Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 24 janvier 2020

dbf200124
24 janvier 2020

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 24 janvier 2020

(La version française du Point de presse quotidien
n’est pas un document officiel des Nations Unies
)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Voyages du Secrétaire général

Aujourd’hui, le Secrétaire général a un certain nombre de réunions bilatérales, y compris avec Nechirvan Barazani, le Président de la région du Kurdistan, en Iraq, avec qui il a discuté de la situation sécuritaire, politique et humanitaire en Iraq et dans la région.

Le Secrétaire général a également rencontré Sheryl Sandberg, Directrice des opérations de Facebook.  Il a aussi rencontré son nouvel Envoyé spécial pour le financement de l’action climatique, Mark Carney; ainsi que le Président du Forum économique mondial, Klaus Schwab.

Avant de quitter Davos, le Secrétaire général a rencontré un groupe de jeunes du programme Global Shapers pour une séance d’écoute sur l’avenir du multilatéralisme et des Nations Unies.  C’est l’une des nombreuses conversations qui se tiendront dans le cadre du soixante-quinzième anniversaire de l’ONU.

Le Secrétaire général est maintenant sur le chemin du retour à New York.  Samedi, il assistera à un service spécial à la synagogue Park East pour marquer le soixante-quinzième anniversaire de la libération d’Auschwitz-Birkenau.

Nomination

Aujourd’hui, le Secrétaire général annonce la nomination de Raouf Mazou, de la République du Congo, Haut-Commissaire assistant chargé des opérations du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR).

M. Mazou succèdera à George Okoth-Obbo, de l’Ouganda, qui a été nommé Secrétaire du Groupe de haut niveau sur les déplacements internes.  Le Secrétaire général et le Haut-Commissaire pour les réfugiés sont reconnaissants envers M. Okoth-Obbo pour les 36 années de service qu’il a consacrées à la cause des réfugiées.

M. Mazou apportera dans ses nouvelles fonctions plus de 28 années d’expérience professionnelle avec le HCR. 

Myanmar

Hier après-midi, une déclaration a été publiée concernant l’ordonnance rendue par la Cour internationale de justice (CIJ) dans l’affaire Gambie contre Myanmar.  Le Secrétaire général se félicite de l’ordonnance de la CIJ, qui prévoit des mesures conservatoires dans l’affaire Gambie contre Myanmar sur les violations présumées à la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide.

Le Secrétaire général note la décision unanime de la Cour d’ordonner au Myanmar, conformément à ses obligations découlant de la Convention sur le génocide, de « prendre toutes les mesures en son pouvoir » afin de prévenir la commission, à l’encontre des membres du groupe rohingya présents sur son territoire, de tout acte entrant dans le champ d’application de l’article II de la Convention, en particulier tout meurtre de membres du groupe, toute atteinte grave à l’intégrité physique ou mentale de membres du groupe, toute soumission intentionnelle du groupe à des conditions d’existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle, et toutes mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe.

Il prend également note de l’instruction donnée par la Cour au Myanmar de veiller à ce que ses unités militaires, ni aucune unité armée irrégulière qui pourrait relever de son autorité ou bénéficier de son appui ou organisation ou personne qui pourrait se trouver sous son contrôle, son autorité ou son influence ne commettent l’un quelconque de ces actes, ou ne participent à une entente en vue de commettre le génocide, n’incitent directement et publiquement à le commettre, ne se livrent à une tentative de génocide ou ne se rendent complices de ce crime.

En outre, le Secrétaire général note l’ordre de la Cour au Myanmar de prendre des mesures effectives pour prévenir la destruction et assurer la conservation des éléments de preuve relatifs aux allégations d’actes entrant dans le champ d’application de l’article II de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, et de fournir régulièrement à la Cour un rapport sur l’ensemble des mesures prises pour exécuter toutes les mesures conservatoires.

Le Secrétaire général soutient fermement l’utilisation de moyens pacifiques pour régler les différends internationaux.  Il rappelle en outre que, conformément à la Charte des Nations Unies et au Statut de la Cour, les décisions de la Cour sont contraignantes.  Il espère que le Myanmar se conformera dûment à l’ordonnance de la Cour.

Conformément au Statut de la Cour, le Secrétaire général transmettra rapidement au Conseil de sécurité l’avis des mesures conservatoires ordonnées par la Cour.

Coronavirus

Hier soir à Genève, le Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, a indiqué qu’il ne déclarait pas pour le moment le nouveau coronavirus comme une urgence de santé publique d’importance internationale.

Cependant, il a averti qu’il s’agit en Chine d’une urgence, qui pourrait devenir une urgence sanitaire mondiale.

L’évaluation des risques faite par l’OMS révèle que l’épidémie représente un risque très élevé en Chine, ainsi qu’à l’échelle régionale et mondiale.  Le docteur Tedros a remercié le Gouvernement chinois pour sa coopération et sa transparence, notant que l’épidémie avait pu être détectée grâce au système mis en place par la Chine pour détecter les infections aiguës des voies respiratoires inférieures. 

