Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 31 octobre 2019

DBF191031
31 octobre 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 31 octobre 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Déplacements du Secrétaire général

Le Secrétaire général a prononcé, aujourd’hui, un discours à l’ouverture de la sixième Conférence d’Istanbul sur la médiation et a dit que la médiation est l’un des outils les plus importants pour réduire les tensions et y mettre fin.  Il a ajouté que la tragédie en Syrie est une illustration claire de l’importance des solutions politiques aux conflits, ajoutant que la première réunion qu’a tenue la Commission constitutionnelle, mercredi dernier, est une étape importante mais aussi « en elle-même un succès sans appel de la médiation ».  Le Secrétaire général a dit espérer que ce sera la première étape vers une solution politique qui mettrait fin à ce chapitre tragique de la vie du peuple syrien et créerait l’occasion pour tous les Syriens de rentrer chez eux, dans la sûreté et la dignité, se libérant ainsi de leur statut de réfugiés.

Le Secrétaire général a averti que la médiation ne peut attendre l’impasse militaire ou une demande d’aide.  Au contraire, s’est-il expliqué, « la médiation est nécessaire à tous les stades du processus de paix, de la prévention au maintien et à la consolidation de la paix et au développement, y compris entre les parties piégées dans des conflits prolongés ».

En marge de la Conférence, le Secrétaire général a rencontré les membres de son Conseil consultatif de haut niveau sur la médiation et examiné avec eux les différentes situations politiques dans le monde.

Dans l’après-midi, il a visité la Banque des technologies pour les pays les moins avancés (PMA).  Inaugurée en 2018, la Banque a été créée par l’Assemblée générale pour améliorer la recherche scientifique dans les PMA et leur base d’innovations, promouvoir la création de réseaux entre les instituts de recherche et aider les PMA à accéder aux technologies essentielles pour réaliser les objectifs de développement durable et pouvoir les utiliser.

Le Secrétaire général s’est entretenu avec le personnel de la Banque et visité une exposition sur les innovations des entreprises qui ont noué des partenariats avec la Banque pour déployer des technologies liées aux objectifs de développement durable dans un certain nombre de secteurs clefs dont l’eau, l’agriculture, la santé et la gestion des déchets.

Banque, a dit le Secrétaire général, assume déjà un rôle important dans son appui à l’accès des PMA aux nouvelles technologies pour ne laisser personne sur le côté dans la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Demain, le Secrétaire général devrait s’entretenir avec le Président Recep Erdoğan, avant de s’envoler pour la Thaïlande.

Iraq

La Mission d’assistance des Nations Unies pour l'Iraq (MANUI) a indiqué, aujourd’hui, qu’elle ne cesse d’appeler à la protection des manifestants et à la nécessité de répondre à leurs revendications légitimes.

La Mission condamne, dans les termes les plus vifs, le fait qu’il y ait eu des pertes en vies humaines, des blessés et des dégâts matériels.

Après s’être rendue auprès des manifestants, la Représentante spéciale du Secrétaire général, Mme Jeanine Hennis-Plasschaert, a prévenu que la violence appelle la violence.  Elle a souligné qu’un dialogue national pourrait rassembler les Iraquiens autour d’une feuille de route sur un Iraq plus inclusif, plus stable et plus prospère.

Elle a ajouté qu’aujourd’hui, les Nations Unies sont aux côtés de l’Iraq et qu’elles sont prêtes, si on le leur demande, de réunir toutes les parties et d’avancer vers une feuille de route qui réponde aux revendications légitimes du peuple iraquien.

Conseil de sécurité

Ce matin, le Conseil de sécurité a tenu une séance officieuse sur la Cour internationale de Justice, dont le Président avait parlé à la presse au début de la semaine.  La séance a été suivie de consultations sur la Guinée-Bissau.

Cet après-midi, le Conseil a prévu de renouveler le mandat de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) pour une période d’un an.

La réunion sera suivie d’une autre sur le Kosovo.

Philippines

Les agences humanitaires ont indiqué que, ce matin, un tremblement de terre de magnitude 6,5 a secoué Mindanao.  La région avait déjà connu un tremblement de terre de magnitude 6,6, il y a seulement deux jours, lequel avait causé la mort de 8 personnes et blessé près de 400 autres.

Les autorités du pays mènent les efforts de secours et les opérations de recherche.  Les organisations humanitaires, dont les agences de l’ONU et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) et autres contribuent à l’évaluation des dégâts et des besoins dans les régions affectées.

Somalie

La Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé, Mme Virginia Gamba, a terminé une visite de trois jours en Somalie, appelant à renforcer les efforts pour protéger les enfants.

Elle a salué l’engagement du Gouvernement fédéral à accélérer la mise en œuvre des plans d’action des Nations Unies pour mettre fin et prévenir le recrutement des enfants dans les conflits armés.

Mme Gamba a indiqué que la situation des enfants affectés par les conflits en Somalie est cruelle, comme en atteste le fait que leur pays ait le nombre le plus élevé de violations graves contre les femmes, commises majoritairement par les Chabab.

Kenya

Les agences humanitaires indiquent que les lourdes pluies qui s’abattent sur le pays depuis le début du mois d’octobre ont affecté plus de 100 000 personnes, déplacé 14 000 d’entre elles et causé la mort d’au moins 29 personnes.

Les inondations ont endommagé les infrastructures, dont les routes et les ponts, alors que l’accès à la nourriture, à l’éducation et à la santé est restreint.

Les lourdes pluies font suite à une période de sécheresse prolongée où le nombre de personnes en insécurité alimentaire a augmenté pour atteindre les 3,1 millions.

Les Nations Unies contribuent aux efforts du Gouvernement pour distribuer de la nourriture aux déplacés dans le comté de Wajir, après que les camions chargés de produits de secours n’aient pu atteindre les gens dans le besoin, à cause de l’effondrement d’un pont.  

Afrique australe

Un nombre record de 45 millions de personnes en Afrique australe seront en insécurité alimentaire grave dans les six prochains mois.

C’est ce que révèlent l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM) qui appellent à des fonds pour prévenir une très grave famine et augmenter les investissements dans les mesures à long terme de lutte contre l’impact des chocs climatiques.

Les agences disent qu’il y a plus de 11 millions de personnes qui vivent des niveaux de « crise » ou « d’urgence » alimentaire dans neuf pays d’Afrique australe.

Elles notent que les températures ont augmenté dans la région deux fois plus que la moyenne mondiale.  La région abrite neuf pays qui seront les plus frappés par le climat dans les années à venir, à savoir le Malawi, le Mozambique, la République démocratique du Congo, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.

Journée mondiale des villes

La Journée mondiale est célébrée aujourd’hui.

Avec plus de la moitié de la population mondiale dans les villes, l’urbanisation est l’une des tendances les plus transformatrices et un outil essentiel du développement durable s’il est bien manipulé.

Dans son message pour la Journée mondiale, le Secrétaire général souligne que l’essentiel des logements et infrastructures dont aura besoin ce monde toujours plus urbanisé reste à construire.  Il s’agit là d’une occasion exceptionnelle de trouver et de mettre en œuvre des solutions qui permettent de faire face à la crise climatique et d’ouvrir la voie à un avenir durable, estime-t-il.

Cette année, la Journée mondiale, qui a pour thème « Des innovations et une meilleure vie pour les générations futures », clôt le mois « d’octobre urbain », qui a commencé avec la Journée mondiale de l’habitat et offert au monde l’occasion de réfléchir à notre avenir urbain commun.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.