Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 8 novembre 2019

DBF191108
8 novembre 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 8 novembre 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Déplacement du Secrétaire général à Paris

Le Secrétaire général se rendra, le lundi 11 novembre, à Paris, où il doit prononcer une allocution devant le Forum de Paris sur la paix.  Le Forum, dans sa deuxième édition, entend générer des solutions novatrices et coopératives visant à améliorer la gouvernance mondiale et à promouvoir la paix.

Dans ses remarques, il devrait souligner l’importance du multilatéralisme pour résoudre les défis actuels et favoriser le développement durable.  Il demandera également à la communauté internationale de tirer profit du soixante-quinzième anniversaire de l’ONU pour renouveler son engagement en faveur d’une action collective.

Après sa présentation devant le Forum, le Secrétaire général devrait avoir un entretien bilatéral avec le Président de la République française, M. Emmanuel Macron.

Mardi, il prononcera une allocution à l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), en prévision de sa conférence générale.  Il soulignera le rôle important de l’UNESCO dans la promotion du multilatéralisme et dans la réalisation des objectifs de développement durable.  Dans ce droit fil, il mettra également un accent particulier sur le rôle des jeunes en tant que partenaires clefs et agents du changement. 

Syrie

L’Envoyé spécial pour la Syrie, M. Geir Pedersen, a informé la presse à Genève des travaux de la Commission constitutionnelle et de son groupe restreint.  Il a déclaré avoir été le témoin de discussions très positives, toutes les parties faisant preuve d’un grand courage afin de véritablement s’écouter.

Maintenant, a-t-il dit, les groupes retournent dans leurs circonscriptions afin de réfléchir aux propositions qui ont été faites.  Ils se réuniront à Genève dans deux semaines, le 25 novembre.

L’Envoyé spécial a déclaré que le succès de cette première réunion réside dans la capacité des participants à discuter de sujets très difficiles de manière respectueuse.  Il espère qu’ils continueront à le faire lors de la prochaine réunion.  Il a déclaré aux journalistes qu’ils auraient été surpris par les nombreux points d’accord entre les parties. 

M. Pedersen a ajouté que l’ONU continue d’appeler à un cessez-le-feu et à la résolution de toutes les autres questions, dont celle des détenus. 

Yémen

Un hôpital aurait été sérieusement endommagé par des frappes aériennes du 6 novembre, à Mocha, dans la province de Taëz, sur la côte ouest du pays.

L’hôpital, géré par Médecins sans frontières, a été contraint de fermer et un vaste entrepôt de fournitures médicales a été détruit.

La Coordonnatrice humanitaire pour le Yémen, Mme Lise Grande, a déclaré que des centaines de milliers de personnes ayant besoin d’une aide d’urgence, y compris des centaines de personnes dans le besoin d’opérations chirurgicales chaque mois, ne seront pas secourues en raison de ces frappes aériennes. 

Soudan du Sud

Le Coordonnateur humanitaire au Soudan du Sud, M. Alain Noudéhou, a appelé, aujourd’hui, à récolter 61,5 millions de dollars afin de sauver des vies et d’aider les populations frappées par les inondations qui viennent de dévaster un tiers des comtés du pays.

Le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, allouera jusqu’à 15 millions de dollars au Fonds central pour les interventions d’urgence des Nations Unies (CERF) afin de renforcer de toute urgence la réponse aux inondations.

Ces fonds permettront d’aider les 620 000 personnes les plus touchées en fournissant des abris d’urgence, des soins de santé, des denrées alimentaires, de l’eau, des kits d’hygiène, des installations sanitaires et d’autres aides.

En outre, 10 millions de dollars sont alloués au Fonds humanitaire pour le Soudan du Sud pour financer une aide immédiate dans les régions les plus touchées. 

Bureau de lutte contre le terrorisme

À Budapest, en Hongrie, le Bureau des Nations Unies de lutte contre le terrorisme (BLT) a achevé sa cinquième conférence régionale, axée cette fois-ci sur la prévention de la radicalisation conduisant au terrorisme et sur les réponses et les stratégies d’atténuation des risques au niveau régional.

La Conférence, organisée conjointement avec le Gouvernement hongrois, a réuni plus de 200 participants qui ont discuté des moyens pour remédier à la propagande terroriste et aux risques liés au retour des combattants terroristes étrangers et pour promouvoir l’engagement des jeunes dans la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent, terreau pour le terrorisme. 

Italie

Selon un rapport publié par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), environ 60 000 réfugiés et migrants arrivés en Italie entre 2014 et 2018 en tant qu’enfants non accompagnés ont toujours besoin d’un soutien afin d’entrer sans heurts dans l’âge adulte.

Le rapport, corédigé par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), met en garde contre la perte potentielle de tout appui à leur dix-huitième anniversaire –en raison d’une distinction arbitraire fondée sur l’âge- les exposant à des risques accrus d’isolement social, de violence, d’abus et des incertitudes quant à leur avenir.

Le rapport inclut une série de recommandations pour les autorités italiennes et la Commission européenne afin de mieux aider ces jeunes hommes et femmes, en renforçant les services d’inclusion sociale, de protection, d’accès à un soutien psychosocial, de soins de santé et d’éducation notamment.

OMS

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) apporte son aide aux populations touchées par les inondations en Afrique et en Méditerranée orientale.

Les conséquences des tempêtes, des cyclones et des fortes pluies qui se sont enchaînés ont été des plus graves cette année.  À la suite d’importantes inondations, l’agence a intensifié ses activités de surveillance des maladies et fournit des fournitures essentielles aux populations les plus éprouvées.

Selon l’OMS, plus d’un million de personnes ont été touchées par des inondations au Bénin, au Cameroun, en République centrafricaine, en Somalie, au Soudan du Sud et au Yémen. 

Venezuela

En réponse aux questions soulevées lors de la réunion du Secrétaire général avec le Ministre vénézuélien des affaires étrangères, le Secrétaire général indique qu’il se félicite des progrès accomplis dans la coopération entre les autorités vénézuéliennes et les Nations Unies sur les questions humanitaires.  Il est important de noter la réalité des défis humanitaires et l’accent mis par l’ONU sur leur résolution.

Le Secrétaire général appuie également les travaux et les déclarations du Bureau du Haut-Commissariat aux droits de l’homme au Venezuela.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.