Il a déclaré que l’OMS suit en permanence l’épidémie et s’efforce de prévenir la transmission entre humains.  Il a fourni des conseils à tous les pays pour l’identification rapide, la gestion et l’endiguement du virus.

Pour l’instant, l’OMS ne recommande pas de restrictions plus larges sur les voyages ou le commerce, et a déclaré que tous les pays devraient avoir mis en place des mesures pour détecter les cas de coronavirus, y compris dans les établissements de santé.

Mali

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, se rendra au Mali à partir de ce dimanche, 26 janvier, jusqu’au 30 janvier.  Il se rendra à Bamako ainsi qu’au nord et au centre du pays.

À Bamako, il rencontrera des représentants du Gouvernement au plus haut niveau et d’autres parties prenantes impliquées dans le processus de paix malien.

Cameroun

Le Chef du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), François Louncény Fall, et le Secrétaire général de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC), Ahmad Allam-Mi, ont achevé une visite de cinq jours au Cameroun, avant les élections législatives et municipales qui devraient avoir lieu le 9 février. 

Ils ont exhorté tous les acteurs impliqués dans le processus électoral à favoriser des conditions pacifiques et à continuer à œuvrer pour le bien-être des Camerounais, ajoutant qu’il s’agira d’une étape décisive vers le renforcement de la stabilité et des acquis démocratiques du pays.  Ils ont souligné la nécessité du plein respect des droits civils et politiques, y compris le droit de vote, la liberté d’expression, la réunion pacifique et la circulation pendant cette période cruciale.

Yémen

Martin Griffiths, dans un tweet, a présenté ses sincères condoléances au député yéménite Hussein Al-Sawadi, à la suite d’informations selon lesquelles des membres de sa famille, dont un enfant, ont été tués lorsqu’un missile a touché sa résidence.

M. Griffiths a déclaré qu’il est inacceptable et contraire au droit international de cibler des parlementaires et des zones civiles.  Cette escalade militaire doit cesser, a-t-il dit.

Guatemala

Au Guatemala, l’Agence des Nations Unies pour les migrations (OIM) fournit de la nourriture, des soins médicaux, des logements et des moyens de transports à de plus de 140 migrants, en facilitant leur retour dans leur pays d’origine alors qu’ils ont volontairement décidé d’y rentrer après leur arrivée au Guatemala dans la dernière caravane de migrants, en provenance du Honduras.

L’OIM a indiqué qu’elle avait déployé une équipe au poste frontière, afin de fournir une assistance technique aux autorités pour aider à identifier les migrants qui pourraient avoir besoin d’aide pour retourner dans leurs communautés d’origine au Honduras, au Salvador et au Nicaragua.

Il a été signalé que la caravane, partie du Honduras il y a 10 jours, a rapidement grossi pour arriver à plus de 4 000 personnes au moment où la caravane a atteint la frontière entre le Mexique et le Guatemala. 

Librairie

Aujourd’hui, de 13 heures à 14 heures à la librairie des Nations Unies, l’auteure primée et militante féministe Caroline Criado Perez présentera son best-seller intitulé « Invisible Women »: c’est un exposé sur la façon dont les systèmes de collecte de données ne tiennent pas compte du genre, ce qui a de profondes conséquences sur les femmes partout dans le monde.

L’événement sera animé par Nahla Valji, Conseillère principale pour les questions de genre, qui supervise la Spotlight Initiative, la plus grande enquête sur la pandémie de violence à l’égard des femmes en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

Tableau d’honneur

La Bulgarie et la Malaisie ont payé intégralement leurs cotisations budgétaires.  Le nombre de pays inscrits sur le tableau d’honneur est maintenant de 27.

Éducation

C’est aujourd’hui la deuxième Journée internationale de l’éducation.  Ce matin, la Vice-Secrétaire générale de l’ONU s’est exprimée lors du dialogue interactif de haut niveau organisé dans la salle de Tutelle sur le thème « Apprendre pour les gens, la planète, la prospérité et la paix ».

Elle a déclaré que sans l’éducation, nous ne pouvons atteindre aucun des objectifs de développement durable et a appelé à plus d’investissements et d’actions.  Au rythme actuel, a-t-elle dit, d’ici à 2030, 420 millions des 1,4 milliard d’enfants d’âge scolaire dans les pays à revenu faible ou intermédiaire n’acquerront pas les compétences les plus élémentaires de l’enfance.  De plus, 825 millions d’entre eux n’acquerront pas les compétences de base apprises au niveau du secondaire. 

Nous avons le devoir d’intensifier nos efforts, afin que l’éducation de qualité pour tous ne soit plus un objectif pour demain, mais une réalité, a conclu Mme Mohamed. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.