Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 5 novembre 2019

DBF191105
5 novembre 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 5 novembre 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Iraq

Le Secrétaire général s’est dit choqué par le nombre de morts enregistré ces derniers jours en Iraq depuis le début des manifestations.

Aujourd’hui même, la Mission d’assistance des Nations Unies dans le pays (MANUI) a publié un rapport dans lequel elle conclut que des graves violations et abus des droits de l’homme se sont poursuivis pendant la seconde vague des manifestations qui a commencé le 25 octobre dernier.

Le rapport indique que la violence liée à ces manifestations a causé, du 25 octobre au 4 novembre, au moins 97 autres morts et des milliers de blessés.  Même si les forces de sécurité iraquiennes font preuve de davantage de retenue que pendant les précédentes manifestations au début du mois d’octobre, en particulier à Bagdad, l’emploi illégal d’armes meurtrières et moins meurtrières par ces forces et la circulation de gens armés requièrent une attention urgente.  Le rapport attribue au moins 16 morts et beaucoup de blessés graves aux tirs de gaz lacrymogènes.

La Représentante spéciale du Secrétaire général pour l’Iraq a dit que le rapport jette aussi la lumière sur les domaines qui exigent une action immédiate pour arrêter le cycle vicieux de la violence.  Elle a souligné une nouvelle fois qu’il est impératif d’établir les responsabilités.

Yémen

L’Envoyé spécial pour le Yémen, M. Martin Griffiths, a félicité aujourd’hui le Gouvernement du Yémen et le Conseil de transition du Sud pour avoir conclu un accord à Riyad sur la marche à suivre.

Il a estimé que la signature de l’Accord de Riyad est une étape importante des efforts collectifs pour parvenir à un règlement pacifique du conflit au Yémen.

L’Envoyé spécial a exprimé sa gratitude à l’Arabie saoudite qui a assuré avec succès la médiation de cet accord et déployé des efforts diplomatiques ardus.

M. Griffiths a ajouté que cet accord va renforcer la stabilité à Aden et dans les provinces avoisinantes et améliorer la vie du citoyen ordinaire.

Hier, le Chef de la Mission des Nations Unies en appui à l’Accord sur Hodeïda et Président du Comité de la coordination du redéploiement, le général Abhijit Guha, a appelé les parties à adhérer au cessez-le-feu dans la province de Hodeïda comme elles en ont convenu dans l’Accord de Stockholm de décembre 2018.  Les Nations Unies condamnent toute violation commise par air, en mer et au sol contre des zones couvertes par l’Accord sur Hodeïda.

Conseil de sécurité

Ce matin, le Conseil de sécurité a tenu un débat sur la situation en Bosnie-Herzégovine et adopté à l’unanimité une résolution autorisant une opération militaire de l’Union européenne dans le pays.

La résolution réitère que la responsabilité première de succès de la mise en œuvre de l’Accord de paix incombe à toutes les autorités de la Bosnie-Herzégovine et note la volonté constante de la communauté internationale et des principaux donateurs de les aider à le mettre en œuvre.

Venezuela

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, est à Caracas pour se tenir au fait de la situation humanitaire et renforcer la coopération entre les organisations humanitaires qui travaillent dans le pays.

À son arrivée, M. Lowcock a discuté de la réponse humanitaire avec le Ministre des affaires étrangères du Venezuela et s’est aussi entretenu avec les personnes affectées par la détérioration de la situation humanitaire.

Aujourd’hui, il a prévu de rencontrer des membres de l’Assemblée nationale, des hauts responsables du Gouvernement et des membres de la société civile.

Cabo Verde

Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel s’est félicité de l’adoption par le Parlement de Cabo Verde de la loi sur la parité.

Dans une déclaration, M. Mohamed Ibn Chambas félicite le Parlement pour cette étape historique et ajoute que l’engagement du pays à garantir l’égalité des droits et des obligations entre hommes et femmes contribuera à consolider la justice sociale et le développement.

Par ailleurs, M. Chambas a commencé une visite de trois jours pour appuyer les efforts de consolidation de la paix dans les pays de l’Union du fleuve Mano, à savoir la Sierra Leone, le Libéria et la Côte d’Ivoire.  Il voyage avec le Président de la Commission de consolidation de la paix, M. Guillermo Fernandez de Soto, et le Sous-Secrétaire général et Chef du Bureau d’appui à la consolidation de la paix, M. Oscar Fernandez-Taranco.

