Le Comité des ONG suspend sa session après avoir recommandé le statut consultatif général pour trois ONG et le statut consultatif spécial pour 236

ECOSOC/6963-ONG/886
8 février 2019
Session de 2019, 16e séance – matin

Le Comité des ONG suspend sa session après avoir recommandé le statut consultatif général pour trois ONG et le statut consultatif spécial pour 236

Le Comité chargé des Organisations non gouvernementales (ONG), organe subsidiaire du Conseil économique et social (ECOSOC), a adopté ce matin le rapport de la session qu’il a tenue du 21 au 30 janvier dernier.  Le Comité a recommandé à l’ECOSOC l’octroi du statut consultatif général à trois ONG et du statut consultatif spécial à 236.  Il a pris note de 399 rapports quadriennaux et de sept changements de nom.

Le statut consultatif général est réservé aux grandes ONG internationales dont les domaines d’action et de travail couvrent la majorité des points contenus dans l’agenda de l’ECOSOC et de ses organes subsidiaires.  Le statut consultatif spécial est octroyé aux ONG travaillant dans un domaine spécifique et qui ne sont concernées que par certaines activités de l’ECOSOC.  La Liste regroupe les ONG qui ne rentrent dans aucune de ces deux catégories et qui ont plutôt tendance à travailler d’une manière plus technique et/ou restreinte.

Ont obtenu le statut consultatif général l’ONG autrichienne Lazarus Union, nominée pour le prix Nobel de la paix en 2017 pour son travail en faveur de « ceux que le destin n’a pas placés du bon côté de la vie »; la Nigériane International Human Rights & Anti-Corruption Society, avocate des victimes des violations des droits de l’homme, qu’elle aide à obtenir réparations et dédommagements; et la Britannique International Transport Workers’ Federation, militante pour la prise en compte par l’ONU des intérêts de 700 syndicats et quelque 4,5 millions de travailleurs dans le monde. 

Au cours de cette partie de session, le Comité a examiné 521 demandes de statut consultatif spécial et donné satisfaction à 236 ONG.  Les 265 autres ont été priées de répondre d’abord aux questions supplémentaires du Comité qui a, par ailleurs, accepté sept changements de nom d’ONG et la fusion de trois autres.  Le Comité a aussi recommandé à l’ECOSOC de clore les dossiers de 20 organisations qui, au 30 janvier, n’avaient toujours pas réagi à ses trois derniers rappels. 

Pendant cette session, le Comité a pris note de 399 rapports quadriennaux sur les 439 examinés et dialogués avec 16 ONG.

Le Comité, qui est composé de 19 membres élus pour un mandat de quatre ans, a prévu une reprise de session du 16 au 24 mai 2019 et réservé la journée du 4 juin pour adopter son rapport final. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.