Imprimer
SG/SM/19679-REF/1262
26 Juillet 2019

Le Secrétaire général attristé par les pertes en vies humaines suite au naufrage de plusieurs bateaux de migrants au large de la Libye

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général est profondément attristé par les informations selon lesquelles environ 150 réfugiés et migrants ont perdu la vie, après que leurs bateaux ont chaviré au large des côtes libyennes, le 25 juillet.  Au nombre des disparus figurent des enfants et des femmes enceintes.

Il est également préoccupé par les rapports selon lesquels de nombreuses victimes sauvées par les garde-côtes libyens auraient été placées dans le centre de détention pour migrants de Tajoura, à proximité d’un camp militaire, centre qui a été la cible d’une frappe aérienne le 2 juillet, dans laquelle 50 personnes ont trouvé la mort.

Le Secrétaire général réaffirme que la Libye n’est pas un pays d’asile sûr et que les réfugiés doivent être traités avec dignité et respect et conformément au droit international.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.