Print
SG/SM/19567
6 mai 2019

Syrie: le Secrétaire général appelle à une désescalade urgente de la situation dans le nord-ouest

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général suit avec une grande préoccupation l’intensification des hostilités dans la zone de désescalade du nord-ouest de la Syrie entre les forces du Gouvernement syrien et leurs alliés, les forces de l’opposition armée et Hayat Tahrir-al-Sham.  Le Secrétaire général est alarmé par les informations faisant état de raids aériens contre des centres urbains et des infrastructures civiles et de centaines de morts et de blessés, sans compter plus de 150 000 nouveaux déplacés.

Le 5 mai dernier, trois centres de santé auraient été frappés par des raids aériens, ce qui porte à sept le nombre de ces raids depuis le 28 avril dernier.  Neuf écoles auraient été frappées depuis le 30 avril et dans beaucoup de zones les infrastructures scolaires ont été fermées jusqu’à nouvel ordre.

Le Secrétaire général exhorte les parties à respecter le droit international humanitaire et à protéger les civils.  Il appelle à la désescalade urgente de la situation au moment où le mois sacré du Ramadan commence.  Il exhorte les parties à se réengager pleinement en faveur des arrangements sur le cessez-le-feu prévu dans le mémorandum du 17 septembre 2018.  Le Secrétaire général lance un appel urgent aux Garants d’Astana pour qu’ils y veillent.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.