Imprimer
CD/3832
5 octobre 2020

Un nouveau site Web dédié à l’Annuaire des Nations Unies sur le désarmement met en lumière les principaux défis de paix et de sécurité

NEW YORK, le 5 octobre (Bureau des affaires de désarmement) - Le Bureau des affaires de désarmement de l’Organisation des Nations Unies a lancé, aujourd’hui, un nouveau site Web contenant la dernière version de l’Annuaire des Nations Unies sur le désarmement.  Préparé comme chaque année à la demande de l’Assemblée générale de l’ONU, ce guide, qui fait autorité, fournit un contexte historique et met en évidence les possibilités de progrès dans ce domaine vital de la sécurité internationale.  

Les principales conclusions de l’Annuaire sont disponibles sur cette nouvelle plateforme, qui permet aux diplomates, experts techniques, journalistes et autres lecteurs d’avoir un aperçu complet des principaux développements et des tendances de l’année écoulée en matière de désarmement multilatéral, de non-prolifération et de contrôle des armements.  Pour la première fois, cette quarante-quatrième édition propose une série de graphiques explicatifs ainsi qu’un chapitre complet sur les questions de genre dans le désarmement.

Il ressort de ce document que l’année civile passée a été marquée par une pénurie de dialogue sur les questions de contrôle des armements, alors que se faisait jour une méfiance croissante.  Parallèlement, les ventes mondiales d’armes classiques et de services militaires ont progressé de près de 50% par rapport à 2002 et les ventes légales d’armes légères ont atteint leur plus haut niveau depuis 2001.  Les gouvernements sont également devenus moins transparents sur certaines de leurs ventes d’armes.

Alors que le monde est en proie à une pandémie sans précédent, qui devrait placer notre sécurité humaine au centre des préoccupations, « des pays construisent des armes nucléaires plus rapides et plus précises, développent de nouvelles technologies d’armement aux implications imprévisibles et consacrent plus de ressources à l’armée qu’à tout autre moment depuis des décennies », a constaté Mme Izumi Nakamitsu, Haute-Représentante des Nations Unies pour les affaires de désarmement.

« Tout cela se produit à un moment où nos cadres destinés à éviter une confrontation catastrophique s’effondrent », a-t-elle ajouté, plaidant pour que les États appliquent tous les outils de désarmement, renouent le dialogue et s’engagent de nouveau à œuvrer pour la paix « afin de garantir notre avenir commun ». 

L’année écoulée a néanmoins permis à l’ONU et à ses états Membres de prendre des mesures encourageantes pour aider les jeunes à s’impliquer davantage dans les questions de désarmement.  L’Assemblée générale a réaffirmé la contribution positive que les jeunes peuvent apporter à la paix et à la sécurité en adoptant sa première résolution sur « les jeunes, le désarmement et la non-prolifération ». De plus, dans le cadre de la nouvelle initiative « Youth4Disarmament », le Bureau des affaires de désarmement de l’Organisation des Nations Unies a permis à des jeunes du monde entier d’échanger avec des experts sur les défis actuels de la sécurité internationale, le travail de l’Organisation et la manière de devenir des participants actifs.

Plus d’informations sont disponibles sur le site de l’Annuaire des Nations Unies sur le désarmement: https://yearbook.unoda.org/2019.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.