Imprimer
dbf200120
20 janvier 2020

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 20 janvier 2020

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Secrétaire général

Le Secrétaire général rentre aujourd’hui à New York, après avoir participé, hier à Berlin, à la Conférence sur la Libye organisée par la Chancelière allemande, Mme Angela Merkel.

Le Secrétaire général s’est félicité de l’engagement pris par les États Membres présents, y compris les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, de s’abstenir d’intervenir dans le conflit armé ou de s’ingérer dans les affaires intérieures de la Libye.

Il a dit que les pays, de même que les organisations régionales et internationales, ont envoyé le message clair qu’ils sont « pleinement déterminés à soutenir une résolution pacifique de la crise libyenne ».

Il a réitéré qu’il n’existe pas de solution militaire au conflit et a exhorté toutes les parties libyennes à entamer un dialogue dirigé par les Libyens et pour les Libyens, sous les auspices des Nations Unies, pour parvenir à une solution politique.

Lors de la Conférence, tous les participants se sont engagés à soutenir le cessez-le-feu et à exercer des pressions sur les parties au conflit afin de parvenir à une suspension totale des hostilités.

Yémen

L’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Yémen, M. Martin Griffiths, a condamné l’escalade des activités militaires.  Il s’est dit particulièrement préoccupé par l’attaque aérienne qui aurait frappé la base militaire de Al-Estiqbal, dans la ville de Mareb, et aurait fait des dizaines de morts.

M. Griffiths a rappelé que les progrès durement accomplis par le Yémen sur la voie de la désescalade sont très fragiles, en soulignant que de tels actes risquent d’enrayer ces progrès.  Il a exhorté toutes les parties à mettre immédiatement un terme à cette escalade et à rediriger leur énergie du front militaire vers la politique.

M. Griffiths travaille activement avec toutes les parties depuis les dernières 24 heures.  Il a exprimé son inquiétude face aux événements tragiques et a prié les participants des garder leur calme et d’éviter toute nouvelle escalade.

Iraq

Dans une déclaration publiée ce jour, la Représentante spéciale du Secrétaire général pour l’Iraq, Mme Jeanine Hennis-Plasschaert, a exhorté le Gouvernement iraquien à lancer de nouveaux efforts de réforme et s’est dite préoccupée par les violations des droits de l’homme qui ont cours en ce moment.

Les manifestations dans des nombreuses parties de l’Iraq entrant dans leur quatrième mois, elle a souligné l’importance d’aller de l’avant afin de répondre aux besoins du peuple iraquien.  Le fait que des manifestants pacifiques soient tués ou blessés, conjugué à des années de promesses non tenues, a donné lieu à une grave crise de confiance, a-t-elle dit, en ajoutant que la répression violente de manifestations pacifiques est inacceptable et doit être évitée à tout prix.

La Représentante spéciale a fait valoir que les développements géopolitiques, à savoir l’escalade des tensions régionales, ne doivent pas éclipser les revendications légitimes du peuple iraqien.

Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a tenu des consultations à huis clos sur Chypre ce matin.

Les membres du Conseil ont écouté un exposé de Mme Elizabeth Spehar, la Représentante spéciale du Secrétaire général et chef de la mission à Chypre.

Israël/territoires palestiniens occupés

À la suite d’une visite de six jours en Israël et dans les territoires palestiniens occupés, la Sous-Secrétaire générale aux affaires humanitaires et Coordonnatrice adjointe des secours d’urgence, Mme Ursula Mueller, a appelé la communauté internationale à garantir un engagement continu et un financement soutenu pour aider à atténuer les difficultés rencontrées par les Palestiniens à Gaza et en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est.

Mme Mueller était l’oratrice principale de la sixième Conférence internationale sur la préparation et la réponse aux situations d’urgence et aux catastrophes, qui s’est tenue à Tel Aviv.  Au cours de sa visite, elle a rencontré les autorités israéliennes et félicité Israël pour sa contribution aux efforts mondiaux de secours d’urgence.

Dans les territoires palestiniens occupés, Mme Mueller s’est entretenue avec le Premier Ministre de l’État de Palestine et le Directeur général de la défense civile palestinienne pour identifier les domaines dans lesquels la coopération pourrait être renforcée.  Elle s’est rendue dans le centre de la Cisjordanie, où elle a rencontré des communautés vulnérables exposées à un environnement coercitif qui réduit leur accès à un abri, aux services de base et aux ressources naturelles, les exposant ainsi à un risque de transfert forcé.

