Le Comité des ONG recommande le statut consultatif spécial pour 75 ONG et réserve sa décision pour 43 autres

ECOSOC/6983-ONG/891
20 mai 2019
Session de 2019 (Reprise) 19e & 20e séances – matin & après-midi

Le Comité des ONG recommande le statut consultatif spécial pour 75 ONG et réserve sa décision pour 43 autres

Le Comité chargé des ONG a entamé aujourd’hui la deuxième semaine de sa reprise de session et recommandé au Conseil économique et social (ECOSOC) d’octroyer le statut consultatif spécial à 75 organisations.  Il a réservé sa réponse sur 43 autres dossiers dans l’attente des réponses aux questions posées par ses membres.  Plusieurs ONG des droits de l’homme et de développement figurent parmi celles qui doivent encore attendre.   

L’américaine Peace Now qui a pour objectif de collecter un milliard de signatures dans tous les pays pour soutenir la culture de paix, l’économie de paix, l'éducation de paix et la paix durable a été priée par Cuba d’envoyer au Comité son règlement intérieur.  Lorsque l’objectif de recueillir un milliard de signatures sera atteint, l’ONG continuera-t-elle d’exister?  

Le Nicaragua a voulu une liste complète des projets menés à bien par l’ONG américaine Rights and Resources Institute, Inc. en Amérique latine.  Fondée en 2005, l’organisation milite contre les violations des droits fonciers des deux milliards de personnes, dont des autochtones dans les zones forestières et zones arides des pays en développement.  La précarité et l’injustice sapent les efforts mondiaux visant à réduire la pauvreté, faire progresser les droits des femmes et l’égalité entre les sexes et réduire l’exploitation forestière illégale, les conflits et les changements climatiques, affirme l’ONG.

L’ONG française Réseau des Droits Humains du Kurdistan– RDH-K a été priée par la Turquie de s’expliquer sur la contribution financière de ses membres.  Le Réseau s’appuie sur un vaste réseau de défenseurs des droits des Kurdes en Iran et à l’étranger.  Il espère pouvoir apporter des éléments d’informations sur les discussions et débats sur le développement économique et social à la lumière de la promotion des droits de l’homme en Iran.  Le Réseau peut partager sa base des données, ainsi que des informations et ses points de vue sur des sujets de débat et de discussion, en particulier sur l'Iran.

L’américaine Social Progress Imperative, Inc. qui a un déficit de plus de 1,4 million de dollars a été sommée par la Chine de dire comment elle compte mener ses activités.  L’ONG a pour objectif le progrès social et aide les gouvernements, les entreprises et la société civile à collaborer et à canaliser les ressources limitées au service de cette cause.  Elle a élaboré un indice du progrès social qui englobe les 17 objectifs de développement durable et qui permet d'évaluer la performance sociale séparément de la performance économique.

Composé de 19 États Membres, le Comité des ONG peut recommander trois statuts consultatifs auprès de l’ECOSOC.  Le statut consultatif général est réservé aux grandes ONG internationales, dont les domaines d’action et de travail couvrent la majorité des points contenus dans l’agenda de l’ECOSOC et de ses organes subsidiaires.  Ces ONG sont autorisées à soumettre au Conseil des communications écrites et des pétitions, et à proposer l’inscription de points à l’ordre du jour.

Les ONG qui travaillent dans un domaine spécifique peuvent, elles, recevoir le statut consultatif spécial et soumettre des communications écrites et des pétitions.  La Liste est réservée aux ONG qui ne rentrent dans aucune de ces deux catégories et qui ont plutôt tendance à travailler d’une manière plus technique et/ou restreinte.  Elles ne peuvent soumettre au Conseil économique et social que des communications écrites.

Le Comité chargé des ONG poursuivra ses travaux, demain mardi 21 mai, à partir de 10 heures.

