Le Comité des ONG recommande le statut consultatif général à l’ONG britannique « International Transport Workers’Federation »

ECOSOC/6959-ONG/883
28 janvier 2019
Session de 2019, 11e & 12e séances – matin & après-midi

Le Comité des ONG recommande le statut consultatif général à l’ONG britannique « International Transport Workers’Federation »

Le Comité chargé des ONG a recommandé aujourd’hui au Conseil économique et social (ECOSOC) l’octroi du statut consultatif général à l’organisation britannique International Transport Workers’ Federation mais il a reporté sa décision sur l’octroi du même statut à l’américaine Institute of Noahide Code et du statut consultatif spécial à quatre autres ONG.

International Transport Workers' Federation, qui passe d’un coup du dernier au premier statut consultatif, est une fédération qui regroupe près de 700 syndicats représentant environ 4,5 millions de travailleurs dans le monde.  Elle estime que les intérêts de ces travailleurs doivent être représentés dans les activités des Nations Unies et qu’elle peut être un partenaire fiable dans la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030.  Avec le statut consultatif général qu’elle a obtenu aujourd’hui, l’ONG compte promouvoir, entre autres, la reconnaissance universelle des Conventions N°87 et N°98 de l’Organisation internationale du Travail (OIT), concernant respectivement la liberté syndicale et la protection du droit d'organisation et de négociation collective.  L’ONG mène actuellement un projet commun avec l’Union internationale des travailleurs de l’alimentation intitulé « From Catcher to Counter ».  Le projet vise à lutter contre la pêche illicite et l’absence de réglementation dans ce secteur dans lequel elle entend améliorer les conditions de travail.

Candidate au même statut consultatif général, l’ONG américaine Institute of Noahide Code devra patienter.  Elle doit d’abord fournir à Cuba une nouvelle version de son budget. 

Le Comité peut recommander trois statuts à l’ECOSOC: le statut consultatif général, le statut consultatif spécial et l’inscription sur la Liste.  Le premier statut est réservé aux grandes ONG internationales dont les domaines d’action et de travail couvrent la majorité des points contenus dans l’agenda de l’ECOSOC et de ses organes subsidiaires.

Le statut consultatif spécial est octroyé aux ONG travaillant dans un domaine spécifique et qui ne sont concernées que par certaines activités de l’ECOSOC.  La Liste va aux ONG qui ne rentrent dans aucune de ces deux catégories et qui ont plutôt tendance à travailler d’une manière plus technique et/ou restreinte.

Aujourd’hui, le Comité a aussi recommandé à l’ECOSOC d’accepter la fusion de l’ONG suisse International Campaign to Ban Landmines avec la « Cluster Munition Coalition » qui deviendrait ainsi « ICBL-CMC ».  L’ONG suisse avait obtenu son statut consultatif en 2011.  L’allemande Social Service Agency of the Protestant Church in Germany attend l’acceptation de sa fusion avec le « Protestant Development Service » mais elle devra d’abord corriger le nom de Taïwan sur son site Internet comme l’a demandé la Chine.

Le Comité a également pris note de 287 rapports quadriennaux présentés par les ONG dotés du statut consultatif spécial et reporté sa décision sur 42 autres rapports.  Il a élu par acclamation à sa Présidence, M. Mohamed Salam, du Soudan. 

Le Comité reprendra ses travaux demain mardi 29 janvier, à partir de 10 heures. 

Octroi du statut consultatif général

  1. International Transport Workers’Federation (Royaume-Uni)

Cuba a demandé à Institute of Noahide Code (États-Unis) une nouvelle version de son budget, retardant ainsi la décision sur l’octroi du statut consultatif général.  

Examen des demandes de statut consultatif

La Turquie a prié World Without Genocide (États-Unis) d’en dire davantage sur son programme de bourse.  Le Soudan a voulu que Youth RISE (Resource, Information, Support, Education) Limited (Royaume-Uni) lui explique le taux élevé de 70% des dépenses administratives.  İslam Dünyası Sivil Toplum Kuruluşları Birliği (Turquie) a été priée par l’Inde à présenter une meilleure ventilation de ses dépenses, constatant qu’elle consacre 17% de son budget aux transports et autres dépenses et 47% aux dépenses d’administration et autres, y compris les salaires. 

