Print
DBF200930
30 septembre 2020

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 30 septembre 2020

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Secrétaire général/COVID-19 

Le Secrétaire général a fait une déclaration aujourd’hui à la manifestation de haut niveau sur l’Accélérateur-ACT qui vise à donner de l’élan aux efforts pour mettre fin à la pandémie de COVID-19, en contribuant au développement et à la distribution équitable des diagnostiques, vaccins et traitements dont le monde a besoin. 

La réunion était également parrainée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les Gouvernements du Royaume-Uni et de l’Afrique du Sud.

Le Secrétaire général a déclaré que l’Accélérateur-ACT et sa Facilité COVAX sont de parfaits exemples du multilatéralisme dans l’action en faveur du bien public mondial.   

Il a souligné que c’est dans l’intérêt de chaque pays et de son économie de travailler ensemble pour élargir massivement l’accès aux dépistages et aux traitements, et de défendre le vaccin comme un bien public mondial. 

Sommet sur la biodiversité 

Le Secrétaire général a aussi fait une déclaration au tout premier Sommet sur la biodiversité, organisé dans la salle de l’Assemblée générale.  Il a déclaré que nous devons reconstruire notre relation avec la nature.  

M. António Guterres a ajouté qu’il y a 10 ans, nous avons pris des engagements qui auraient dû protéger notre planète mais nous avons largement échoué à les honorer.  

Le Secrétaire général a prévenu que la déforestation, les changements climatiques et la transformation de la vie sauvage en production alimentaire pour l’homme détruisent le réseau de vie de la Terre.  Nous avons besoin de ce réseau, a-t-il dit, pour nous épanouir, nous et les générations futures.  

Le Secrétaire général a noté que le déséquilibre de la nature a conduit à l’émergence de maladies mortelles comme le VIH/sida, l’Ebola et maintenant la COVID-19, montrant ainsi le lien intime entre la santé de la planète et la nôtre.  

Le Secrétaire général a appelé à une ambition plus grande pour réaliser les objectifs mondiaux de la biodiversité et a souligné que la dégradation de la nature n’est pas simplement une question environnementale.  Elle touche l’économie, la santé, la justice sociale et les droits de l’homme.  Négliger ces ressources peut conduire à des tensions géopolitiques et aggraver les conflits. 

M. Guterres a appelé les pays à accorder la priorité à la recherche de solutions fondées sur la nature maintenant que nous nous relevons de la pandémie, à investir dans la nature et à adopter des politiques et des cibles qui protègent la biodiversité et ne laissent personne de côté. 

Koweït

Dans une déclaration publiée hier, le Secrétaire général se dit profondément attristé par le décès de Son Altesse cheik Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, Émir du Koweït.   

Son Altesse était un homme d’État remarquable et un humanitaire exceptionnel qui a contribué à bâtir des ponts de compréhension dans la région du Golfe et au-delà.  Ce faisant, cheik Sabah Al-Ahmad a obtenu une reconnaissance internationale pour sa sagesse, sa générosité et ses réalisations en matière de renforcement de l’État et de diplomatie préventive.

Dans la déclaration, comme dans ses remarques, lors de sa conférence de presse hier, le Secrétaire général a présenté ses condoléances à la famille de l’Émir et au peuple du Koweït. 

Le drapeau des Nations Unies est en berne aujourd’hui. 

Libye  

La Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a indiqué que les délégations du Gouvernement d’entente nationale et des « Forces armées arabes libyennes », composées d’officiers militaires et de police ont conclu leurs deux jours de discussions sur la sécurité et l’armée.  Ces discussions ont été facilitées par la Mission des Nations Unies, dans la ville de Hurghada, en Égypte. 

La Mission a précisé que les discussions ont été marquées par un esprit de responsabilité, de transparence et de confiance mutuelle.  Elles ont porté sur un certain nombre de questions sécuritaires et militaires urgentes, dont les mesures d’établissement de la confiance, les arrangements sécuritaires et les tâches et responsabilités de la Garde des infrastructures pétrolières.  

La Mission salue les résultats des discussions et espère que cette évolution positive contribuera à ouvrir la voie à un accord final et durable.

République centrafricaine 

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a salué la réunion qui a eu lieu plus tôt cette semaine entre l’actuel et l’ancien Présidents de la République centrafricaine.  La Mission a estimé que cette réunion contribue à un processus électoral pacifique et a réitéré son appel au dialogue.  Le Représentant spécial du Secrétaire général, M. Mankeur Ndiaye, continuera à s’entretenir avec tous les acteurs concernés, dans le cadre de son mandat de bons offices. 

Aujourd’hui, la Mission et la Cour pénale internationale (CPI) ont aussi annoncé qu’elles consolideront leur partenariat comme partie de leur accord existant qui inclut également l’intensification de la lutte contre l’impunité et l’assistance aux victimes. 

