Print
ECOSOC/6964
14 février 2019
Session de 2019, 7e séance plénière – après-midi

L’ECOSOC aligne le thème de sa session 2019 à celui de son Forum politique de haut niveau pour le développement durable

Le Conseil économique et social (ECOSOC) a décidé*, cet après-midi, de modifier le thème de sa session 2019 pour l’aligner à celui de son Forum politique de haut niveau pour le développement durable.  L’ECOSOC a en outre pourvu les postes vacants dans son bureau et dans sept de ses organes subsidiaires.

« Donner des moyens d’action aux populations et assurer l’inclusion et l’égalité », est le thème de la session 2019 du Conseil, identique à celui du Forum politique de juillet qu’il tiendra, avant celui de septembre, cette fois, sous les auspices de l’Assemblée générale.  Ce nouveau thème remplace donc « Un monde pour tous: donner à chacun les moyens d’agir en faveur d’une société de l’égalité, sans laissés-pour-compte ».  Le Mexique s’est félicité de cette décision qui poussera les organes subsidiaires de l’ECOSOC à modifier leur thème, par souci d’harmonisation.

Par une autre décision**, l’ECOSOC tiendra son débat consacré aux affaires humanitaires, du 24 au 26 juin, à Genève, au lieu du 29 au 31 mai.  Le Comité d’experts de la coopération internationale en matière fiscale tiendra sa dix-huitième session à New-York du 23 au 26 avril 2019.  ***

L’ECOSOC a par ailleurs procédé à une série d’élections: Mme Kira Christianne Danganan Azucena, des Philippines, et Mme Mona Juul, de la Norvège, ont été élues à sa vice-présidence.  Le Brésil et le Mali ont été élus au Comité d’organisation de la Commission de consolidation de la paix pour un mandat prenant fin le 31 décembre 2020.  L’Iran y a également été élu mais après un vote à bulletin secret sanctionné par 35 voix en sa faveur.  Après le scrutin, l’Iran s’est dit « déçu de voir qu’une délégation ait demandé un vote à bulletin secret alors qu’il n’y avait qu’une seule candidature ».

Le Portugal a, pour sa part, été élu à la Commission du développement social, pour un mandat de quatre ans.  L’élection des représentants du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États et du Groupe des États d’Asie et du Pacifique a été reportée.

En attendant, l’Afrique du Sud a été élue à la Commission de la prévention du crime et de la justice pénale pour un mandat prenant fin le 31 décembre 2020.  L’élection d’un représentant du Groupe des États d’Europe orientale a été renvoyée à une date ultérieure. 

L’Équateur entre à la Commission de la science et de la technique au service du développement, pour un mandat prenant fin le 31 décembre 2022.  Les représentants du Groupe des États d’Afrique et de celui d’Amérique latine et des Caraïbes seront élus plus tard.

Le Guatemala sera jusqu’au 31 décembre 2020, membre du Groupe de travail intergouvernemental d’experts des normes internationales de comptabilité et de publication.  L’élection a été reportée pour les représentants des autres quatre groupes régionaux.

La Gambie, l’Islande, l’Indonésie, le Panama, la Roumanie et la Thaïlande ont été élus au Comité d’attribution du Prix des Nations Unies en matière de population pour un mandat allant jusqu’au 31 décembre 2021.  Les membres du Groupe des États d’Afrique et de celui d’Amérique latine et des Caraïbes seront désignés ultérieurement.

Le segment de coordination et de gestion de l’ECOSOC, qui est prévu le 7 mai prochain, procèdera à d’autres élections. 

E/2019/L.3
** E/2019/L.4

*** E/2019/45     

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.