Syrie

Au mois d’octobre dernier, l’ONU a commencé sa compagne hivernale en Syrie, en distribuant vêtements d’hiver, couvertures, chauffages d’appoint, cuisinières, carburant, matelas, tapis et bâches à des gens qui autrement ne seraient pas préparés aux rudes mois de l’hiver.

Quelque 900 000 personnes dans le nord-ouest de la Syrie devraient bénéficier de cette aide hivernale cette année.  Toutefois, 40% des 32 millions de dollars nécessaires n’ont toujours pas été versés.

L’ONU appelle toutes les parties à assurer la protection des personnes et infrastructures civiles et à accorder à l’opération hivernale un accès sûr, sans entrave et illimité à tous ceux qui sont dans le besoin.

Somalie

Le premier vol humanitaire organisé par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) est arrivé en Somalie pour aider plus de 20 000 personnes isolées par les pires inondations que le pays ait connues depuis des années.

Le HCR devrait organiser une dizaine de vols pour transporter jusqu’à 60 tonnes d’articles de secours dont du savon, des couvertures et des bâches.

Plus de 270 000 personnes ont dû fuir les inondations ces deux dernières semaines, soulignant la vulnérabilité accrue de la Somalie aux effets des changements climatiques.

Cameroun

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) indique que 855 000 enfants sont déscolarisés dans le nord-ouest et le sud-ouest du Cameroun après trois ans de violence et d’instabilité.

Deux mois seulement après la rentrée scolaire, près de 90% des écoles primaires et 77% des écoles secondaires de l’enseignement public ont fermé ou sont non opérationnelles.

La peur de la violence signifie aussi que davantage de parents choisissent de garder leurs enfants à la maison et que beaucoup d’enseignants et personnel associé ne vont tout simplement pas au travail.

Sans une action urgente et un engagement de toutes les parties au conflit à protéger l’éducation, l’avenir de ces enfants sera menacé.

Entre temps, l’UNICEF a lancé un enseignement communautaire.  Le Fonds distribue du matériel pédagogique et utilise la radio pour apprendre à lire et à compter aux enfants qui ne peuvent pas aller à l’école.

Commerce

Un nouveau rapport, publié aujourd’hui par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (UNCTAD), indique que les taxes imposées par les États-Unis à la Chine touchent économiquement les deux pays.

L’étude montre que la guerre commerciale en cours entre les États-Unis et la Chine a provoqué une chute sensible du commerce bilatéral, la hausse des prix pour les consommateurs et un détournement néfaste des échanges commerciaux.

Maladies mentales

Compte tenu des taux alarmants de l’automutilation, du suicide et de l’anxiété chez les enfants et les jeunes dans le monde, l’UNICEF et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) se joignent à quelques esprits les plus brillants au monde pour s’attaquer à la menace croissante des maladies mentales.

Dans un élan conjoint pour faire monter la place des maladies mentales chez les enfants et les adolescents dans l’agenda mondial de la santé, les deux agences vont organiser la toute première conférence sur le sujet à Florence, en Italie, du 7 au 9 novembre.  Selon les dernières données, 20% des adolescents dans le monde ont souffert d’une maladie mentale et le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les jeunes de 15 à 19 ans.

Journée mondiale du tsunami

La Journée mondiale de sensibilisation aux tsunamis est commémorée aujourd’hui.  Dans son message, le Secrétaire général note que les dispositifs d’alerte rapide se sont grandement améliorés, depuis le tsunami de l’océan Indien, il y a 15 ans.  Il souligne toutefois que nous n’avons pas encore pleinement pris conscience qu’il importe de mettre nos infrastructures critiques à l’abri des catastrophes naturelles, ce qui est essentiel pour éviter la perturbation des principaux services publics, en raison de tsunamis, de séismes ou de phénomènes météorologiques extrêmes.

Le Secrétaire général encourage les gouvernements, les collectivités locales et le secteur du bâtiment à tenir compte de ces risques dans leurs activités de développement et à investir dans la résilience.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.