NOUVELLES DEMANDES D’ADMISSION AU STATUT CONSULTATIF

Octroi du statut consultatif spécial

  1. Telangana Jagruthi (Inde)
  2. The Cosmos Foundation (République démocratique du Congo)
  3. The World Organization for Education, Sciences and Development (Tunisie)
  4. Trauma Care International Foundation (Nigéria)
  5. Tumuku Development and Cultural Union (TACUDU) (Cameroun)
  6. Uganda National NGO forum (Ouganda)
  7. Union des jeunes citoyens d'Afrique (Sénégal)
  8. Union of Northwest Human Rights Organisation (Cameroun)
  9. Union pour le Développement et la Coopération (UDEC) (Guinée)
  10. Vicar Hope Foundation (Nigéria)
  11. Watershed Organisation Trust, (WOTR) (Inde)
  12. West Africa Coalition for Indigenous People’s Rights (WACIPR) (Nigéria)
  13. Women and Youth Development Initiatives (WOYODEU) (Nigéria)
  14. Women in Politics Forum (Nigéria)
  15. World Federation of Acupuncture-Moxibustion Societies (Chine)
  16. World Trade United Foundation Limited (Chine)
  17. Youth Initiative for Drug Research Information Support and Education (Nigéria)
  18. Life & Business" Creativity Development Foundation (Fédération de Russie)
  19. ABD Associació Benestar i Desenvolupament (Espagne)
  20. Asociación para la Prevención, Reinserción y Atención a la Mujer Prostituida (Espagne)
  21. Association pour le rayonnement du Mali - "Mali Yanga" (France)
  22. Australian Federation of Disability Organisations (AFDO) Ltd (Australie)
  23. Aydın Doğan Vakfı (Turquie)
  24. BPW Spain (Federacion Internacional De Empresarias BPW Spain) (Espagne)
  25. Bizchut, The Israel Human Rights Center for People with Disabilities, charity (Israël)
  26. Boğaziçi Üniversitesi Mezunu İş İnsanları Derneği (Turquie)
  27. Bureau International des Containers et du Transport Intermodal BIC (France)
  28. Canadian Network for Maternal, Newborn and Child Health/Réseau Canadien sur la Santé des Mères, des Nouveau-Nés et des Enfants (Canada)
  29. Centre for Health Science and Law (CHSL) (Canada)
  30. Centro internazionale sindacale per la cooperazione sviluppo (Italie)
  31. Dream Doctors (R.A.) (Israël)
  32. ELEM-Youth in Distress (Israël)
  33. El Cantare Foundation (États-Unis)
  34. El Halev-The Organization for Martial Arts for Women in Israel (R.A.) (Israël)
  35. Federacion De La Mujer Rural (Espagne)
  36. Fundacion para la Mejora de la Vida, la Cultura y la Sociedad (Espagne)
  37. Fundación Voluntarias Contra el Cancer, A.C. (Mexico)
  38. Haitian Connection (États-Unis)
  39. Hope and Homes for Children (Royaume-Uni)
  40. ILAN – Israel Association for Children with Disabilities (R.A) (Israël)
  41. Imani Works Corporation (États-Unis)
  42. International Institute of Inforamtization and Public Administration named after.P.A. Stolypin (Fédération de Russie)
  43. Investment Migration Council (Suisse)
  44. Istituto Diplomatico Internazionale (Italie)
  45. Japan Society for History Textbook (Japon)
  46. Karelian Republican Public Organization "Center for Support of Indigenous Peoples and Civic Diplomacy "Young Karelia" (Molodaya Karelia)" (Fédération de Russie)
  47. Kesher-The Home for Special Families (RA) (Israël)
  48. Kuentai Non-Profit Organization (Japon)
  49. Kuentai-Etats-Unis (États-Unis)
  50. Kuu Tinaa (Suisse)
  51. Miss Caricom Int’l. Foundation CIP, INC (États-Unis)
  52. Muslim American Leadership Alliance (États-Unis)
  53. My Heart's Appeal, Inc. (États-Unis)
  54. Northern Council for Global Cooperation (Canada)
  55. Organisation internationale de solidarité d'amitié et de tolérance- World Association for Solidarity Tolerance (OISAT-WASAT) (France)
  56. Ofanim- non-profit association for the advancement of children and youths in Israel (Israël)
  57. Organisation internationale des sciences chimiques pour le développement (Belgique)
  58. Organisation internationale pour l'enfance (États-Unis)
  59. Pasifika Migrant Services Charitable Trust (Nouvelle-Zélande)
  60. Project HOPE– The People-to-People Health Foundation, Inc. (États-Unis)
  61. Rose Academies, Inc. (États-Unis)
  62. Social & Economic Action for Lebanon, Inc. (États-Unis)
  63. Stichting Ezidis (Pays-Bas)
  64. Sustainability Literacy Test (SULITEST) (France)
  65. Süreyya Eğitim Kültür ve Dayanışma Derneği (Turquie)
  66. The Alchemical Nursery Project, Inc (États-Unis)
  67. The Health Officers Council of British Columbia (Canada)
  68. Transforming Africa Initiative– TAI (Royaume-Uni)
  69. Unity Housing Company (Australie)
  70. Voice of Specially Abled People Inc. (États-Unis)
  71. Voie éclairée des enfants démunis (V.E.D.) (France)
  72. Women Entrepreneurship Platform (Belgique)
  73. Women's Fund for Peace and Human Rights (WFPHR) (Japon)
  74. World Roma Federation Inc. (États-Unis)
  75. The Islamic Relief Association for the Orphan and the Poor (Israël)

