Imprimer
PI/2284
18 mai 2020

Le Pacte des médias pour les objectifs de développement durable atteint la barre des 100 membres et cumule une audience de 2 milliards de personnes

 Le Pacte des médias en faveur des objectifs de développement durable (ODD), une alliance de sociétés d’information et de divertissement lancée par l’ONU pour accroître la couverture et mobiliser l’action en faveur des objectifs de développement durable (ODD), a accueilli son centième membre. 

Des grands diffuseurs et des médias imprimés, aux agences de presse, aux stations de radio et aux nouveaux éditeurs numériques, le Pacte des médias en faveur des ODD couvre 160 pays sur les cinq continents, atteignant un public combiné de deux milliards de personnes à travers plus de cent organes appartenant aux membres de ce Pacte.   

« Les médias jouent un rôle crucial dans la lutte contre la désinformation et la mobilisation d’actions pour favoriser un relèvement durable après la crise de la COVID-19 fondé sur la science, la solidarité et notre feuille de route commune, les objectifs de développement durable », a déclaré Mme Melissa Fleming, Secrétaire générale adjointe à la communication globale.  « Nous sommes fiers de compter une centaine de membres du monde entier au sein du Pacte des médias, déterminés à couvrir les problèmes critiques de notre époque et à promouvoir un monde plus sain et plus pacifique », a-t-elle ajouté.  

Les objectifs de développement durable (ODD) adoptés par les dirigeants mondiaux en 2015, constituent un appel universel à l’action pour mettre fin à la pauvreté, protéger la planète et améliorer la vie et les perspectives de chacun d’ici à 2030.  Des voix d’experts, des données, des rapports et des articles de l’ONU sont régulièrement partagés avec les membres du Pacte des médias en faveur des ODD pour inspirer une couverture des objectifs sans entraver la liberté éditoriale.  Dans le cadre de la nouvelle initiative de l’ONU intitulée Verified, les membres du Pacte des médias recevront également un contenu fiable et précis sur la COVID-19 pour lutter contre la désinformation et inonder les médias de contenu sur la science, les solutions et des appels à la solidarité.

« Nous avons aligné notre stratégie sur les objectifs de développement durable, car ils établissent un objectif clair pour assurer que les entreprises opèrent le changement qui est crucial pour améliorer notre monde », a dit M. Jeremy Darroch, PDG de Sky Group.  Pour le leader européen des médias, faire partie du Pacte est l’occasion d’agir sur les questions mondiales les plus importantes 

« Nous souhaitons sincèrement travailler en étroite collaboration avec les médias mondiaux pour bâtir conjointement une communauté d’avenir commun pour l’humanité », a, de son côté, déclaré Mme Jianjun Wang, Présidente du Shanghai Media Group, qui vient de rejoindre le Pacte pour faire partie d’une alliance mondiale qui mobilise ses efforts pour atteindre un objectif commun.

En outre, M. Charlie Goldensohn, stratège principal chez ATTN:, éditeur numérique basé aux États-Unis, a expliqué qu’« un partenariat avec les Nations Unies et la possibilité de puiser dans leurs expertises nous aident à garantir que nos articles sont bien fournis et informatifs, leur donnant le pouvoir d’avoir un impact réel ». 

Avec le même souci éthique, Mme Maikem Emmanuela Manzie, représentante de la radio Ndefcam, au Cameroun, a expliqué que « dans un monde numérique plein de désinformation et de fausses nouvelles, la crédibilité est vitale, et c’est ce que nous avons grandement gagné grâce à notre partenariat avec le Pacte en faveur des ODD et au riche contenu éditorial partagé ».  Le libre flux d’informations sur l’actualité, notamment la COVID-19, nous a permis d’étayer nos récits et d’expliquer comment les communautés peuvent mieux affronter ce nouveau virus, a-t-elle ajouté.

De nombreux membres ont déjà joué un rôle crucial dans la lutte contre la désinformation, la diffusion d’informations scientifiques pour combattre le virus et la couverture des impacts socioéconomiques de la COVID-19 dans le contexte du programme de développement durable dans son ensemble. 

Ainsi, SBS Australia a examiné comment et pourquoi les théories du complot liées au coronavirus se propagent si rapidement, et Sky News a démystifié la théorie du complot reliant les antennes radio 5G au coronavirus.  Noticias Positivas a fait un rapport sur le problème des fausses nouvelles liées à la pandémie et ATTN: a lancé une série d’informations sur la toile visant à aider les jeunes à distinguer la réalité de la fiction dans les contenus liés à l’épidémie de COVID-19.   Asahi Shimbun a expliqué pourquoi s’opposer à l’Organisation mondiale de la Santé n’aidera pas à combattre le virus et Nikkei a réalisé des reportages sur la nécessité de faire des services de santé mentale un aspect essentiel de la réponse à la COVID-19.

Lancé par le Secrétaire général de l’ONU avec 31 membres fondateurs en septembre 2018, le Pacte des médias en faveur des objectifs de développement durable vise à inspirer les entreprises de médias et de divertissement du monde entier à tirer parti de leurs ressources et de leur talent créatif pour faire avancer les ODD.  Il comprend actuellement 100 membres d’Afrique, d’Asie, des Amériques, d’Australie, d’Europe et du Moyen-Orient.  En diffusant des faits, des histoires humaines et des solutions, le Pacte est un puissant moteur de plaidoyer, d’action et de responsabilité sur les objectifs de développement durable. 

Des informations supplémentaires sur ce Pacte sont disponibles en anglais sur le lien suivant: www.un.org/sustainabledevelopment/sdg-media-compact-about.

Les entreprises de médias ou de divertissement qui aimerait rejoindre le Pacte sont invitées à contacter DGCcampaigns@un.org.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.