Imprimer
dbf201002
2 octobre 2020

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 2 octobre 2020

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Invités du Point de presse

Les Chefs d’ONU-Femmes, d’ONUSIDA, du FNUAP, de l’UNICEF et le Sous-Directeur général de l’UNESCO ont parlé aujourd’hui aux journalistes de l’Initiative « Education Plus: l’autonomisation des adolescentes et des jeunes femmes en Afrique sub-saharienne ».

Secrétaire général/Armes nucléaires

Ce matin, à la Réunion de haut niveau pour commémorer et promouvoir la Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires, le Secrétaire général a déclaré que le monde continue de vivre dans l’ombre d’une catastrophe nucléaire.  Les progrès vers l’élimination totale des armes nucléaires sont à l’arrêt et risquent même de reculer.

Les programmes de modernisation des arsenaux font que l’on va arriver à des armes encore plus rapides, plus furtives et plus précises, a dit M. Guterres, avant d’ajouter que les sommes dépensées sont tout simplement ahurissantes.

Le Secrétaire général a fait un appel direct aux États-Unis et à la Fédération de Russie pour qu’ils prorogent, sans délai, le Traité « New START » pour sa période maximale de cinq ans.

Au nom de notre sécurité, a plaidé le Secrétaire général, le monde doit reprendre le chemin commun du désarmement nucléaire.

Il a appelé les États parties au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires à renforcer ce « bastion » de la non-prolifération et a conclu, en appelant de ses vœux l’entrée en vigueur du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires.

Secrétaire général/Union Européenne de Radio-Télévision (UER)

Ce matin, le Secrétaire général a aussi prononcé un discours devant les chefs des chaînes publiques européennes, dans le cadre de l’Assemblée générale de l’UER.

L’année 2020 étant unique, compte tenu de la pandémie de COVID-19, le Secrétaire général a souligné combien il est crucial que les directives sanitaires circulent rapidement et atteignent le public.

En ce moment, a-et-il dit, nous avons besoin des médias pour donner au public des informations justes et fondées sur la science et repousser les mensonges et la désinformation.  C’est ce que le service public fait mieux que quiconque, a insisté le Secrétaire général.

Journée internationale de la violence

La Journée internationale est commémorée aujourd’hui, date anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi.  Dans son message, le Secrétaire général dit qu’en marquant l’anniversaire du Mahatma Gandhi, cette Journée internationale nous rappelle à juste titre que nous devons nous efforcer de promouvoir les valeurs de Gandhi à savoir la promotion de la dignité, l’égale protection de tous et la paix entre les communautés.

Cette année, le Secrétaire général a souligné que nous avons un devoir particulier, celui de mettre fin aux combats pour pouvoir nous concentrer sur notre ennemi, la COVID-19. 

COVID-19/États-Unis

Le Bureau du Porte-parole a publié, aujourd’hui, une note aux correspondants et envoyé un tweet pour relayer les vœux de prompt rétablissement du Secrétaire général au Président Donald Trump et à la Première Dame, Melania Trump.

Palestine

À la date d’hier, le nombre de cas de COVID-19 confirmés était de 8 577 dans le Territoire palestinien.  Depuis le début de la pandémie, plus de 51 000 cas ont été signalés, dont 376 morts.   Sur ce chiffre, 3 075 cas ont été signalés à Gaza, dont près de 1 400 cas symptomatiques.  La plupart des gens ont été infectés dans leur communauté, ce qui fait naître des préoccupations, compte tenu de la faiblesse bien connue du système de santé à Gaza.

Les Nations Unies et leurs partenaires humanitaires ont continué à aider les autorités à combler les lacunes critiques dans les fournitures médicales et à offrir des services essentiels à 1 800 personnes dans les centres de quarantaine de Gaza.  En outre, des préparatifs sont en cours pour transformer certains de ces centres en unités d’isolement au cas où le nombre des infections augmente substantiellement.

Pour contribuer aux efforts menés par le Gouvernement palestinien contre la propagation du virus, le Plan de réponse à la COVID-19 doit collecter la somme de 72,4 millions de dollars jusqu’à la fin de l’année, mais seuls 46,4% des fonds ont été reçus à ce jour.

Israël-Liban

Dans une déclaration publiée hier, le Secrétaire général salue l’annonce d’un accord sur le lancement des pourparlers relatifs à la délimitation des frontières terrestres et maritimes entre le Liban et Israël, lesquels doivent être organisés par les Nations Unies dans les installations de la Force des Nations Unies au Liban (FINUL), à Naqoura. 

Le Secrétaire général salue les efforts diplomatiques soutenus des États-Unis pour faciliter cet accord.   Les Nations Unies, à travers leurs représentants, demeurent pleinement engagées à appuyer le processus, conformément à la demande des parties et dans les limites de leurs fonctions et de leur mandat. 

Migrants

Le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies a appelé, aujourd’hui, à une action urgente pour améliorer la situation difficile des migrants qui tentent de traverser la Méditerranée centrale, à la recherche d’une sécurité en Europe, et pour s’attaquer aux conditions choquantes qu’ils vivent en Libye, en mer et, souvent, à leur arrivée en Europe.  L’appel fait suite à la mission d’une semaine qu’une équipe de spécialistes des droits de l’homme a effectuée à Malte.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.