Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 10 décembre 2019

DBF191210
10 décembre 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 10 décembre 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Journée des droits de l’homme

Les jeunes se mobilisent en faveur des droits de l’homme, et c’est le thème de la Journée des droits de l’homme cette année.

À la mi-journée, le Secrétaire général de l’ONU a déclaré que, tout au long de l’histoire et à travers le monde, les jeunes ont été à l’avant-garde de la défense des causes justes.

Ayant grandi sous une dictature, M. António Guterres s’est dit profondément inspiré par l’énergie et la passion que les jeunes apportent à la défense des droits de l’homme.

Il a réaffirmé que les droits de l’homme figurent au cœur des activités de l’ONU et orientent tous nos travaux.

Le Secrétaire général a souligné certains des défis auxquels nous sommes actuellement confrontés.  Les violations des droits de l’homme, la misogynie et l’exclusion sont généralisées et systématiques, a-t-il constaté.  Les inégalités s’accroissent et les discours haineux empoisonnent le débat public.  La crise climatique, l’urbanisation et les conflits sans fin privent des millions de personnes de leurs droits et libertés fondamentaux, a-t-il ajouté.

Dans son propre message, Michelle Bachelet, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, a déclaré qu’il était particulièrement approprié que nous célébrions cette année cette Journée au moment où se déroule, à Madrid, la conférence des Nations Unies pour faire respecter la justice climatique.

Selon elle, l’urgence climatique mondiale représente peut-être la menace planétaire la plus grave pour les droits de l’homme que nous ayons connue depuis la Seconde Guerre mondiale.  Qu’il s’agisse des droits à la vie, à la santé, à la nourriture, à l’eau et au logement, comme des droits de ne pas subir de discrimination, au développement et à l’autodétermination, les impacts des changements climatiques se font déjà ressentir.

Déplacements du Secrétaire général

Le Secrétaire général reviendra à la Conférence de Madrid de 2019 sur les changements climatiques.  Demain, il participera à plusieurs événements, dont la réunion de haut niveau Caring for Climate, organisée par le Pacte mondial des Nations Unies, et la manifestation de haut niveau sur l’action climatique mondiale.  Le Secrétaire général sera présent jusqu’à la clôture de la Conférence, vendredi soir.

Changements climatiques

À Madrid, à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25), 15 initiatives ont été récompensées par les Global Climate Action Awards de l’ONU.

Les projets récompensés vont d’un programme intégré qui aide à planter 122 millions d’arbres à un projet dirigé par des femmes qui génère de l’énergie propre à partir de l’océan, en passant par le programme international de financement climatique du Québec, qui est uniquement financé par le propre marché de droits d’émission de carbone de la province.

La liste complète des gagnants figure sur le site Web de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Déplacements de la Vice-Secrétaire générale

En Jordanie, la Vice-Secrétaire générale, Amina Mohammed, s’est rendue hier sur un certain nombre d’installations de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), où elle a été informée du programme de soins de santé de l’Office.

Elle a visité le centre de santé de Nuzha, au nord d’Amman, et l’école élémentaire de filles sur place, où elle s’est entretenue avec un groupe d’élèves représentant le parlement de l’école de cette région.

Pour la Vice-Secrétaire générale, le rôle que l’UNRWA joue pour garantir que la protection et le développement humain des réfugiés de Palestine soient une priorité constante est remarquable.  Elle a déclaré que la santé et l’éducation de qualité sont essentielles à tout bien-être individuel et sociétal, ce qu’elle a constaté en personne dans les locaux de l’UNRWA en Jordanie.

Inondations en Afrique

Depuis quelques semaines, des inondations touchent de nombreuses régions d’Afrique.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires, au moins 170 000 personnes ont été touchées par de fortes précipitations au Congo-Brazzaville, dont 30 000 réfugiés en provenance de République centrafricaine et de République démocratique du Congo (RDC).

