Imprimer
SG/A/1968
29 juin 2020

Le Secrétaire général a créé quatre mécanismes d’appui au Sommet de 2021 sur les systèmes alimentaires

En collaboration avec les agences des Nations Unies basées à Rome, le Secrétaire général de l’ONU convoque en 2021 un Sommet sur les systèmes alimentaires, dans ce qui sera une contribution à la Décennie d’action pour réaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030.  En prévision du Sommet, le Secrétaire général a créé un Comité consultatif, un Groupe scientifique, un Groupe de travail à l’échelle du système des Nations Unies et un Réseau des Champions.

Le Sommet a en effet pour ambition de faire comprendre et de résoudre les problèmes liés aux systèmes alimentaires, de lancer une conversation mondiale sur les modes de production, de transformation et de  consommation de la nourriture, et de redynamiser l’engagement mondial à changer les systèmes alimentaires et fournir une nourriture plus saine et plus nutritive à toute la planète.  Comme l’a dit le Secrétaire général de l’ONU, dans sa dernière note politique relative à l’impact de la COVID-19 sur la sécurité alimentaire et la nutrition, investir pendant et après la pandémie peut accélérer le mouvement vers des systèmes alimentaires plus inclusifs et plus résilients aux futures pandémies.

Pour assurer le succès du Sommet, le Secrétaire général a créé quatre structures d’appui dont un Comité consultatif multipartite présidé par la Vice-Secrétaire générale et chargé d’offrir des directives stratégiques.  Il devrait tenir sa première réunion ce mois de juillet, puis se réunir tous les quatre mois avant le Sommet.

Est aussi créé un Groupe scientifique indépendant, présidé M. Joachim von Braun, pour contribuer à élargir la base des connaissances sur les expériences, les approches et les instruments de la durabilité des systèmes alimentaires.

Le Groupe de travail à l’échelle du système, présidé par le Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), M. Inger Andersen, veillera à ce que le Sommet tire parti des connaissances et des capacités du système des Nations Unies pour mettre en œuvre ses éventuelles recommandations.

Enfin un Réseau des Champions sera chargé de mobiliser, dans le monde entier, les parties prenantes des systèmes alimentaires pour parvenir à la véritable transformation de ces derniers.

Membres du Comité consultatif

  • Qu Dongyu, Directeur général, Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)
  • Gilbert Houngbo, Président, Fonds international de développement agricole (FIDA)
  • David Beasley, Directeur exécutif, Programme alimentaire mondial (PAM)
  • Peter Bakker, Président, Conseil mondial des entreprises pour le développement durable (WBCSD), Pays-Bas
  • Gerda Verburg, Coordonnatrice, « Scaling Up Nutrition Movement », Pays-Bas
  • Shamshad Akhtar, Ancien Secrétaire général adjoint de l’ONU, Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESAP), Pakistan
  • Esther Penunia, Secrétaire générale, Association des agriculteurs asiatiques pour le développement rural durable, Philippines
  • Elizabeth Nsimadala, Président, Organisation panafricaine des agriculteurs, Ouganda
  • Joachim von Braun, Université de Bonn, Allemagne
  • Inger Andersen, Directeur exécutif, Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE)
  • David Nabarro, Directeur stratégique, 4SD, Royaume-Uni
  • Myrna Cunningham Kain, Présidente, Fonds de développement pour les peuples autochtones d’Amérique latine et des Caraïbes (FILAC), Nicaragua
  • Christine Gould, Fondatrice et Présidente Directrice générale, Thought for Food, États-Unis
  • Chavannes Casséus, Coordonnateur de MP3K, Haïti
  • Argentine
  • Antigua et Barbuda
  • Chine
  • Fidji
  • France
  • Hongrie
  • Italie
  • Libéria
  • Maroc
  • Fédération de Russie
  • Émirats arabes unis
  • États-Unis

Membres du Groupe scientifique

  • Prof. Joachim von Braun, Université de Bonn, Allemagne (Président)
  • Prof. Kaosar Afsana, Université BRAC, Bangladesh (Vice-Président)
  • Prof. Louise Fresco, Université & Centre de recherche de Wageningen, Pays-Bas (Vice-Présidente)
  • Prof. Mohamed Hassan, Académie mondiale des sciences (TWAS), Soudan (Vice-Président)
  • Dr. Mario Herrero Acosta, CSIRO, Costa Rica
  • Dr. Ousmane Badiane, Akademiya2063, Sénégal
  • Prof. Patrick Caron, Université de Montpellier, France
  • Prof. Martin Cole, CSIRO et Comité pour la sécurité alimentaire mondiale, Groupe d’experts de haut niveau, Australie
  • Dr. Ismahane Elouafi, Centre international de l’agriculture biosaline (ICBA), Maroc
  • Prof. Frank Ewert, Centre de Leibniz pour la recherche en paysages agricoles (ZALF), Allemagne
  • Prof. Lisa Sennerby Forsse, Académie royale pour l’agriculture et les forêts (KSLA), Suède
  • Prof. Sheryl Hendricks, Université de Prétoria, Afrique du Sud
  • Prof. Thomas Hertel, « Purdue University », États-Unis
  • Prof. Elizabeth Hodson de Jaramillo, « Pontifica Universidad Javeriana », Colombie
  • Prof. Jikun Huang, Université de Beijing, Chine
  • Dr. Marta Hugas, Autorité européenne de la sûreté alimentaire(EFSA), Espagne
  • Dr. Andrew Kambugu, Université de Makerere, Institut des maladies infectieuses, Ouganda
  • Prof. Kaoru Kitajima, Université de Kyoto, Japon
  • Prof. Rattan Lal, Université publique de l’Ohio, Inde
  • Prof. Hoesung Lee, Groupe intergouvernemental sur les changements climatiques (GIEC), République de Corée
  • Dr. Uma Lele, Association internationale des économistes spécialistes de l’agriculture (IAAE), Inde
  • Prof. Urs Niggli, « agroecology.science », Suisse
  • Dr. Lynnette Neufeld, Alliance mondiale pour l’amélioration de la nutrition (GAIN) et Union internationale des scientifiques de la nutrition (IUNS), Canada
  • Dr. Claudia Sadoff, Institut international de la gestion de l’eau (IWMI), CGIAR, États-Unis
  • Prof. Jean-Francois Soussana, Institut national de la recherche agronomique (INRAE), France
  • Prof. Morakot Tanticharoen, Agence nationale des sciences et des technologies (NSTDA), Thaïlande
  • Prof. Aman Wirakartakusumah, Université agricole de Bogor (IPB), Indonésie
  • Prof. David Zilbermann, University de Berkeley-California, Israël
  • Dr. Maximo Torero, Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture  (FAO) (ex-officio)
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.