Imprimer
SC/14179
5 mai 2020

Le Comité du Conseil de sécurité concernant la République centrafricaine modifie l’entrée correspondant à une personne dans sa liste relative aux sanctions

Le 5 mai 2020, le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 2127 (2013) concernant la République centrafricaine a modifié l’entrée correspondant à la personne ci-après sur sa liste d’individus et d’entités visés par des sanctions (modifications soulignées):

A. Personnes

CFi.013: Nom: 1: MARTIN 2: KOUMTAMADJI 3 n.d. 4: n.d.
Titre: n.d. Désignation: Président et commandant en chef du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) Date de naissance: a) 5 oct. 1965 b) 3 mars 1965 Lieu de naissance: a) Ndïnaba (Tchad) b) Kobo (République centrafricaine) c) Kabo (République centrafricaine) Pseudonyme fiable: a) Abdoulaye Miskine b) Abdoullaye Miskine c) Martin Nadingar Koumtamadji d) Martin Nkoumtamadji e) Martin Koumta Madji f) Omar Mahamat Pseudonyme peu fiable: n.d. Nationalité: a) Tchad b) République centrafricaine c) Congo Numéro de passeport: passeport diplomatique centrafricain numéro 06FBO2262, délivré le 22 févr. 2007 (valide jusqu’au 21 févr. 2012) b) passeport de service congolais numéro SA0020249, délivré le 22 janvier 2019 (valide jusqu’au 21 janvier 2022); Numéro national d’identification: n.d. Adresse: Am Dafok, préfecture de la Vakaga, (République centrafricaine) (dernière localisation connue) Date d’inscription: 20 avril 2020 (modifications apportées le: 5 mai 2020) Renseignements divers: Martin Koumtamadji a créé le FDPC en 2005.  Il a rejoint la coalition Séléka en décembre 2012 avant de la quitter en avril 2013 après la prise du pouvoir par les rebelles à Bangui.  À la suite de son arrestation au Cameroun, il a été transféré à Brazzaville.  Il n’a jamais cessé de diriger ses troupes sur le terrain en République centrafricaine, même lorsqu’il se trouvait à Brazzaville, avant son retour en République centrafricaine (entre novembre 2014 et 2019).  Le FDPC a signé l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine le 6 février 2019, mais Martin Koumtamadji reste une menace pour la paix, la stabilité et la sécurité de la République centrafricaine.  Photographie disponible pour la Notice spéciale INTERPOL-Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies. Lien vers la notice spéciale INTERPOL-Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies: https://www.interpol.int/fr/Notre-action/Notices/Voir-les-notices-speciales-INTERPOL-CSNU-portant-sur-des-personnes.

Le résumé des motifs ayant présidé à l’inscription de la personne ci-dessus sur la Liste est disponible sur le site Web du Comité, à l’adresse suivante: https://www.un.org/securitycouncil/fr/sanctions/2127/materials/summaries.

La version actualisée de la liste tenue par le Comité est disponible sur le site Web du Comité, à l’adresse suivante: https://www.un.org/securitycouncil/fr/sanctions/2127/sanctions-list-materials.

La Liste récapitulative du Conseil de sécurité de l’ONU est également mise à jour chaque fois que des modifications sont apportées à la liste tenue par le Comité.  La version la plus récente de la Liste récapitulative peut être consultée à l’adresse suivante: https://www.un.org/securitycouncil/fr/content/un-sc-consolidated-list.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.