Print
Dbf200715
15 Juillet 2020

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 15 juillet 2020

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Jeunesse

Ce matin, le Secrétaire général a participé à la neuvième session de la série de webinaires des Nations Unies intitulés Coping with COVID, organisée par son Envoyé pour la jeunesse, Mme Jayathma Wickramanayake.  Le Secrétaire général a déclaré que la pandémie a mis en évidence la fragilité de nos sociétés et la nécessité de mieux reconstruire.  Il a également souligné que les jeunes ont un rôle clef à jouer pour imaginer un avenir meilleur pour tous, plus durable et plus inclusif. 

Il a également souligné le travail effectué par l’ONU pour faire en sorte que le monde progresse dans la mise en œuvre des soins de santé universels et veiller à ce que la santé mentale reçoive la priorité qu’elle mérite.  Le Secrétaire général a également entendu les expériences et les sentiments de peur, d’anxiété, de colère, de tristesse et de chagrin des jeunes en raison des effets du virus, ainsi que leurs solutions pour faire face à la pandémie.

Développement durable

Le Forum politique de haut niveau pour le développement durable s’est poursuivi ce matin.  Les délégations ont entendu les représentants régionaux présenter leurs conclusions et recommandations pour faire avancer les objectifs de développement durable (ODD).  Cela a été suivi par des présentations des examens nationaux volontaires de l’Estonie, de l’Ukraine, de l’Ouzbékistan, de l’Autriche, des Seychelles et de la République arabe syrienne.  Cet après-midi, ce sera au tour de Saint-Vincent-et-les Grenadines, de Trinité-et-Tobago; du Mozambique et la Papouasie-Nouvelle-Guinée de se prêter à cet exercice.

Conseil de sécurité

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, M. Mark Lowcock, fera un exposé au Conseil de sécurité cet après-midi sur le pétrolier SAFER qui est ancré au large des côtes du Yémen.

En mai, une fuite provenant du pétrolier nous a rapprochés plus que jamais d’une catastrophe environnementale.  La semaine dernière, les autorités d’Ansar Allah ont confirmé par écrit qu’elles accepteraient une mission de l’ONU planifiée depuis longtemps sur le pétrolier, qui, nous l’espérons, aura lieu dans les prochaines semaines.  M. Lowcock fournira des détails au Conseil sur la façon dont l’ONU propose de gérer la situation du pétrolier.

Syrie

L’ONU demeure préoccupé par le nombre croissant de cas de COVID-19 dans le pays.  À ce jour, le Ministère syrien de la santé a annoncé 439 cas, dont 21 décès.  Huit cas de COVID confirmés en laboratoire ont également été signalés dans le nord-ouest du pays.  De plus, six cas ont été signalés dans le nord-est, dont un décès.  Alors que les cas de COVID-19 en Syrie demeurent relativement faibles, le risque global reste très élevé, en particulier dans les zones où se trouvent d’importantes populations de déplacés.  L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dirige les mesures de préparation et d’atténuation de l’ONU dans tout le pays, y compris dans le nord-ouest et le nord-est.

Bangladesh

Le Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF) a effectué l’allocation la plus rapide de son histoire: en adoptant une approche innovante pour faire face aux graves inondations au Bangladesh, l’ONU agit avant même que la catastrophe ne frappe en y affectant plus de 5 millions de dollars.  Les fonds ont été mis à disposition dans les quatre heures suivant un avertissement indiquant que les inondations pourraient atteindre des niveaux critiques dans les prochains jours.  Ils ont été versés à l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), au Programme alimentaire mondial (PAM) et au Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP). 

Ces agences utilisent les ressources pour distribuer des espèces, des aliments pour le bétail, des fournitures de stockage et des kits d’hygiène.  Le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, a déclaré que les progrès réalisés en matière d’analyse de données prévisionnelles permettent de prévoir de nombreuses crises et de prendre des mesures dès que l’on sait qu’un problème est en cours.

COVID-19/Maintien de la paix

La Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK) a achevé la deuxième étape d'une campagne de dons en livrant des équipements de protection individuelle à 33 municipalités, dont des boîtes de gants et de masques, ainsi que des tablettes électroniques.

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a mené une campagne de sensibilisation dans la province de l'Équatoria occidental, en diffusant des messages sur l’importance du lavage fréquent des mains et de la distanciation physique en plusieurs langues dans les zones reculées.

L’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) travaille avec les autorités sanitaires locales pour organiser des ateliers et des séances de sensibilisation sur la COVID-19.  Les séances ont porté sur les conséquences sociales de l’isolement sur les femmes, notamment la violence domestique.  La MINUAD étendra cette initiative à d'autres parties du Darfour considérées comme présentant un risque élevé de COVID-19.

