Imprimer
AG/12318
16 avril 2021
Soixante-quinzième session, 59e séance plénière – matin

L’Assemblée générale adopte les recommandations de sa Cinquième Commission chargée des questions administratives et budgétaires

Après avoir rendu hommage à la mémoire de l’ancien Président tanzanien, John Magufuli, l’Assemblée générale a adopté aujourd’hui sans vote les recommandations de sa Cinquième Commission chargée des questions administratives et budgétaires.  

L’Assemblée se félicite ainsi de la mise en œuvre du cadre stratégique du Corps commun d’inspection* pour la période 2020-2029 et souligne qu’il faut constamment la mettre à jour et l’améliorer, en tenant compte de la dynamique engagée et des problèmes à surmonter, y compris ceux qui ont trait à la pandémie de coronavirus (COVID-19) et aux efforts de réforme en cours. 

Dans la résolution sur le régime commun des Nations Unies**, l’Assemblée revient sur l’existence de deux systèmes juridictionnels administratifs indépendants ayant compétence concurrente parmi les organisations appliquant le régime.  Elle prie le Secrétaire général de présenter un nouveau rapport assorti de propositions détaillées et d’une analyse approfondie des solutions envisageables, en donnant la priorité aux mesures impliquant des changements dans le jugement des affaires relatives à la Commission de la fonction publique internationale.  L’Assemblée a d’ailleurs nommé*** à cette Commission, pour un mandat prenant fin le 31 décembre 2021, Mme Claudia Angélica Buena Reynaga du Mexique, en remplacement de son compatriote, M. Hermosillo Sosa, démissionnaire. 

Venant aux chiffres avec la résolution sur le budget-programme 2021****, l’Assemblée suit sa Cinquième Commission et ouvre pour la mise en œuvre des résolutions et décisions du Conseil des droits de l’homme, des crédits supplémentaires de 154 800 dollars à imputer sur le fonds de réserve. Pour remédier à la détérioration et aux capacités limitées des installations de conférence de l’Office des Nations Unies à Nairobi, elle accepte d’ouvrir un crédit supplémentaire de 494 000 dollars à imputer également sur le fonds de réserve. 

Le Tribunal spécial pour le Liban se voit doté d’un crédit supplémentaire de 15 503 355 dollars, « en guise de subvention », pour compléter les contributions volontaires.  La résolution parle aussi des conditions d’emploi et de rémunération des personnes qui n’ont pas la qualité de fonctionnaire du Secrétariat, notamment les membres de la Cour internationale de Justice (CIJ) et du Mécanisme international appelé à exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux pénaux.  La résolution parle enfin des conditions de voyage en avion du personnel de l’ONU. 

L’Assemblée a ensuite adopté d’autres textes dont la résolution présentée par le Kirghizistan, intitulée « La nature ne connaît pas de frontières: la coopération transfrontière en tant que facteur clef de la préservation, de la restauration et de l’exploitation durable de la biodiversité »*****.  Elle y exhorte les États Membres et les organisations internationales, les institutions financières internationales et autres parties prenantes à renforcer la coopération pour un partage juste et équitable des avantages découlant de l’exploitation des ressources génétiques.  Par la résolution sur le rôle du Centre régional des Nations Unies pour la diplomatie préventive en Asie centrale******, l’Assemblée encourage ledit Centre à continuer de coopérer avec les pays de la région afin d’atténuer les effets de la pandémie de COVID-19 dans la région. 

Elle a par ailleurs décidé de reporter à sa soixante-seizième session la requête faite à son président d’organiser et de présider un débat informel et interactif avec les peuples autochtones et d’en établir un résumé.******  S’agissant de sa Session extraordinaire sur la lutte contre la corruption,*** ****l’Assemblée générale a décidé que ceux qui sont invités à participer à l’ouverture peuvent soumettre une déclaration préenregistrée de leur dignitaire. De telles déclarations pourront également être présentées à la réunion de haut niveau sur le VIH/sida.********

L’Assemblée générale a débuté cette séance par une minute de silence à la mémoire de John Pombe Magufuli.  L’ancien Président de la Tanzanie est décédé le 17 mars dernier.  À l’instar du Président de l’Assemblée M. Volkan Bozkir, et du Secrétaire général de l’ONU, M. Antonio Guterres, les représentants du Congo, du Koweït, de la Roumanie, du Chili, des Pays-Bas et des États-Unis, au nom des Groupes régions et du pays hôte, ont salué un acteur de la lutte contre la pauvreté et la corruption qui a permis à son pays d’atteindre le rang de pays à revenu intermédiaire, quatre ans plus tôt que prévu.  Les intervenants ont salué les initiatives liées aux services publics et les grands projets d’infrastructures. 

Le représentant de la Tanzanie a remercié les délégations pour leurs aimables paroles et a fait observer que son pays a ouvert une autre page de son histoire, en nommant à la présidence, le 19 mars 2021, Mme Samia Suluhu Hassan, première femme Chef d’État.   

La prochaine séance publique de l’Assemblée se tiendra le 21 avril pour examiner la question de la prévention des conflits armés. 

*A/75/830 ;**A/75/670/Add.1 ; ***A/75/104/Add.1;****A/75/682/Add.1; *****A/75/L.73; ******A/75/L.72 ; *******A/75/L.77 ;********A/75/L.75;*********A/75/L.74

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.