Les opérations de désarmement, de démobilisation et de réintégration sont achevées à Bria et à Kaga-Bandoro.  À Bria, 307 combattants, dont 23 femmes, ont été désarmés et démobilisés et à Kaga-Bandoro, 113 dont 9 femmes.  Au total ce sont près de 300 armes et munitions qui ont été récupérées.   

Soudan du Sud

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) aide toujours le pays dans sa lutte contre la pandémie de COVID-19. 

À Torit, dans l’est de l’État de l’Équatoria, la Police des Nations Unies a évalué l’impact du confinement sur les femmes et les filles, dans sa relation avec la violence fondée sur le sexe.  Les officiers ont ensuite lancé une campagne pour la police locale et autres acteurs, sur la lutte contre la violence sexuelle, grâce à des ateliers et la formation de l’Unité de protection spéciale du Service de police sud-soudanais, sans oublier les spots à la radio. 

À Wau, dans l’ouest de Bahr el-Ghazal, la Mission a fourni des manuels scolaires et du matériel pédagogique à une école d’enfants déplacés. 

COVID-19/Kenya 

Au Kenya, la pandémie a un impact réel sur la vie et les conditions de vie, dans un contexte d’inondations, d’invasion de criquets et de sécheresse.  L’équipe des Nations Unies, conduite par le Coordonnateur résident, M. Siddharth Chatterjee, a ponctionné la somme de 45 millions de dollars de son cadre ordinaire de développement, approuvé par le Gouvernement.  

Avec les autorités nationales, les Nations Unies ont lancé un appel éclair pour collecter la somme de 270 millions de dollars et compléter les efforts contre la pandémie.  Les Nations Unies ont aussi déployé près de 150 membres du personnel et volontaires pour renforcer la riposte des autorités nationales et locales.  

Les Nations Unies ont préparé un plan de réponse socioéconomique à la COVID-19 et de relance axée sur le système de santé, la protection sociale, l’emploi et la cohésion sociale.  

Somalie 

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a prévenu que, sans aide, plus de cinq millions de personnes pourraient faire face à une insécurité alimentaire d’ici la fin de l’année, en raison des effets conjugués des inondations, de l’invasion de criquets pèlerins et de la pandémie de COVID-19, entre autres. 

Malgré de multiples problèmes cette année, les niveaux élevés de l’aide fournie par les Nations Unies et leurs partenaires ainsi que l’appui du Gouvernement ont contribué à prévenir l’aggravation de l’insécurité alimentaire.  

Près de deux millions de personnes ont reçu une aide alimentaire chaque mois depuis le mois d’avril, alors que 1,4 million ont reçu des soins de santé.  

Le Plan de réponse humanitaire pour la Somalie, qui vise à collecter une somme de plus d’un milliard de dollars pour aider trois millions de personnes, n’est toujours qu’à moitié financé.  Des ressources additionnelles sont attendues de toute urgence pour prévenir l’aggravation de l’insécurité alimentaire. 

Accord ONU-UE/Opérations de paix et Gestion des crises

Le Secrétaire général adjoint de l’appui opérationnel, M. Atul Khare, et le Chef de la délégation de l’Union européenne auprès des Nations Unies, M. Olof Skoog, ont signé hier un accord visant à renforcer la coopération et la réponse collective aux opérations de paix et à la gestion des crises.  Le but est de maximiser l’impact sur le terrain par le renforcement de l’interopérabilité, dans la planification et l’exécution de l’appui opérationnel. 

L’Accord reflète l’engagement mutuel de l’Union européenne et des Nations Unies en faveur du multilatéralisme, en réaffirmant que les partenariats sont essentiels pour répondre à l’ampleur et la complexité grandissantes des défis de la paix et de la sécurité internationales.

Guinée 

Demain, Mohammed Ibn Chambas, Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel se joindra aux représentants de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union africaine pour une visite de haut niveau à Conakry, en Guinée. 

Il s’agit d’une occasion importante pour les trois organisations de renouveler leur appui à la tenue d’une élection présidentielle pacifique, inclusive et transparente le 18 octobre. 

Conférence de presse 

Demain à 13 heures, M. Vassily Nebenzia, Représentant permanent de la Fédération de Russie et Président du Conseil de sécurité pour le mois d’octobre, donnera une conférence de presse sur le programme de travail mensuel du Conseil. 

Journée internationale de la traduction 

La Journée internationale de la traduction est commémorée aujourd’hui, ce qui est l’occasion de rendre hommage au travail des professionnels des langues qui jouent un rôle important pour rapprocher les nations, en facilitant le dialogue, la compréhension et la coopération, et en contribuant au développement et au renforcement de la paix et de la sécurité dans le monde. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.