Imprimer
Dbf210405
5 avril 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 5 avril 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Mali

Quatre Casques bleus tchadiens ont été tués vendredi au Mali lors d’une attaque contre leur camp à Aguelhok, dans la région de Kidal située dans le nord du pays.  Trente-quatre soldats de la paix ont également été blessés lors de l’attaque, alors que le chiffre de 19 avait été initialement signalé vendredi.

Le Secrétaire général condamne l’attaque dans les termes les plus fermes.  Il salue également le courage et la bravoure des soldats de la paix qui ont vigoureusement repoussé l’attaque des combattants armés contre l’un de leurs camps.

Le Secrétaire général a présenté ses sincères condoléances au Gouvernement et au peuple tchadiens et offert sa profonde sympathie aux familles et proches des victimes.  Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Le Secrétaire général rappelle que les attaques visant les Casques bleus peuvent constituer des crimes de guerre au regard du droit international et que leurs auteurs sont passibles de poursuites.  Il exhorte les autorités maliennes à déployer tous les efforts possibles afin d’identifier et de traduire rapidement en justice les auteurs de cette attaque odieuse.

Demain, le Conseil de sécurité discutera de la situation au Mali.  Le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, M. Jean-Pierre Lacroix, va informer les membres du Conseil.

Myanmar

Au Myanmar, l’ONU reste alarmée par la violence continue dans le pays.  Selon l’ONU, 18 autres personnes ont été tuées au cours du week-end.

À ce jour, le Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH) de l’ONU a reçu des rapports crédibles indiquant qu’au moins 568 femmes, enfants et hommes ont été tués depuis que l’armée a pris le contrôle du Gouvernement en février.  Le HCDH prévient que ce nombre peut être considérablement plus élevé.

Soudan du Sud

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a indiqué avoir aidé à réunir 58 femmes et enfants qui avaient été enlevés l’année dernière lors de combats intercommunautaires dans l’État de Jongleï.

La MINUSS travaille avec des partenaires depuis décembre pour négocier la paix entre les communautés lou nuer, murle et dinka bor.

Les hélicoptères de l’ONU ont aidé les femmes et les enfants à retrouver leurs communautés et leurs familles.

Le Chef de la Mission, M. David Shearer, a déclaré que l’accord conclu pour libérer les femmes et les enfants enlevés est une étape essentielle pour instaurer la confiance et éviter le cycle de la vengeance.

La MINUSS estime que 686 femmes et enfants ont été enlevés lors des affrontements qui ont eu lieu entre janvier et août de l’année dernière.  Malheureusement, ces enlèvements impliquent souvent des violences sexuelles.  L’ONU soutient les efforts pour le retour des femmes et des enfants restants.

Timor-Leste

Au Timor-Leste, l’ONU soutient le Gouvernement alors que le pays a connu ses pires crues soudaines et glissements de terrain ces dernières années.

Des dommages sur des maisons, des routes et des ponts ont été signalés.  Des familles se sont retrouvées sans abri et des gens sont portés disparus.  Les chiffres préliminaires indiquent qu’au moins 10 000 personnes ont été touchées dans huit communes, la capitale Dili étant la plus durement touchée.

Le Coordonnateur résident, M. Roy Trivedy, a déclaré que l’ONU au Timor-Leste était profondément attristée par les pertes en vies humaines et en infrastructures causées par la catastrophe naturelle.

L’ONU a livré des fournitures, notamment des trousses sanitaires, des kits dignité, des nattes en plastique et des couvertures à ceux qui en ont besoin.

Indonésie

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) informe qu’au moins 75 personnes sont mortes et 70 autres sont portées disparues.  Trente-cinq sont blessées des suites des conséquences de la même tempête.

De nombreuses routes sont coupées à cause des éboulements et l’électricité a été coupée dans de nombreuses régions.  Une réponse d’urgence dont des vivres, des couvertures et des trousses de dépistage de la COVID-19 est fournie par les autorités locales, provinciales et gouvernementales ainsi que par les partenaires humanitaires.

La Croix-Rouge indonésienne a déployé son personnel pour aider les évacuations et dispenser des services de premiers soins.

L’OCHA continue de surveiller la situation.  Jusqu’à présent, il n’y a pas de demande officielle d’assistance internationale.

Mécanisme COVAX

À ce jour, le Mécanisme COVAX a envoyé plus de 36 millions de doses de vaccins contre la COVID-19 dans 86 pays.  L’Algérie a reçu plus de 36 000 doses au courant du week-end.  Ces doses permettront d’accélérer la campagne de vaccination actuellement en cours dans le pays.

Le Coordonnateur résident, M. Eric Overvest, a déclaré que les nouvelles doses assureront que personne ne sera laissé de côté.  L’équipe de l’ONU sur le terrain a formé les travailleurs de la santé, sensibilisé la population sur les vaccins et appuie la chaîne de froid.

En République démocratique populaire lao, plus de 4 000 personnes, y compris les travailleurs de la santé en première ligne, ont été vaccinées avec les doses reçues grâce au Mécanisme COVAX.  L’équipe de pays de l’ONU, dirigée par la Coordonnatrice résidente, Mme Sara Sekkened Tollefsen, soutient la campagne de vaccination du pays qui a démarré vendredi. 

À ce jour, le pays a reçu plus de 130 000 doses, 350 000 autres doses étant attendues le mois prochain.  L’objectif est de vacciner 20% de la population, soit 1,6 million de personnes, cette année.  L’équipe de pays a aidé à la procuration de seringues et d’autres matériels.  Elle soutient également les efforts visant à assurer que la population continue de recevoir des services de soins.

Cour pénale internationale (CPI)

Dans une déclaration communiquée ce week-end, le Secrétaire général s’est félicité la révocation par les États-Unis d’un décret exécutif sur la Cour pénale internationale (CPI). 

La CPI joue un rôle important dans la promotion de la responsabilité pour les crimes internationaux.

Le Secrétaire général réitère la coopération continue des Nations Unies dans le cadre de l’Accord régissant les relations entre l’Organisation des Nations Unies et la Cour pénale internationale.

Journée internationale de la conscience

La Journée internationale de la conscience est célébrée aujourd’hui.

Cette Journée a été proclamée par l’Assemblée générale en 2019.  Sa célébration est inspirée par l’article premier de la Déclaration des droits de l’homme qui affirme que « tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.  Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité ».

Elle vise à mobiliser les efforts de la communauté internationale pour promouvoir la paix, la tolérance, l’inclusion, la compréhension et la solidarité.

Contribution financière

L’Indonésie a payé la totalité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU, amenant à 84 le nombre d’États Membres ayant payé en totalité leurs quotes-parts.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.