Imprimer
DBF191220
20 décembre 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 20 décembre 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Déplacement du Secrétaire général

Ce matin, le Secrétaire général était au Saint-Siège, à Rome, où il a eu une audience privée avec Sa Sainteté, le pape François.  Pendant leur réunion, les deux hommes ont discuté d’un large éventail de questions, dont la crise climatique, la pauvreté et les inégalités.

Après son audience privée, le pontife et le Secrétaire général ont enregistré, ensemble, un très rare message vidéo.

Le Secrétaire général a remercié le pape François pour son engagement mondial exceptionnel et son ferme appui au travail des Nations Unies.  « Vous êtes le messager de l’espoir et de l’humanité, de l’atténuation des souffrances humaines et de la promotion de la dignité humaine », a dit le Secrétaire général, ajoutant que notre monde en a plus que jamais besoin.

Il a aussi exprimé sa profonde gratitude pour le travail extraordinaire du pontife dans la promotion des relations interconfessionnelles.  Nous devons faire plus pour promouvoir la compréhension mutuelle et nous attaquer à la haine qui monte en puissance.

L’audience du Secrétaire général était la dernière étape de sa visite en Italie et au Saint-Siège. 

Syrie

Par visioconférence, l’Envoyé spécial pour la Syrie, M. Geir Pedersen, a informé, aujourd’hui, le Conseil de sécurité et indiqué que ces 12 derniers mois ont été un flux constant de violence, ponctuée par des escalades dans plusieurs parties de la Syrie.  Tout ceci est un sombre rappel de la nécessité d’un processus politique en Syrie.

Il a dit espérer qu’un accord pourra être rapidement trouvé sur l’ordre du jour de la Commission constitutionnelle mais que d’ici-là, il n’y a pas de raison de convoquer de nouvelles réunions de son Groupe restreint.

M. Pedersen a précisé que le nord-ouest de la Syrie a été témoin d’une escalade profondément préoccupante de la violence, ces derniers jours, et a prévenu que le coût d’une grande offensive dans la zone est quelque chose que nous ne pouvons pas nous permettre.

Il a aussi dit qu’il faut travailler à la désescalade pour parvenir à un cessez-le-feu dans tout le pays et rechercher la libération des détenus, entre autres.

Iran

Hier, dans son exposé au Conseil de sécurité, la Secrétaire générale adjointe à la consolidation de la paix et aux affaires politiques, Mme Rosemary DiCarlo, a indiqué que le Plan d’action commun sur le dossier nucléaire iranien et la résolution 2231 sont cruciaux pour la non-prolifération nucléaire et la sécurité régionale et internationale, ajoutant qu’il faut en conséquence, regretter le retrait des États-Unis en mai de l’année dernière et les dernières mesures prises par l’Iran pour réduire ses engagements nucléaires, en vertu du Plan.

Décennie d’action

La Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Mme Amina Mohammed, a informé, hier, les États Membres du lancement de la Décennie d’action et de réalisations dans le domaine du développement durable.

Quatre ans après l’accord historique de 2015, a-t-elle dit, nous voyons une sensibilisation croissante et des poches de progrès, mais nos efforts collectifs n’approchent pas l’ampleur dont nous avons besoin pour réaliser les objectifs de développement durable d’ici à 2030.  Nous avons une énorme montagne à grimper, a-t-elle ajouté.

La Vice-Secrétaire générale a indiqué que compte tenu de la sensibilisation au stade actuel, l’ONU a identifié trois fronts sur lesquels il faut faire avancer le travail: la mobilisation, une ambition plus élevée et la recherche de solutions.

Ouganda

L’ONU et les organisations humanitaires ont envoyé des produits médicaux pour soigner 10 000 personnes parmi les quelque 300 000 affectées par les lourdes pluies.

L’ONU a fourni du sel de réhydratation, des médicaments contre le paludisme, du personnel technique et des véhicules.  Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a demandé des fonds au Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF) pour appuyer les efforts du Gouvernement.

Au moins 38 personnes auraient perdu la vie et 65 000 autres auraient fui depuis le mois de septembre.

Migrants

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a signalé, aujourd’hui, une chute sensible dans le nombre des morts parmi les migrants qui traversent les frontières internationales.

Ce nombre a atteint les 3 170 à la moitié du mois de décembre contre 4 800 à la même période l’année dernière, soit une chute de 34%.

Malgré cela, l’OIM indique que cette année est restée difficile pour les migrants et les réfugiés.  Le nombre de morts parmi les migrants qui partent des côtes de la Libye a augmenté; les passeurs clandestins multipliant les risques.  Le flux des migrants du Venezuela a plongé des millions de gens dans une situation difficile et plus de 200 000 migrants sont toujours dans des centres de réception en Europe.

Lesotho

L’équipe des Nations Unies et ses partenaires au Lesotho ont lancé aujourd’hui un Appel éclair de 34 millions de dollars pour aider plus de 260 000 personnes en proie à une insécurité alimentaire due à la grave sécheresse.

Le Gouvernement a déclaré la catastrophe nationale le 30 octobre et le nouvel Appel éclair devrait contribuer à la riposte du Gouvernement et à son plan de résilience.

L’ONU estime qu’au pic de la saison sèche, entre janvier et mars, quelque 71 000 personnes se rapprocheront de la famine.

République démocratique du Congo (RDC)

La RDC fait toujours face à une crise humanitaire aiguë et multiforme qui exigera, dans les mois à venir, des fonds substantiels et une coordination renforcée.

Avec plus de cinq millions de personnes déplacées, la RDC est le pays africain le plus touché par les déplacements, principalement à cause de la violence.  Le pays héberge aussi quelque 517 000 réfugiés des pays voisins.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), en 2019, près de 16 millions de personnes étaient en proie à une insécurité alimentaire aiguë.  Les épidémies ont aussi affecté des millions de Congolais.

Malgré la pénurie de fonds cette année, l’ONU et les partenaires humanitaires ont pu apporter une aide alimentaire à quatre millions de personnes et des soins de santé à 2,5 millions.  L’ONU a aussi distribué plus de 20 millions de dollars d’aide en cash.

En 2020, l’ONU devra redoubler d’efforts pour répondre aux besoins et demande, pour ce faire, 1,8 milliard de dollars au profit de quelque 8,1 millions de personnes.

Journée internationale de la solidarité humaine

La Journée internationale de la solidarité humaine était commémorée aujourd’hui.

Cette commémoration vise à célébrer l’unité dans la diversité, à rappeler les gouvernements au respect de l’engagement en faveur des accords internationaux et à encourager le débat sur les moyens de promouvoir la solidarité dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

Contributions

Le Tadjikistan est devenu le cent quarante-cinquième État Membre de l’ONU à avoir payé la totalité de sa contribution au budget ordinaire pour 2019.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.