Imprimer
DBF/191111
11 novembre 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 11 novembre 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Bolivie

Au vu de l’évolution de la situation en Bolivie, y compris la démission du Président Evo Morales, le Secrétaire général réitère son appel, engageant l’ensemble des Boliviens à s’abstenir de la violence et les autorités à veiller à la sécurité et à la sûreté de tous les citoyens, des fonctionnaires du Gouvernement et des ressortissants étrangers.  Il a également appelé au respect des institutions étatiques et locales, et de l’inviolabilité des missions diplomatiques.

Secrétaire général

Le Secrétaire général est arrivé à Paris et a fait une allocution au Forum de Paris pour la paix.

Dans ses remarques, il a mis l’accent sur cinq domaines où on constate une fissure grandissante dans le monde.  Il a indiqué que, dans un monde tourmenté et fracturé, il nous faut, maintenant plus que jamais, des institutions multiculturelles solides adaptées aux changements d’aujourd’hui et de demain.  Il a ajouté qu’il est nécessaire de faire preuve de plus de solidarité mondiale dans un monde où les gens aspirent à se faire entendre.

À l’issue de son intervention, le Secrétaire général devait avoir une réunion bilatérale avec le Président Emmanuel Macron.

Demain, il interviendra lors de l’ouverture de la Conférence générale de l’UNESCO avant de regagner New York.

Vice-Secrétaire générale

La Vice-Secrétaire générale est à Nairobi, où elle a visité une école primaire qui utilise la technologie de manière innovante pour promouvoir l’éducation et combattre l’insécurité alimentaire.

Mme Amina J. Mohammed a indiqué que le projet mis en œuvre par cette école réaffirme le cercle vertueux de la ferme aux bancs d’école qui permet de donner du travail aux agriculteurs à proximité, d’embaucher des cuisiniers et de veiller à ce que les enfants obtiennent la nourriture et les nutriments dont ils ont besoin pour se concentrer sur l’apprentissage et avoir l’énergie nécessaire pour jouer.

La Vice-Secrétaire générale est au Kenya pour représenter le Secrétaire général au Sommet de Nairobi qui ouvre ses portes demain et qui marquera le vingt-cinquième anniversaire de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD).

Lors d’une réception organisée, aujourd’hui, par le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), Mme Mohammed a indiqué que le Sommet est une occasion unique d’aider à relever les femmes et les filles, ainsi que leurs familles et communautés, et de créer un monde meilleur avec des droits et des choix pour tous.

Iraq

Dans une déclaration publiée ce week-end au sujet des manifestations, la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI), a indiqué qu’une accumulation de frustrations face au manque de progrès enregistré au cours des 16 dernières années est clairement perceptible.  Avec un nombre croissant de morts et de blessés, un climat de colère et de peur s’est installé.  La MANUI a souligné que le peuple iraquien ne pouvait se permettre d’être retenu par le passé, ni par des intérêts partisans.

À l’issue de consultations avec les parties, la MANUI a énoncé les principes clefs que toutes les parties devraient appliquer dans les prochains jours: protéger le droit à la vie avant tout; garantir la liberté de réunion pacifique, d’association et d’expression, tels que garantis dans la Constitution; faire preuve de la plus grande retenue dans le traitement des manifestations; assurer la pleine responsabilisation des auteurs et offrir réparation aux victimes; et agir conformément à la loi, y compris en ce qui concerne les propriétés publiques et privées.

La MANUI a également détaillé les mesures immédiates et à moyen terme que toutes les parties iraquiennes devraient suivre.

Corée et Japon

La Sous-Secrétaire générale aux affaires humanitaires et Coordonnatrice adjointe des secours d’urgence, Mme Ursula Mueller, a entamé aujourd’hui un déplacement en République de Corée et au Japon.

En République de Corée, Mme Mueller tiendra une réunion avec le Ministre des affaires étrangères et se réunira avec d’autres fonctionnaires du Gouvernement, notamment ceux travaillant au sein du Ministère de l’unification et de l’Agence de coopération internationale de la République de Corée (KOICA).

