Print
SG/SM/19993
5 mars 2020

Le Secrétaire général marque le cinquantième anniversaire du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), « pilier essentiel de la paix et de la sécurité internationales »

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

À l’occasion du cinquantième anniversaire de l’entrée en vigueur, le 5 mars 1970, du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), le Secrétaire général félicite les États parties.

Tout au long de la moitié du siècle dernier, le TNP a été un pilier essentiel de la paix et de la sécurité internationales et s’est placé au cœur du régime de désarmement et de non-prolifération nucléaires.  Le Traité a offert à tous ses États parties des avantages concrets en matière de sécurité.  Son statut unique se fonde sur une adhésion presqu’universelle, des obligations juridiquement contraignantes liées au désarmement, le régime de garanties vérifiables sur la non-prolifération et l’engagement en faveur de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire.

À la Conférence d’examen de 2020, les États parties vont évaluer la mise en œuvre du Traité depuis 2015 et identifier les domaines où d’autres progrès peuvent être faits et avec quels moyens.  Le Secrétaire général appelle les États parties à profiter au maximum de cette occasion pour renforcer la paix et la sécurité internationales par la promotion de la non-prolifération et du désarmement nucléaires et par des mesures visant à améliorer la mise en œuvre du TNP et parvenir à son universalité.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.