Print
Dbf191125
25 novembre 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 25 novembre 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

République démocratique du Congo

La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) appelle au calme et à la responsabilité alors que de violentes manifestations se poursuivent à Beni, dans le nord-est du pays.  Le Bureau de la MONUSCO à Beni a été endommagé après une attaque et des membres du personnel ont été redéployés sur d’autres sites pour leur sécurité.

À l’invitation du Gouvernement, la Représentante spéciale du Secrétaire général, Mme Leila Zerrougui, a pris part aujourd’hui à une réunion du Conseil de sécurité nationale, présidée par le Président, avec des ministres et des responsables militaires.

Elle a souligné qu’elle avait compris la colère et la frustration de la population après de nouvelles attaques meurtrières de la part des Forces démocratiques alliées (ADF).  La Mission collaborera étroitement avec les autorités pour trouver des solutions pour la population de Beni.

La MONUCSCO s’inquiète également de la diffusion d’informations erronées et des appels à la violence qui ont été vus sur les médias sociaux.  La Mission appelle tous les responsables politiques, religieux et des médias à appuyer le retour au calme, qui est nécessaire à la fois pour combattre les ADF et poursuivre la riposte à Ebola.

Il convient de noter que 557 soldats de la paix de l’ONU malawiens sont postés à Beni, ainsi qu’une unité de police constituée indienne qui compte environ 150 policiers.  Il y a également 150 Casques bleus tanzaniens postés à l’aéroport.

Secrétaire général

Le Secrétaire général vient d’arriver à Berlin et se prépare à participer à un dîner informel avec les dirigeants de la communauté chypriote grecque et de la communauté chypriote turque.

Demain, le Secrétaire général se joindra à Mme Angela Merkel, la Chancelière allemande, pour la cérémonie d’ouverture du Forum sur la gouvernance de l’Internet (FGI).  Le Forum, qui rassemble des milliers de membres de la société civile, de gouvernements et de spécialistes des technologies, se déroule cette année sous le thème « Une vision, un réseau ».

Le Secrétaire général devrait appeler à un accès universel et abordable à Internet d’ici à 2030, ainsi qu’à un monde dans lequel un accès élargi à la technologie ne suscite pas des divisions sociales et politiques.

En outre, le Secrétaire général devrait se rendre mardi dans une école qui propose aux réfugiés une formation à la technologie.  Il aura également plusieurs réunions bilatérales avec des responsables gouvernementaux, notamment la Chancelière Angela Merkel.

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Aujourd’hui est célébrée la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.  Dans un message à cette occasion, le Secrétaire général a réitéré l’engagement de l’ONU à mettre fin à toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles.

Ces abus font partie des violations des droits de l’homme les plus horribles, les plus persistantes et les plus répandues au monde, touchant une femme sur trois dans le monde, a-t-il dit.

Le Secrétaire général a également souligné que la violence sexuelle à l’égard des femmes et des filles est enracinée dans des siècles de domination masculine.  Il a appelé les gouvernements, le secteur privé, la société civile et le monde entier à prendre fermement position contre la violence sexuelle et la misogynie.

Cette Journée marque également le premier jour des 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le genre.

Dans un discours prononcé à Abuja, au Nigéria, la Vice-Secrétaire générale, Mme Amina Mohammed, a déclaré que le thème de cette année était « Generation Equality stands against rape ».  Elle a appelé tout le monde à mettre collectivement l’accent sur l’omniprésence du viol et des autres formes de violence sexuelle dans nos sociétés et à prendre des mesures urgentes pour faire cesser ces crimes.

Afghanistan

Dans une déclaration publiée au cours du week-end, le Secrétaire général condamne fermement l’attaque perpétrée aujourd’hui contre un véhicule des Nations Unies à Kaboul, qui a coûté la vie à un collègue des Nations Unies et en a blessé deux autres.  Il exprime ses plus sincères condoléances à la famille de la victime et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Le Secrétaire général appelle les autorités afghanes à ne ménager aucun effort pour identifier et traduire rapidement en justice les auteurs de cet attentat.  Il réaffirme l’engagement de l’ONU à continuer d’aider le Gouvernement et le peuple afghans alors que le pays s’efforce de parvenir à une paix et à un développement durables.

Il y a eu également des déclarations de la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) ainsi que de l’Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), puisque notre collègue décédé travaillait pour le PNUD.