Report de la décision dans l’attente des réponses aux questions posées par le Comité

L’ONG peut-elle expliquer la manière dont elle a utilisé le financement du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF)? ont demandé les États-Unis à propos de Syrian Youth Council (Syrie)D’où vient le financement de 5 millions de dollars de Waste Management Society (Inde)? a voulu savoir l’Inde.  Pourquoi la World Federation of Free Trade Zones Co., Limited (Chine) dit sur son site Web qu’elle est déjà dotée du statut consultatif spécial auprès de l’ECOSOC alors que le Comité n’a pas encore examiné sa demande? ont voulu comprendre les États-Unis.

Quels sont les projets financés par l’Open Society Foundation et pourquoi les dépenses administratives de Youth Initiative for Drug Research Information Support and Education (Nigéria) dépassent 30%? a questionné l’Inde.  Quelle est la nature du Cirrus Programme auquel a participé en 2017 Zhongguancun Belt and Road Industrial Promotion Association (Chine)? ont demandé les États-Unis.  Comment l’American Gays and Lesbians Foundation (États-Unis) compte travailler avec l’ECOSOC alors que son budget est déficitaire? a demandé le Burundi.

Cinq dollars? Est-ce vraiment le budget de l’Assyrian Documentation Centre (États-Unis)? s’est informée la Fédération de Russie.  Pourquoi 30% du budget est consacré à l’administration du Centre d'étude et de prospective stratégique (France)? a questionné la Chine.  La même délégation a demandé à Climate-KIC Holding B.V. (Pays-Bas) de respecter le nom officiel de Taiwan.

Que fait Coptic Orphans Support Association (États-Unis) en Égypte? a voulu savoir le PakistanDarülaceze Vakfi (Huzur Sağlık Ve Eğitim Vakfı) (Turquie) est-elle aussi présente en dehors de la Turquie? a demandé la Fédération de Russie.  La Chine a demandé à Dementia Alliance International (États-Unis) de respecter le nom officiel de Taiwan.

Peut-on avoir la liste des projets financés par le Gouvernement? a exigé la Fédération de Russie à propos de Dunya Yerel Yonetim ve Demokrasi (Istanbul Akademisi) Vakfı (Turquie).  Dans quelle campagne internationale a participé Emberi Méltóság Központ (Hongrie)? a demandé le Mexique.  Qui sont ses partenaires?  European Interreligious Forum for Religious Freedom (EIFRF) (France) a été priée par la Chine de s’expliquer sur les activités menées avec la Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience. 

French Refugee Council (France) souhaite-t-elle élargir ses activités?  Dans quels pays veut-elle travailler? a demandé l’IndeGaia Education (Royaume-Uni) devra respecter le nom de Taiwan, a noté la Chine.  Qui sont les membres de Gooddler Foundation (États-Unis)? a voulu savoir le Nicaragua.  Dans quels pays travaille-t-elle?  Est-elle une ONG nationale ou internationale?

