Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 7 novembre 2019

Dbf191107
7 novembre 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 7 novembre 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Burkina Faso

Le Secrétaire général condamne fermement l’attaque perpétrée hier contre le convoi d’une société minière dans l’est du Burkina Faso, faisant des dizaines de morts et beaucoup plus encore de blessés.  Il appelle les autorités burkinabé à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour traduire en justice les auteurs de cet acte odieux commis contre des civils.

Le Secrétaire général présente ses condoléances aux familles des défunts, au peuple et au Gouvernement du Burkina Faso et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.  Il réitère le soutien total de l’ONU au Gouvernement burkinabé dans ses efforts continus pour assurer la paix et la stabilité dans le pays.

Cambodge

Le Secrétaire général suit de près l’évolution de la situation au Cambodge liée au retour annoncé de M. Sam Rainsy et d’autres dirigeants de l’opposition.  Il s’inquiète des restrictions imposées par les autorités à la liberté de circulation et de réunion, ainsi que des déploiements militaires signalés le long de la frontière thaïlandaise.

Le Secrétaire général souligne la nécessité d’un dialogue pacifique entre toutes les parties prenantes et d’un environnement politique propice, exempt d’intimidation, de harcèlement ou de peur.

Secrétaire général

Ce soir, à 18 h 30, le Secrétaire général prononcera un discours liminaire pour la commémoration du quatre-vingt-unième anniversaire de la nuit de critsal (Kristallnacht) au « Museum of Jewish Heritage », à New York.  Il pourra également voir l’exposition intitulée « Auschwitz.  Not long ago.  Not far away », l’exposition la plus complète sur l’Holocauste et Auschwitz jamais présentée en Amérique du Nord.

Dans ses remarques, le Secrétaire général devrait souligner que des décennies après l’Holocauste, la plus vieille haine du monde est encore parmi nous et que d’autres formes d’intolérance ont aussi un impact mortel.

Il soulignera que la haine agit aussi de manière insidieuse pour saper les relations entre les peuples et les fondements de la société.

Le Secrétaire général rappellera également à quel point l’ONU est pleinement engagée dans cette lutte avec le lancement de la Stratégie et du Plan d’action des Nations Unies pour lutter sur le discours de haine.

En outre, il devrait également annoncer qu’une conférence sur le rôle de l’éducation dans le renforcement de la résilience face aux discours de haine sera organisée par l’ONU.

Avant cela, en fin d’après-midi, le Secrétaire général prononcera quelques remarques lors du Forum des petits États qui se tient au Siège de l’ONU.

Atelier scolaire

Demain, à 10 h 30, dans la salle de conférence 12, une centaine d’élèves du secondaire participeront à un atelier interactif organisé par le Programme de communication sur l’Holocauste et les Nations Unies, en collaboration avec l’« Anne Frank Center for Mutual Respcet and Facing History and Ourselves ».  Les élèves étudieront les écrits et l’héritage d’Anne Frank, ainsi que les témoignages d’autres jeunes victimes de crimes atroces plus récents et les expériences de réfugiés pris au piège dans les crises contemporaines.

Syrie

L’ONU reste gravement préoccupée par la sécurité et la protection de quelque 4,1 millions de femmes, d’enfants et d’hommes dans le nord-ouest de la Syrie, dont 2,1 millions de personnes déplacées, à la suite d’une intensification, ces derniers jours, des frappes aériennes et des bombardements à Edleb.

Hier, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires a annoncé qu’un bombardement aurait eu lieu dans 13 communautés de la province d’Edleb, faisant au moins 2 morts et 20 blessés.  Des bombardements auraient également été signalés dans plusieurs quartiers de l’ouest de la ville d’Alep, entraînant la mort d’au moins un homme et blessant 6 personnes.

Hier, une frappe aérienne aurait touché l’hôpital d’Orient, dans la ville de Kafr Nobol, faisant plusieurs blessés et rendant l’hôpital inopérable.

Depuis la fin avril, plus de 400 000 femmes, enfants et hommes ont été déplacés, à de multiples reprises pour un grand nombre d’entre eux, à cause des violences dans le nord-ouest du pays.  Plus d’un millier de personnes ont perdu la vie, dont beaucoup d’enfants.

L’ONU continue de rappeler à toutes les parties leurs obligations de protéger les civils et les infrastructures civiles, conformément au droit international humanitaire et au droit international des droits de l’homme.

Liban

Le général de division Stefano Del Col, Chef de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), a présidé aujourd’hui une réunion tripartite régulière avec des officiers supérieurs des Forces armées libanaises et des Forces de défense israéliennes, qui s’est tenue dans un poste de l’ONU à Naqoura.  Le général a souligné les défis posés par les développements politiques et sécuritaires en cours au Liban, en Israël et dans l’ensemble de la région.

« C’est une période particulièrement délicate », a déclaré le général Del Col, ajoutant que, à mesure que les incertitudes se multiplient, tous les intéressés doivent redoubler d’efforts pour préserver la stabilité le long de la Ligne bleue.  Il a averti que tout type de provocation pouvait provoquer des incidents qui menaceraient la cessation des hostilités.

« Il est important que toutes les parties concernées évitent les actions unilatérales, s’abstiennent d’avoir des échanges rhétoriques et respectent l’esprit de cet engagement tripartite qui nous a bien servi dans des circonstances très difficiles », a-t-il dit.

Iraq

Dans une déclaration, le Secrétaire général a exprimé, hier, sa grave inquiétude face au nombre croissant de morts et de blessés pendant les manifestations en cours en Iraq.  Les rapports faisant état de l’utilisation continue de munitions réelles contre des manifestants sont préoccupants.

Le Secrétaire général exhorte tous les acteurs à s’abstenir de toute violence et à enquêter sérieusement sur tous les actes de violence.  Il renouvelle son appel en faveur d’un dialogue constructif entre le Gouvernement et les manifestants.

Brouillard de pollution

Avec 620 millions d’enfants qui respirent, en Asie du Sud, un air pollué et toxique, le Chef de l’UNICEF a appelé aujourd’hui à une action urgente pour remédier à cette crise de la qualité de l’air.

Mme Henrietta Fore, qui a récemment visité la région, a indiqué que les enfants respirent deux fois plus vite que les adultes, car ils ont les poumons plus petits, et qu’ils sont par conséquent les plus touchés par les problèmes de santé et les effets neurologiques de la pollution atmosphérique.

Index des prix des produits alimentaires

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l'agriculture (FAO) indique que les prix des produits alimentaires ont augmenté en octobre pour la première fois en cinq mois, les cours internationaux du sucre et des principales céréales ayant enregistré une hausse importante.  Selon la FAO, l’indice des prix des produits alimentaires était en moyenne supérieur de 1,7% en octobre par rapport aux mois précédents et de 6% supérieur à celui d’octobre de l’année dernière.

Les prix des céréales ont augmenté en raison de la forte hausse des prix à l’exportation du blé et du maïs, du fait des perspectives de récolte revues à la baisse dans plusieurs grands pays producteurs.  En revanche, les prix du riz ont fléchi, sous l’effet de la faiblesse de la demande et des perspectives de récolte abondante de basmati.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.