Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 9 août 2019

dbf190809
9 août 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 9 août 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Journée internationale des peuples autochtones

La Journée internationale des peuples autochtones est célébrée aujourd’hui.  La Vice-Secrétaire générale, Mme Amina Mohammed, a indiqué que cette Journée est l’occasion de reconnaître la diversité et la richesse du savoir que possèdent les peuples autochtones, ainsi que la richesse qu’ils contribuent à l’humanité.

Dans ses remarques liminaires, prononcées lors d’un événement organisé à New York par le Département des affaires économiques et sociales  (DESA), elle a dit que les femmes et les hommes autochtones promeuvent des modes de vie durables d’une génération à l’autre, défendent la biodiversité et l’intégrité des écosystèmes et tirent la sonnette d’alarme face à l’impact croissant du dérèglement climatique.

Elle a aussi souligné que près de la moitié des 6 700 langues du monde sont menacées de disparition.  La plupart d’entre elles sont des langues autochtones.  Chaque fois qu’une langue disparaît, le monde perd une richesse entière en termes de tradition, de savoir et d’héritage culturel, a-t-elle indiqué

Message de Nagasaki

Dans un message rédigé à l’occasion de la Cérémonie pour la paix de Nagasaki, le Secrétaire général a rendu hommage aux victimes et aux survivants du bombardement nucléaire de cette ville, qui s’est déroulé à cette date en 1945. 

Il a indiqué qu’il avait été profondément ému lorsqu’il avait participé à cette cérémonie l’an dernier, notant que les témoignages des hibakusha l’avait touché en plein cœur, ainsi que leur dévouement pour veiller à ce que la plus grande tragédie qu’ait connu Nagasaki ne se produise jamais ailleurs.

Le Secrétaire général a relevé que le danger nucléaire persiste et a appelé la communauté internationale à rassembler ses forces pour protéger les bienfaits, en matière de sécurité, que les traités existants procurent à nous tous.  Il a souligné que la seule garantie contre l’usage des armes nucléaires est leur élimination totale.  Cela demeure la plus haute priorité de désarmement des Nations Unies et du Secrétaire général.

Ce message a été prononcé par Mme Izumi Nakamitsu, Haut-Représentante pour les affaires de désarmement.

Yémen

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a salué, aujourd’hui, les mesures qu’il a qualifié d’importantes et positives prises par les autorités basées à Sanaa concernant les dispositifs de sécurité pour veiller à ce que l’aide humanitaire sous forme de vivres atteigne les enfants, les femmes et les hommes les plus vulnérables dans toutes les zones qui se trouvent sous leur contrôle.

Le PAM a indiqué qu’il reprendra, suite au festival de l’Eïd al-Adha, la distribution de vivres destinés aux 850 000 personnes de la ville de Sanaa qui n’ont pas reçu de rations alimentaires du PAM au cours des deux derniers mois.

Le PAM a également commencé à mettre en œuvre un système de gestion des bénéficiaires basé sur des cartes à puce qui a permis d’enregistrer neuf millions de personnes dans les zones du Yémen qui sont sous le contrôle des autorités basées à Sanaa.  Ces mesures essentielles assureront la protection des personnes desservies par le PAM, ainsi que celle de leur vie privée, de même que l’indépendance des opérations humanitaires.

Chypre

Aujourd’hui, le dirigeant chypriote grec, M. Nicos Anastasiades, et le dirigeant chypriote turc, M. Mustafa Akıncı, se sont rencontrés sous les auspices de la Représentante spéciale et Conseillère spéciale adjointe du Secrétaire général pour Chypre, Mme Elizabeth Spehar.

Selon la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre (UNIFICYP), les deux dirigeants ont eu un échange de vues sincère et productif et ont décidé de continuer de s’impliquer dans les efforts déployés par la consultante de l’ONU pour le différend chypriote, Mme Jane Holl Lute, pour finaliser les termes de référence qui permettraient de mener des négociations structurées et axées sur des résultats.

Les deux dirigeants ont également annoncé leur empressement à participer à une réunion tripartite avec le Secrétaire général après l’Assemblée générale, afin de tracer la voie à suivre.

Ebola

En début de journée, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a diffusé une mise à jour sur l’irruption d’Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, en République démocratique du Congo (RDC).  Selon l’OMS, la transmission du virus s’est poursuivie cette semaine avec une intensité similaire à celle recensée au cours des dernières semaines, avec en moyenne 86 cas signalés par semaine.

Il n’existe, à l’heure actuelle, aucun cas confirmé d’Ebola à l’extérieur de la RDC. 

Au cours des 21 jours allant du 17 juillet au 6 août 2019, un total de 257 cas confirmés ont été signalés, la majorité provenant des zones sanitaires de Beni et de Mandima.

Aucun nouveau cas confirmé n’a été signalé à Goma depuis la dernière signalisation.  La ville compte quatre cas confirmés.

Réfugiés rohingya

Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) a indiqué aujourd’hui qu’à compter de mercredi, plus de 500 000 réfugiés rohingya du Myanmar se trouvent actuellement à Cox’s Bazar, au Bangladesh, après avoir été enregistrés dans le cadre d’un effort conjoint du HCR et des autorités bangladaises.

Nombre de réfugiés ont obtenu une carte d’identité pour la première fois de leur vie.

Cet enregistrement permettra de veiller à l’exactitude des données sur les réfugiés au Bangladesh, de fournir aux autorités nationales et aux agences humanitaires une meilleurs compréhension de cette population et de ses besoins.  Il permettra également aux organisations humanitaires de planifier leurs programmes et de cibler l’aide pour la livrer là où elle est le plus nécessaire.

Widad Franco

Le porte-parole a fait ses adieux à Mme Widad Franco, correspondante à l’ONU pour NHK pendant près de 15 ans, qui quitte ses fonctions.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.