La Fédération de Russie a prié HERE-Humanitarian Exchange and Research Center (Suisse) d’expliquer les nombreux acronymes contenus dans son dossier.  Quels sont les financements privés de Hope Worldwide Pakistan (Pakistan)? a demandé l’Inde.  Dans quels pays autres que le Rwanda Humanity Unified International, Inc (États-Unis) s’installera? a questionné le Nicaragua.

Peut-on avoir la liste des membres de l’ONG? a demandé la Turquie à propos d’International Economic Organization World Distribution Federation (WDF) (République de Corée).  La Chine a noté que l’International Interfaith Peace Corps, Inc. (États-Unis) est déficitaire. 

Quel est le programme de travail de National Youth Organization of Pakistan, Inc. (États-Unis)? a demandé l’Inde qui a aussi voulu davantage de précision sur le budget de l’ONG.  La même délégation a demandé à l’Organisation mondiale pour les femmes et les enfants (Suisse) si elle mobilisera davantage que les 800 dollars prévus dans son budget.  Qui sont les membres du Conseil d’administration Pangloss (France) et leur rôle? a questionné la Turquie.

Peace Now (États-Unis) a été priée par Cuba d’envoyer son règlement intérieur.  Lorsque les objectifs de l’ONG seront remplis, continuera-t-elle d’exister?  Le Nicaragua a voulu une liste complète des projets qui ont été menés à bien par Rights and Resources Institute, Inc. (États-Unis) en Amérique latine.  Comment fonctionne le système de cotisation des membres du Réseau des Droits Humains du Kurdistan (Kurdistan Human Rights Network)– RDH-K (France)? a demandé la Turquie.

Social Progress Imperative, Inc. (États-Unis) a un déficit de plus de 1,4 million de dollars.  Comment fera-t-elle pour réaliser ses activités? a demandé la Chine.  Quelles sont les conséquences des actions de Society of Social Psychiatry and Mental Health (Grèce) sur les minorités? a voulu savoir la TurquieSolidarités International (France) est-elle présente en Asie? a demandé la Chine

Stichting Youth for Road Safety (Yours) (Pays-Bas) a été priée par la Chine de respecter le nom officiel de Taiwan.  La Chine a aussi voulu comprendre comment Tangata Group, Inc. (États-Unis) a pu être accréditée à la Conférence des États parties de la Convention relatives aux droits des personnes handicapées.  Sous quelle forme The Auschwitz Institute for Peace and Reconciliation (États-Unis) a participé au dialogue interactif sur la responsabilité de protéger en 2017? a encore demandé la Chine.

The Global Initiative to End all Corporal Punishment of Children Limited (États-Unis) et Treatment Action Group (États-Unis) ont été priées par la Chine de respecter le nom officiel de Taiwan-province de Chine et de ne pas parler de « République de Chine ».  Quel est le partenaire de l’Uluslararası Mülteci Hakları Derneği (Turquie) avec lequel elle a participé aux travaux de l’ECOSOC? a voulu savoir la Chine.  Taiwan est une province de Chine, a rappelé la Chine à Welcome Clubs International, Incorporated (États-Unis).

Comment i-Smile International (Irlande) réalise-t-elle ses objectifs auprès des femmes avec un budget de 3 435 dollars? a demandé le Nigéria.  Qui sont ses partenaires au Nigéria? 

