Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 11 octobre 2019

DBF191011
11 octobre 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 11 octobre 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général a achevé, aujourd’hui, sa visite à Copenhague.  Il a prononcé un discours à la séance plénière du Sommet mondial des Maires -C40-, dans lequel il a dit que les villes –où vit plus de la moitié de la population mondiale- sont le lieu où la bataille du climat se gagnera ou se perdra.  Le Secrétaire général a exprimé sa reconnaissance pour le rôle joué par les maires dans la lutte contre les changements climatiques, les qualifiant de premiers secouristes du monde face à l’urgence climatique.

Avant de quitter Copenhague, il a publié une déclaration à la première personne sur l’attribution du prix Nobel de la paix au Premier Ministre éthiopien, M. Abiy Ahmed.

« J’ai souvent dit que le vent de l’espoir souffle de plus en plus fort en Afrique », a-t-il déclaré, ajoutant que le Premier Ministre en est une des raisons principales.  « Sa vision a aidé l’Éthiopie et l’Érythrée à réaliser un rapprochement historique, et j’ai eu l’honneur d’assister à la signature de l’Accord de paix, l’année dernière. » 

Syrie

Le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, a publié une déclaration à l’issue de sa visite dans la région frontalière entre la Turquie et la Syrie. 

Il a rappelé qu’il a exprimé à plusieurs reprises son inquiétude quant à l’impact, pour les civils, des opérations militaires à Edleb depuis le mois d’avril dernier.  M. Lowcock a déclaré que sa visite a coïncidé avec le début de l’opération militaire turque dans le nord-est de la Syrie.  Il a exprimé sa préoccupation face aux informations faisant état de victimes civiles des deux côtés de la frontière et au grand nombre de personnes qui fuient en Syrie dans l’espoir d’échapper aux combats.  Il a réitéré ce que le Secrétaire général avait déclaré: nous exhortons toutes les parties à faire preuve de retenue, à agir conformément à leurs obligations en vertu de la Charte et du droit international humanitaire, à respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie, et à protéger avant tout les personnes et les infrastructures civiles. 

M. Lowcock a ajouté qu’il a discuté de la situation avec le Gouvernement turc qui lui a dit attacher la plus grande importance à la protection des civils.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), environ 100 000 personnes ont désormais fui dans la région. 

Le Bureau de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme a indiqué, aujourd’hui, qu’il a commencé à recevoir des informations sur les victimes civiles pendant les deux premiers jours de l’opération turque. 

Le Bureau des droits de l’homme a souligné que les opérations militaires doivent être menées dans le respect du droit international humanitaire, en particulier les principes de distinction, de proportionnalité et de précaution.

Il a ajouté que les personnes et les infrastructures civiles doivent être protégées des attaques et des conséquences des hostilités.  En cas de fuite, les déplacés doivent recevoir assistance et protection jusqu'à ce qu’ils puissent rentrer chez eux ou se réinstaller ailleurs, volontairement, dans la sécurité et dans la dignité.

Journée internationale de la fille

La Journée a été commémorée aujourd’hui sur le thème « Les filles: une force libre et inarrêtable ».

Dans son message, le Secrétaire général souligne qu’en près de 25 ans, nous avons vu un plus grand nombre de filles terminer leur scolarité, être moins nombreuses à se marier ou à devenir mères, et plus nombreuses à acquérir les compétences dont elles ont besoin pour réussir leur vie professionnelle.

Mais, ajoute le Secrétaire général, nombre d’entre elles sont encore bridées par des normes de genre néfastes qui influencent l’ensemble de leur vie.  Deux cents millions de filles et de femmes sont victimes de mutilations génitales féminines.  Les trois quarts des victimes de la traite sont des femmes et des filles.  Des millions sont prises au piège de la violence, des incertitudes et de la détresse engendrées par les conflits.

Le Secrétaire général appelle chacun, partout, à défendre l’égalité des droits et à donner aux filles les moyens de faire entendre leur voix et d’exercer une influence dans nos familles, nos communautés, nos pays.

Cet après-midi, la Vice-Secrétaire générale, Mme Amina Mohammed, a fait un discours à une manifestation intitulée « Girls Speak Out ».

Elle a rappelé l’engagement des Nations Unies à militer pour les droits des filles et à aider les gouvernements à leur offrir une enfance heureuse, l’accès à une éducation et à une formation de qualité et un environnement où elles peuvent prendre des décisions informées sur leur vie.

Apatridie

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a, dans ce qu’il a décrit comme un moment historique, indiqué que plus de 85 gouvernements, organisations de la société civile, organisations internationales et régionales ont pris 300 nouveaux engagements pendant une réunion de haut niveau sur la fin de l’apatridie. 

Le monde compte 3,9 millions d’apatrides reconnus, même si le HCR estime que le nombre réel est beaucoup plus élevé. 

Le Chef du HCR, M. Filippo Grandi, a déclaré à l’issue de la réunion, que cette semaine a montré un niveau sans précédent de volonté politique et de détermination pour résoudre ce problème et commencer par le prévenir.

Bahamas

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a lancé, aujourd’hui, un appel de fonds de 10 millions de dollars pour soutenir les efforts de relèvement après le passage de l’ouragan Dorian, qui a frappé Abaco et Grand Bahama, il y a un mois. 

Ces fonds appuieront les opérations visant à distribuer abris et articles non alimentaires, à rechercher les personnes disparues et à protéger ceux qui sont encore vulnérables. 

L’OIM aide déjà les Bahamas à l’évacuation des débris à Abaco.  L’agence a annoncé qu’elle déblaie chaque jour plus de 100 m3 de débris, en coordination avec le Gouvernement.

Ce dernier a également demandé officiellement à l’OIM d’aider et de reloger les citoyens bahamiens bloqués aux États-Unis après leur évacuation consécutive au passage de Dorian.

Budget

Sri Lanka est le cent trente et unième État Membre à avoir versé l’intégralité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU pour 2019.

Éthiopie

Le Porte-parole a déclaré que l’ONU suit de très près l’évolution des négociations sur le barrage de la Grande Renaissance en Éthiopie.  « Nous espérons que les parties parviendront à une solution mutuellement acceptable.  L’ONU est prête à les aider dans la mesure de ses moyens, avec leur accord. »

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.