Haylock (Bahamas) et M. Jakub Chmielewski (Pologne).  Ces personnalités vont rejoindre les 16 autres membres du CCQAB.

Venant au Comité des contributions, la Commission a recommandé la reconduction par acclamation, pour un mandat de trois ans, à compter du 1er janvier 2022, de Mme Jasminka Dinic (Croatie) et de MM. Syed Yawar Ali (Pakistan), Phologo Kaone Bogatsu (Botswana), Ihor Humennyi (Ukraine), Kitano Mitsuru (Japan) et Thomas Anthony Repasch (États-Unis).  Ils rejoignent les 12 autres membres du Comité. 

Pour ce qui est du Comité des placements, après avoir consulté le Comité mixte de la Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies et le CCQAB, le Secrétaire général propose à l’Assemblée générale de confirmer le renouvellement du mandat de M. Keiko Honda (Japon), comme membre ordinaire du Comité pour une durée de trois ans à compter du 1er janvier 2022 et le renouvellement du mandat de M. Macky Tall (Mali), comme membre ad hoc, pour une durée d’un an.

Enfin, concernant la Commission de la fonction publique internationale (CFPI), la Cinquième Commission a recommandé la nomination de Mmes Kaji Misako (Japon), Bueno Reynaga (Mexique) et Shauna Olney (Canada) et de MM. Spyridon Flogaitis (Grèce) et Jeffrey Mounts (États-Unis), pour un mandat de quatre ans qui prendra effet le 1er janvier 2022.  Ils vont rejoindre les 10 autres membres de la CFPI.   

La Cinquième Commission, qui avait reçu quatre candidatures pour les trois sièges revenant au Groupe des États d’Europe occidentale et autres États, a dû procéder à un vote.  La candidate canadienne a obtenu 160 voix, suivie par le Grec, avec 113 voix et l’Américain, 153 voix.  Le Britannique Rupert McNeil a été éliminé avec 97 voix.  Par acclamation, M. Boguslaw Winid (Pologne) a été élu Vice-Président de la Commission de la fonction publique internationale (CFPI).  

La Cinquième Commission, qui tient la majeure partie de sa session à huis clos, a prévu une autre séance publique, jeudi 2 décembre à partir de 10 heures, pour examiner les performances de la Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.