Mme Mueller était également à Gaza où elle a visité l’hôpital Al-Shifa, un centre pour les femmes qui aide femmes et hommes vulnérables, et a également rencontré des jeunes leaders.

Elle a déclaré que « les États Membres doivent continuer de soutenir l’aide humanitaire à Gaza et en Cisjordanie.  Dans le même temps, ils doivent œuvrer pour relancer un dialogue politique solide et promouvoir des solutions à long terme pour s’attaquer aux causes profondes de la crise. »

Rosemary DiCarlo en Afrique de l’Ouest

Au cours du week-end, la Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, Mme Rosemary DiCarlo, a terminé une visite dans cinq pays africains: Sénégal, Guinée-Bissau, Niger, Nigéria et Burkina Faso.

Lors de réunions avec des dirigeants nationaux et régionaux, elle a discuté des questions urgentes de la paix et de la sécurité et du développement.

Elle a tenu des consultations avec les équipes de pays des Nations Unies sur la situation humanitaire et sur les moyens de renforcer encore plus notre soutien grâce à un partenariat stratégique renforcé avec des organisations régionales telles que la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le G5 Sahel.

Des informations supplémentaires sur ce voyage sont disponibles dans un communiqué de presse.  À la fin de son périple, Mme DiCarlo a rejoint le Secrétaire général à Berlin pour la Conférence sur la Libye.

Nigéria

Le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies au Nigéria, M. Edward Kallon, a fermement condamné l’attaque de samedi soir par des groupes armés non étatiques contre le principal logement des travailleurs humanitaires à Ngala, dans l’État de Borno situé dans le nord-est du pays.  Cinq membres du personnel des Nations Unies y séjournaient au moment de l’attaque.

Les travailleurs humanitaires fournissent une assistance à plus de 55 000 personnes à Ngala, qui se trouve à la frontière avec le Cameroun.  L’ONU continue, avec l’aide de ses partenaires, à aider plus de sept millions de personnes dans les États touchés par la crise que sont Borno, Adamawa et Yobe, même si les travailleurs humanitaires sont de plus en plus la cible d’attaques.

UNESCO

L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a déclaré que même si le nombre de journalistes tués dans le monde a diminué de près de moitié en 2019, ils continuent de courir des risques, et les auteurs jouissent d’une impunité presque totale pour ces crimes.

L’UNESCO a enregistré 56 assassinats de journalistes l’année dernière, le bilan annuel le plus bas en plus d’une décennie.  Au total, 894 journalistes ont été tués au cours de la décennie 2010-2019.  La plupart des journalistes ont été tués en dehors des zones de conflit.

La Directrice générale de l’UNESCO, Mme Audrey Azoulay, a déclaré que l’Organisation demeure profondément préoccupée par l’hostilité et la violence à l’encontre de beaucoup trop de journalistes dans le monde.  Elle a ajouté que tant que cette situation perdurera, elle saperait la démocratie.

OMS

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que les fumeurs de tabac qui subissent une intervention chirurgicale sont plus à risque de complications postchirurgicales que les non-fumeurs.  Ces complications comprennent une altération des fonctions cardiaques et pulmonaires, des infections et une cicatrisation retardée ou altérée.

Cependant, une nouvelle étude conjointe réalisée par l’OMS et un certain nombre de ses partenaires montre que les fumeurs qui arrêtent environ quatre semaines ou plus avant la chirurgie ont un risque de complication plus faible et de meilleurs résultats six mois après.

UNICEF

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a également publié aujourd’hui un document qui laisse voir que près d’une adolescente sur trois des ménages les plus pauvres du monde n’a jamais été à l’école.

Le document, intitulé « Addressing the learning crisis: an urgent need to better finance education for the poorest children » (Faire face à la crise de l’apprentissage: un besoin urgent de mieux financer l’éducation des enfants les plus pauvres), met en évidence les grandes disparités dans la répartition des dépenses publiques relatives à l’éducation et appelle à une allocation plus équitable des ressources.

Après avoir examiné la situation dans 42 pays, le document révèle que l’éducation des enfants des 20% des ménages les plus riches reçoit presque le double du financement de l’éducation des enfants des 20% des ménages les plus pauvres.

Contributions financières

Le Canada, les Pays-Bas et la Suisse ont versé leur contribution au budget ordinaire de l’ONU.  Un total de 14 États Membres ont ainsi déjà payé la totalité de leur contribution annuelle.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.