La Turquie a demandé à Widows for Peace through Democracy (Royaume-Uni) la liste de ses activités en 2019.

Examen des rapports quadriennaux présentés par les ONG dotées du statut consultatif auprès de l’ECOSOC

Le Comité a reporté sa décision sur plusieurs rapports.  La Turquie a par exemple voulu que la Fundacion Pro Humanae Vitae (Argentine) explique les tenants et les aboutissants de ses projets directs et indirects.  Alliance Defending Freedom (États-Unis) a été priée par la Chine de corriger le nom de Taïwan.  La même délégation a demandé à l’Asian-Eurasian Human Rights Forum (Inde) la teneur de son colloque sur les droits de l’homme au Tibet.

Sous quelle forme Baha’i International Community (États-Unis) a-t-elle participé au Forum politique de haut niveau en 2016? a voulu savoir Cuba.  Le Nicaragua a demandé au Centro de Promoción y Defensa de los Derechos Sexuales y Reproductivos (Pérou) des détails sur la campagne relative à la santé sexuelle et reproductive.  Cuba a voulu la liste des pays où Centrist Democratic International (Belgique) travaille.

La Turquie a voulu que l’Egyptian Organization for Human Rights (Égypte) apporte des informations supplémentaires sur les manifestations sur les droits de l’homme qu’elle organise.  La Chine a prié Dominicans for Justice and Peace- Order of Preachers (Suisse), Dones per la Llibertat i Democràcia (Espagne), Donne in Rete contro la Violenza – ONLUS (Italie), Eastern Regional Organization for Public Administration (Philippines), Education International (Belgique), End Child Prostitution (Belgique), Child Pornography and Trafficking of Children for Sexual Purposes, Inc. (États-Unis), EUROMIL EV (Belgique), Friends of UNFPA (États-Unis) et Gender at Work (Canada) de respecter le nom correct de « Taïwan-province de Chine ».

La Grèce a rappelé à la Federation of Western Thrace Turks in Europe (Allemagne) qu’il n’y a pas de minorité turque en Grèce mais une minorité musulmane en Thrace.  Quels sont les projets de Generation Initiative for Women and Youth Network (Nigeria)? a demandé le Nicaragua.  La Chine a voulu que Grassroots Organisations Operating Together in Sisterhood (États-Unis) respecte le nom « Taïwan-province de Chine ».  Elle a demandé la même chose à Global Alliance Against Traffic in Women (Thaïlande), Henry Dunant Centre for Humanitarian Dialogue (Suisse), Human Life International, Inc (États-Unis, IBON.International Foundation Inc (Philippines) et IDPC Consortium (Royaume-Uni).  La Chine a précisé: « Tibet, région autonome de Chine » et « Hong-Kong, région spéciale autonome ».  Elle a aussi fait cette remarque à l’Institute for Economics and Peace Limited (Australie), l’International Alliance of Patients’Organizations (Royaume-Uni), l’International Council of Societies of Industrial Design (Royaume-Uni), l’International Gay and Lesbian Human Rights Commission (États-Unis), l’International Justice Resource Center, Inc. (États-Unis), Japanese Association of International Women's Rights (JAIWR) (Japon), John D. and Catherine T. MacArthur Foundation (États-Unis), Kitakyushu Forum on Asian Women (KFAW) (Japon), Kiwanis International (États-Unis), Lesbian and Gay Federation in Germany (Allemagne), Local Governments for Sustainability (Allemagne), Maryknoll Fathers and Brothers (États-Unis), Maryknoll Sisters of St. Dominic, Inc. (États-Unis), Mennonite Central Committee (États-Unis) et Natural Justice (Afrique du Sud).

Quelle est la contribution de The Human Resource Development Foundation (États-Unis) aux travail des Nations Unies? a demandé le Nicaragua.  Quels ont été les projets de Medico International entre 2014 et 2017? a demandé la Turquie.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.