Dialogue avec les ONG

Beijing Volunteer Service Federation (Chine) a dit compter quatre millions de volontaires pour aider les communautés dans leur réponse aux catastrophes.  L’ONG dit travailler avec les Volontaires des Nations Unies et souhaiter contribuer davantage au développement durable.  Quelle est la nature de vos relations avec la « Beijing Volunteer Foundation? ont demandé les États-Unis.  Nous avons un partenariat stratégique mais nous sommes indépendantes l’une de l’autre, a répondu l’ONG, qui a précisé qu’elle a son propre budget.  Comment avez-vous collaboré avec la Commission du développement social? ont poursuivi les États-Unis.  Quels sont les projets menés avec cette Commission?  Nous mobilisons des volontaires pour participer aux travaux de la Commission, a répondu le représentant.  Êtes-vous une organisation humanitaire?  Avez-vous les capacités pour répondre aux catastrophes humanitaires? ont relancé les États-Unis.  Notre Fédération, a-t-elle répondu, compte 460 organisations différentes dont certaines ont la capacité de répondre aux situations urgences.  Le rôle de la Fédération, c’est la coordination de leurs actions.  Pouvez-vous décrire le projet « Go West Plan »?  Qui en sont les partenaires? ont encore questionné les États-Unis, qui ont demandé une réponse écrite.  L’ONG a tout de même répondu qu’il s’agit d’un plan national pour encourager les étudiants dans certaines universités chinoises à faire du bénévolat dans l’ouest du pays et à enseigner dans les écoles.

National Youth Organization of Pakistan, Inc (États-Unis) dit regrouper les Pakistanais de Brooklyn qui apprennent ainsi l’urdu et l’hindi.  L’ONG a aussi dit travailler dans le domaine culturel.  Mais votre site Internet ne fonctionne pas, a fait remarquer l’Inde.  Quelles sont vos relations avec la « WWA »?  Elle a tout simplement sollicité nos conseils sur la façon d’être accréditée auprès de l’ECOSOC, ce qui nous a amenés à travailler avec elle sur le terrain avec elle.  Qui sont vos partenaires? a ajouté l’Inde, et quels types de partenariats avez-vous?  L’ONG a répondu qu’elle fait partie d’un réseau d’organisations pakistanaises de New York et qu’elle participe aussi à des groupes de discussions sur différents sujets concernant les migrants.  L’Inde lui a demandé de clarifier la nature de ses activités par écrit.

Khmers Kampuchea-Krom Federation (États-Unis) s’est décrite comme une organisation de volontaires venus d’horizons différents pour promouvoir le Programme de développement durable à l’horizon 2030.  Nous organisons des ateliers et fournissons des données et des rapports thématiques sur les pays.  Êtes-vous accrédités auprès du Département de la communication globale? a demandé la Chine.  Quel travail faites-vous avec le Département? a voulu savoir le Nicaragua.   

Publiez-vous des recherches? s’est inquiétée l’Inde.  Quels sont vos critères d’adhésion?  Cuba a rappelé que le dossier de l’ONG a été clos en 2016.  Avez-vous procédé à des changements depuis cette année-là?  Pouvez-vous explique ce que sont le Khmers Project, K21, Cambodia-Project, Viet Nam-Project et le Thaïlande-Project?  La Fédération de Russie a demandé des informations financières par écrit. 

The Islamic Relief Association for the Orphan and the Poor (Israël) a dit apporter un soutien humanitaire depuis 1996 aux orphelins et aux populations pauvres en Cisjordanie et à Gaza.  Mais nous faisons plus qu’un travail humanitaire: nous visons l’autonomisation économique, le respect du droit à la santé et à l’éducation et le développement social.  Plus de 100 000 personnes bénéficient de nos projets et le statut consultatif nous aiderait à participer au débat international sur l’intégration, a expliqué l’ONG, qui a obtenu son statut consultatif spécial auprès de l’ECOSOC.

Family Policy Institute (Afrique du Sud) a dit s’être donnée pour mission de renforcer la famille et l’unité familiale, l’unité de base de la société qu’il faut protéger par des programmes de télévision et de radio et par des lois.  Avec 40 autres organisations en Afrique du Sud, nous travaillons pour sortir les femmes du piège de la traite des d’êtres humains.  À quel genre d’activités culturelles vous avez été invités en Namibie? a demandé l’Inde.  Le Mexique a demandé des détails sur les activités menées avec les agences internationales.  Quelles agences?  Que préconisez-vous pour protéger les droits de la famille? a demandé IsraëlCuba a voulu des informations sur le véritable impact des émissions de télévision et de radio promues par l’ONG.  Tirez-vous un profit commercial?  L’ONG a promis une réponse écrite, faute de temps.    

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.