COVID-19/Zambie

En Zambie, qui compte plus de 2 200 cas confirmés et plus de 80 décès dus à la COVID-19, l'équipe de l’ONU, dirigée par la Coordonnatrice résidente, Mme Coumba Mar Gadio, travaille en étroite collaboration avec les autorités pour répondre à la crise sur tous les fronts.  Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a fourni 60 ordinateurs portables et 1 500 routeurs sans fil d'une valeur d'environ 300 000 dollars à neuf agences et départements gouvernementaux.  Un fournisseur local de téléphone mobile, MTN Zambia, s'associe à l'ONU pour fournir des plans d’accès aux données pour ces nouveaux routeurs.  Cette initiative vise à renforcer les capacités de gestion et de traitement des informations du Gouvernement pour lui permettre de partager plus efficacement les données vérifiées sur la COVID-19, y compris dans les zones reculées.

COVID-19/Bahreïn

Au Bahreïn, où il y a plus de 34 000 cas confirmés de COVID-19 et plus de 100 décès, l’équipe de l’ONU est dirigée par le Coordonnateur résident par intérim, M. Stefano Pettinato.  S’appuyant sur le travail de 20 agences, fonds et programmes des Nations Unies, l’équipe de l’ONU a publié le Cadre conjoint de l’ONU pour la réponse et le redressement socioéconomique du Bahreïn face à la COVID-19.  Ce plan établi un ensemble d’actions fondées sur des données probantes et axées sur les besoins pour appuyer le travail du Gouvernement dans l’établissement d’un plan pour une réponse rapide et un relèvement à long terme de la pandémie.

Vaccin

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a indiqué aujourd’hui que 75 pays avaient soumis des manifestations d’intérêt pour protéger leur population et celle des autres pays par le biais de la COVAX Facility.  Il s’agit d’un mécanisme conçu pour garantir un accès rapide, juste et équitable aux vaccins contre la COVID-19 dans le monde entier.  COVAX est dirigé par l’OMS, GAVI Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), en partenariat avec les fabricants de vaccins des pays développés et en développement.

L’objectif de COVAX est de fournir, d’ici la fin de 2021, deux milliards de doses de vaccins sûrs et efficaces qui ont passé l’approbation réglementaire et/ou les processus de préqualification de l'OMS.  Ces vaccins seront livrés équitablement à tous les pays participants, proportionnellement à leur population.  Les travailleurs de la santé auront une priorité initiale et le mécanisme s’élargira ensuite pour couvrir 20% de la population des pays participants.

Des progrès significatifs ont été réalisés à ce jour par les partenaires COVAX, sept des neuf vaccins candidats soutenus par le CEPI étant déjà en cours d’essais cliniques.

Vaccination des enfants

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF ont alerté, aujourd’hui, que le nombre d’enfants recevant des vaccins vitaux dans le monde avait baissé de manière alarmante.  Cela est dû à des perturbations dans la prestation et l’utilisation des services de vaccination causées par la pandémie.  Selon de nouvelles données de l’OMS et de l’UNICEF, ces perturbations menacent d’inverser les progrès durement acquis pour atteindre plus d’enfants et d’adolescents avec une gamme plus large de vaccins, et qui avaient déjà été entravés par une décennie de couverture stagnante.

Venezuela

Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme a publié, aujourd'hui, un rapport dans lequel la Haut-Commissaire appelle le Gouvernement à achever les réformes annoncées du système judiciaire afin de garantir son indépendance et son impartialité et à s'acquitter de ses obligations d'enquêter sur toute allégation de torture et de mauvais traitements, entre autres mesures.

Journée mondiale des compétences des jeunes

La Journée mondiale des compétences des jeunes est célébrée aujourd’hui.  L’UNESCO lance une Académie mondiale des compétences visant à doter un million de jeunes de compétences en matière d’employabilité et de résilience et à les aider à trouver un emploi pendant la récession qui s'annonce, alors que les perspectives d’emploi des jeunes s’assombrissent.

L’Académie fonctionnera selon un processus de jumelage facilité par UNEVOC, le Réseau d’enseignement et de formation techniques et professionnels de l’UNESCO.

Selon la récente note d’orientation du Secrétaire général sur le monde du travail face à la COVID-19, les jeunes représentent plus de 40% des personnes employées dans les secteurs les plus durement touchés dans le monde.  Avant même que la crise ne frappe, 267 millions de jeunes n’avaient ni emploi, ni instruction ni formation.

Intelligence artificielle

L’UNESCO a lancé aujourd’hui une consultation mondiale en ligne sur l’éthique de l’intelligence artificielle (IA), afin de donner à tout un chacun la possibilité de participer dans le monde entier aux travaux de son groupe international d’experts sur cette question.  Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site de l’UNESCO.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.