Au Japon, la Sous-Secrétaire générale aux affaires humanitaires se réunira avec des représentants du Gouvernement pour discuter du rôle clef que joue le Japon dans les affaires humanitaires internationales ainsi que de son rôle de donateur pour l’action humanitaire dans le monde.  Elle aura également des discussions avec l’Agence de coopération internationale du Japon ainsi qu’avec des ONG japonaises.

République démocratique du Congo

La Représentante spéciale du Secrétaire général pour la République démocratique du Congo, Mme Leila Zerrougi, et la Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, Mme Pramila Patten, ont salué la signature, par la Police nationale congolaise, d’un plan d’action pour lutter contre la violence sexuelle.

L’objectif de celui-ci est d’éliminer la violence sexuelle commise par la police congolaise et de contribuer à la prévention et à la réponse apportée aux violences sexuelles en RDC.

Le plan d’action réaffirme également l’engagement du Gouvernement de la RDC à veiller à ce qu’il n'y ait aucune impunité pour ces crimes graves et souligne la responsabilité qu’ont les commandants de prévenir et de sanctionner les violences sexuelles perpétrées par la police nationale.

HaIti – Choléra

Dans un éditorial publié par le Miami Herald ce week-end, l’Envoyée spéciale pour Haïti, Mme Josette Sheeran, a indiqué qu’il n’y avait pas eu de cas confirmés de choléra dans le pays au cours des neuf derniers mois. 

Atteindre cette étape cruciale a été possible grâce à un plan novateur qui a assuré une réponse unifiée, a-t-elle ajouté.  Le Ministère haïtien de la santé et l’UNICEF ont déployé un réseau d’équipes d’intervention rapide entièrement composées d’Haïtiens, qui a démontré que le choléra pouvait être maîtrisé en intervenant directement par le biais d’un système efficace d’alerte au niveau communautaire.  En outre, l’amélioration des capacités de laboratoire dans le pays garantit désormais le dépistage de près de 98% des cas suspectés.

Amérique centrale

Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) a salué, aujourd’hui, l’engagement pris par six pays d’Amérique centrale et par le Mexique pour accroître leurs efforts de prévention des déplacements forcés dans leur région, conformément au pacte mondial sur les réfugiés.

L’engagement a été scellé à Mexico, lors d’une réunion régionale du pacte mondial.  Les pays participants -Belize, Costa Rica, El Salvador, Guatemala, Honduras, Mexique et Panama- se sont engagés à promouvoir des interventions coordonnées à court, moyen et long termes.  Cela implique d’investir dans la gestion et l’atténuation des conséquences humanitaires des déplacements, qui ont jusqu’ici forcé quelque 320 000 Honduriens et Salvadoriens à quitter leur foyer.  L’accent est également mis sur le renforcement de la protection et de l’aide aux personnes déplacées, avec des solutions telles que la réinstallation interne ou la réinstallation.

FAO

L’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a lancé, aujourd’hui, un nouveau projet de 7,1 millions de dollars soutenu par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM), qui vise à rendre les données forestières plus accessibles, transparentes et disponibles.

Ce projet a pour ambition d’aider les pays en développement à satisfaire aux exigences de transparence accrues de l’Accord de Paris.

Un suivi et des rapports efficaces sur les forêts et l’évolution de l’utilisation des terres sont essentiels pour suivre les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) et à mesure que les pays adoptent des mesures d’atténuation des changements climatiques et d’adaptation à ces changements.

Le projet bénéficiera directement à 26 pays ciblés d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine et, plus généralement, à 185 pays et territoires faisant partie du réseau mondial de correspondants nationaux pour l’évaluation des ressources forestières mondiales.

OMS

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié un nouveau rapport qui étudie le lien existant entre les arts et la santé.  Selon ce document, les activités artistiques peuvent être bénéfiques à la fois pour la santé mentale et physique.

D’avant même la naissance jusqu’à la fin de la vie, les arts peuvent avoir une influence positive sur la santé, souligne le rapport.  Par exemple, les jeunes enfants dont les parents leur lisent une histoire avant de se coucher dorment plus longtemps et se concentrent mieux à l’école.

Conférence de presse

À la suite du Point de presse de demain, Mme Reem Abaza, Porte-parole du Président de l’Assemblée générale, se présentera à la tribune pour une séance d’information.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.