Organisation météorologique mondiale

À Genève, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) a déclaré aujourd’hui que le niveau des gaz à effet de serre absorbant la chaleur dans l’atmosphère avait atteint un nouveau record.

Le dernier bulletin sur les gaz à effet de serre de l’OMM a montré que les concentrations moyennes de dioxyde de carbone (CO2) atteignaient 407,8 parties par million (ppm) en 2018, contre 405,5 ppm en 2017.

Dans un tweet, le Secrétaire général a déclaré que ce record « montre que nous ne faisons pas assez pour répondre à l’urgence climatique.  Une action climatique forte et décisive ne peut pas attendre ».

Les concentrations de méthane et d’oxyde nitreux ont également augmenté plus fortement qu’au cours de la dernière décennie, et l’OMM a déclaré qu’il n’y a aucun signe de ralentissement malgré les engagements souscrits dans l’Accord de Paris.

Soudan

Au Soudan, le Coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU, M. Mark Lowcock, a achevé une visite de deux jours dans le pays, en appelant la communauté internationale à agir plus vite pour accroître l’aide humanitaire.  En raison de l’aggravation de la crise économique, de la crise climatique et de la violence, plus de 8,5 millions de personnes manquent de nourriture, de protection et d’aide humanitaire nécessaires à leur survie.  Des millions d’autres sont dans une situation précaire, et ces chiffres devraient encore augmenter.  Des années de conflit ont causé le déplacement de 2 millions d’individus au Darfour, dans le Kordofan méridional et dans la zone du Nil-Bleu du Soudan.  Un dossier de presse plus détaillé est disponible.

Soudan du Sud

Au Soudan du Sud, la Mission des Nations Unies dans ce pays (MINUSS) indique que les dirigeants locaux ont présenté leurs excuses, après une émeute de jeunes gens ivres, la semaine dernière sur un site de protection des civils, qui a provoqué la mort de deux civils et des blessures à huit membres du personnel de l’ONU.  Les leaders ont enjoint aux jeunes d’éviter les violences contre d’autres personnes déplacées et le personnel de l’ONU et promis d’aider à établir les responsabilités.  Une enquête sur cet incident a été ouverte par la Mission.

Les sites de protection des civils ont été établis en 2013 pour offrir un sanctuaire aux civils fuyant les violences.  La mission souligne qu’il est inacceptable que des membres de la communauté attaquent d’autres membres ou des forces de maintien de la paix qui essaient de protéger les familles déplacées les plus vulnérables.

Rwanda/Libye

Plus de 100 réfugiés vulnérables, dont des bébés nés dans des centres de détention en Libye, sont arrivés au Rwanda dans le cadre d’un pont aérien organisé par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).  La plupart d’entre eux, âgés de moins de 18 ans et séparés de leurs familles, proviennent dans leur grande majorité d’Érythrée, de Somalie, d’Éthiopie, du Soudan et du Soudan du Sud.  D’autres informations sont disponibles en ligne.

Syrie

En Syrie, la situation humanitaire demeure difficile, avec plus de 11 millions de personnes en attente de secours et 6 millions de déplacés.  Nous nous inquiétons particulièrement de la sécurité et de la protection d’environ 3 millions de personnes à Edleb et dans les régions environnantes de la Syrie du nord-ouest, dont 1,6 million de déplacés à l’intérieur du pays.

Ce week-end, des frappes aériennes et des tirs d’obus ont été signalés dans au moins 20 communautés dans les provinces d’Edleb, d’Alep, et d’Hama.  Selon ces informations, au moins 8 personnes, dont 2 enfants, ont été tuées et 6 autres blessés durant les hostilités.  L’ONU appelle toutes les parties au conflit à prendre les mesures nécessaires pour protéger les civils et les infrastructures civiles, en conformité avec leurs obligations au regard du droit international humanitaire du droit international des droits de l’homme.

Bolivie

Le Porte-parole a annoncé qu’une déclaration relative à la situation en Bolivie serait rendue publique plus tard aujourd’hui.  Tout développement positif concernant la recherche d’une solution pacifique et démocratique à la crise en Bolivie sera favorablement accueilli par l’ONU.

Point de presse

Demain, Ninan Varughese, Directeur par intérim du Bureau de New York de l’ONUSIDA, donnera une conférence de presse sur le lancement de la Journée mondiale de lutte contre le sida.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.