Imprimer
PA/30
10 Juillet 2020

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, la communauté internationale réaffirme sa détermination à lutter ensemble contre le terrorisme et l’extrémisme

New York, 10 juillet 2020 - La toute première Semaine virtuelle de lutte contre le terrorisme, organisée depuis le 6 juillet par le Bureau des Nations Unies contre le terrorisme (UNOCT), s’est achevée aujourd’hui après avoir rassemblé plus de 1 000 participants de 134 États Membres, 47 organisations internationales et régionales, 88 organisations de la société civile et entités du secteur privé. 

La pandémie de COVID-19 a posé à la communauté internationale l’un des plus grands défis depuis la création des Nations Unies, il y a 75 ans, un véritable test de la résilience nationale, de la solidarité internationale et de la coopération multilatérale, a déclaré aujourd’hui le Secrétaire général adjoint pour la lutte antiterroriste, M. Vladimir Voronkov. Le monde, a-t-il ajouté, se concentre à juste titre sur la lutte contre le virus, mais comme les terroristes exploitent la situation, nous ne pouvons pas mettre nos efforts en veille nos efforts antiterroristes ... Cette semaine a été une occasion unique de réfléchir collectivement à ces questions et d’écouter les priorités des États Membres.  

Réitérant l’appel du Secrétaire général de l’ONU à exploiter « le pouvoir du multilatéralisme », M. Voronkov a déclaré: nous devons renforcer le multilatéralisme et la coopération internationale à tous les niveaux afin de reconstruire en mieux.  Le rythme de la transformation numérique, qui  a été accéléré par la COVID-19, doit être abordé de manière plus stratégique aux niveaux national et international. 

M. Voronkov a présenté les principales conclusions des discussions de la Semaine, soulignant la nécessité d’investir de manière stratégique dans la prévention et la préparation afin d’aider à bâtir des sociétés résilientes et capables de faire face au terrorisme dans un environnement imprévisible. 

Nous sommes confrontés à une menace qui vient des réseaux transnationaux comme Daech et Al-Qaida, leurs affiliés régionaux et leurs combattants chevronnés; mais aussi, des individus et des groupes qui agissent seuls, sans oublier les néonazis, les suprémacistes blancs et les nouvelles formes de terrorisme à motivation raciale, ethnique, politique et idéologique, a averti M. Voronkov. Il a ajouté que  le bioterrorisme et le cyberterrorisme menacent de plus en plus la paix et la sécurité internationales. 

M. Voronkov a tenu à souligner la contribution importante de la société civile aux efforts de prévention efficaces du bas vers le haut.  Il a également mis l’accent sur l’importance des partenariats public-privé et des actions décisives pour empêcher l’exploitation à des fins terroriste des médias sociaux et d’Internet, tout en protégeant la liberté d’expression. 

Le Secrétaire général adjoint a fait écho aux graves préoccupations des participants à la Semaine concernant les femmes et les enfants ayant des liens présumés avec des combattants terroristes étrangers qui sont toujours bloqués en Syrie, en Iraq et ailleurs.  Il a parlé d’une situation humanitaire, sécuritaire et des droits de l’homme « désastreuse et complexe »,  exhortant les États Membres à prendre des mesures rapides pour s’acquitter de leurs obligations internationales et éviter que cette situation ne soit exploitée par des terroristes pour radicaliser les générations futures. 

Le Secrétaire général adjoint a rappelé la pertinence de la Stratégie antiterroriste mondiale et de l’Appel à l’action du Secrétaire général pour les droits de l’homme.  Il n’a pas oublié de mentionner sa Stratégie d’engagement avec la société civile et annoncé la tenue d’une conférence régionale de haut niveau sur les droits de l’homme et la lutte contre le terrorisme dès que la situation le permettra. 

En attendant, M. Voronkov s’est dit encouragé d’entendre les États Membres réaffirmer leur attachement à la coopération internationale contre le terrorisme, sous les auspices des Nations Unies, avec le soutien des Centre de soutien aux opérations (OSC), des Nations Unies et des partenaires du secteur privé. 

Les idées et points de vue échangés lors de la Semaine virtuelle de lutte contre le terrorisme alimenteront la Semaine de haut niveau de lutte contre le terrorisme, l’année prochaine, laquelle coïncidera avec  le septième examen biennal de la Stratégie mondiale de lutte contre le terrorisme, la deuxième Conférence des Chefs des agences de lutte contre le terrorisme et le Congrès mondial des victimes du terrorisme. 

Pour plus d’informations, vous pouvez visiter le site www.un.org/counterterrorism/2020-counter-terrorism-week,

Pour la déclaration de M. Voronkov https://www.un.org/counterterrorism/sites/www.un.org.counterterrorism/files/200710_usg_vctwk_closing_remarks.pdf  

Vous pouvez envoyer un courier à gerardl@un.org.  Ou suivre sur Twitter @UN_OCT and through the Week’s key hashtags: #VirtualCTWeek #UNCCTExpo #UNiteToCounterTerrorism 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.