L’ONU, qui soutient les efforts de riposte dirigés par le Gouvernement, a envoyé par voie maritime des vivres, des kits d’hygiène et d’autres articles de première nécessité dans la zone la plus durement touchée.

Parallèlement, en Éthiopie, quelque 140 000 personnes ont également été touchées par des inondations.

L’ONU et ses partenaires soutiennent l’assistance fournie par le Gouvernement en envoyant près de 2 600 tonnes de vivres et de fournitures à des milliers de foyers.

Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe

Aujourd’hui, M. Miroslav Lajčák a présenté au Secrétaire général la lettre signée à l’occasion de la publication de la Déclaration commune complétant le Cadre de coopération et de coordination entre le Secrétariat de l’ONU et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) de 1993.

M. Lajčák a présenté la lettre signée en sa qualité de Président en exercice de l’OSCE et au nom du Secrétaire général de l’OSCE, M. Thomas Greminger.

Le Secrétaire général et M. Lajčák ont réaffirmé leur engagement à continuer de renforcer le partenariat entre le Secrétariat de l’ONU et l’OSCE, répondant aux appels de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité pour un partenariat plus étroit avec les organisations régionales.

Organisation mondiale de la Santé/Ebola

Dans un éditorial publié aujourd’hui, le Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré que des êtres humains sont à l’origine de la terreur qui empêche les agents de santé de dormir la nuit en République démocratique du Congo (RDC).

Le docteur Tedros était dans l’est de la RDC la semaine dernière pour faire le suivi sur les récentes attaques contre les intervenants qui luttent contre l’Ebola.  Il a déclaré que des agents de santé qui se dévouent pour aider leurs voisins ne devraient pas être confrontés à une telle violence et peur.

Il appelle à une sécurité accrue, à un dialogue efficace au niveau communautaire et à une démonstration claire de la volonté politique de protéger les opérations humanitaires.

Variole

Aujourd’hui, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) marque le quarantième anniversaire de la signature du certificat d’éradication de la variole.

La variole est une maladie terrible qui a tué 30% des personnes qui l’ont contractée et fait 300 millions de morts entre 1900 et 1978.

En 1967, l’OMS a intensifié ses efforts dans le cadre du programme mondial d’éradication.  Le dernier cas naturel de la maladie avait été détecté en Somalie, en 1977.

Cinq mois après la signature du certificat d’éradication en décembre 1979, à la trente-troisième Assemblée mondiale de la santé, les États membres de l’OMS avaient déclaré la maladie éradiquée.

Bangladesh

L’ONU aide le Gouvernement du Bangladesh à vacciner contre le choléra plus de 635 000 réfugiés rohingya et personnes de la communauté hôte de Cox's Bazar.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et d’autres partenaires soutiennent le Ministère de la santé et du bien-être familial dans sa campagne de trois semaines à Cox's Bazar, où le nombre de cas de diarrhée aqueuse aiguë est en augmentation.

L’OMS et l’UNICEF ont tous deux prépositionné des fournitures médicales pour répondre rapidement à toute épidémie de choléra.

Forum mondial sur les réfugiés

Le tout premier Forum mondial sur les réfugiés se tiendra du 16 au 18 décembre 2019, à Genève.

Accueillie par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR)et le Gouvernement de la Suisse, cette conférence mondiale réunira des dirigeants et des ministres.  C’est la première réunion de haut niveau à suivre la mise en œuvre pratique du pacte mondial sur les réfugiés, décidée à New York, il y a un an.

L’objectif du Forum est de donner un élan à la réalisation des objectifs du pacte et de traduire la solidarité internationale en actions concrètes.

Sahara occidental

Les rumeurs selon lesquelles le Secrétaire général aurait pris une décision concernant la nomination de son prochain Envoyé personnel pour le Sahara occidental sont fausses et sans fondement.

Le processus de sélection de l’Envoyé personnel pour le Sahara occidental est en cours.  Le Secrétaire général attend avec intérêt de nommer un envoyé dès que le processus sera terminé.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.