Imprimer
AG/PAL/1432
5 mai 2020

Dans une déclaration, le Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien dénonce l’intention d’Israël d’annexer de vastes zones du Territoire occupé

On trouvera ci-après une déclaration du Comité de l'Assemblée générale sur l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien:

Au moment où le monde focalise toute son attention sur la lutte contre la pandémie de COVID-19, le peuple palestinien sous occupation se heurte à un autre risque, celui de l’annexion. 

Même en ces temps d’urgence sanitaire sans précédent, Israël, Puissance occupante, continue de consolider son occupation illégale et annonce ouvertement son intention d’annexer de vastes zones du Territoire palestinien occupé, tout en maintenant le blocus dans la bande de Gaza.

Il revient à la communauté internationale de mobiliser son appui et d’exprimer sa solidarité au peuple palestinien pour empêcher une annexion qui constituerait une grave violation du droit international et des résolutions pertinentes des Nations Unies dont la résolution 2334 (2016) qui appelle à la fin d’une occupation datant de 1967 et au plein exercice par le peuple palestinien de ses droits, y compris le droit à l’autodétermination et à l’indépendance.  L’acquisition de territoires par la force est absolument interdite par la Charte des Nations Unies.

L’expansion du contrôle israélien sur le Territoire palestinien, y compris Jérusalem-Est, érode la solution internationalement agréée des deux États.  L’objectif de voir Israël et la Palestine vivre côte à côte, dans la paix et la sécurité, dans les frontières d’avant 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale de l’État palestinien, demeure inchangé, et pourtant non réalisé et gravement menacé.

Le Comité appelle Israël à répondre à l’appel du Secrétaire général à un cessez-le-feu mondial.  Il appelle aussi Israël à répondre à l’appel, lancé depuis longtemps, à cesser ses actions et pratiques illégales dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et toutes les mesures visant à cimenter l’occupation et à annexer des territoires.  Le Comité demande également à Israël, conformément à ses obligations juridiques internationales, de garantir le plein respect des droits de la population civile palestinienne sous son contrôle et de fournir accès et assistance humanitaires, notamment pour empêcher la propagation de la COVID-19.

Nous, aux Nations Unies, nous avons les moyens d’arrêter la violence et l’injustice, de rechercher la paix, la justice et la sécurité pour tous.  Nous nous sommes engagés à ne laisser personne de côté.  Tout comme dans la lutte contre la pandémie, chacun de nous, individuellement et collectivement, doit faire sa part et prévenir la grande injustice de l’occupation et de l’annexion.  Le Comité appelle la communauté internationale, en particulier le Conseil de sécurité, à assumer ses responsabilités et à prendre d’urgence des mesures pour contrer le risque d’annexion.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.