Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 29 juillet 2019

dbf190729
29 Juillet 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 29 juillet 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Libye

Le Conseil de sécurité a tenu une séance publique sur la Libye ce matin.  Dans son exposé, le Représentant spécial du Secrétaire général, M. Ghassan Salamé, a indiqué que le conflit armé dans le pays ne présentait aucun signe de ralentissement, et que la guerre aux alentours de Tripoli avait fait près de 1 100 morts, dont plus de 100 civils. 

Il a souligné que les belligérants des deux côtés n’avaient pas respecté leurs obligations en vertu du droit international humanitaire, en rappelant notamment l’attaque aérienne meurtrière qui avait frappé le centre de détention pour migrants de Tajoura au début du mois.  M. Salamé a indiqué qu’à la suite d’efforts soutenus par les Nations Unies pour déplacer les migrants dans des endroits plus sûrs, les autorités avaient renvoyé, ces derniers jours, plus de 200 migrants dans les installations bombardées de Tajoura.  Il a également estimé que la mort de 150 migrants aux larges des côtes libyennes, la semaine dernière, souligne à nouveau le besoin urgent de s’attaquer aux causes profondes de la question des migrants.  M. Salamé a insisté sur la nécessité de fermer les centres de détention pour migrants et a exhorté le Conseil à appeler les autorités de Tripoli à libérer les personnes détenues dans ces établissements. 

Le Représentant spécial a présenté un plan d’action en trois points pour mettre fin au conflit.  Il a tout d’abord appelé à établir une trêve pour l’Eïd al-Adha; deuxièmement, il a appelé à une réunion de haut niveau des pays concernés pour mettre fin aux hostilités et mettre en œuvre l’embargo sur les armes; et enfin, une réunion de personnalités influentes libyennes pour convenir d’un moyen d’aller de l’avant. 

Par ailleurs, la Coordonnatrice humanitaire par intérim en Libye, Mme Bérangère Böell-Yousfi, a fermement condamné, aujourd’hui, ce qu’elle a appelé le bombardement scandaleux de l’école Al-Alamain et de l’hôpital de campagne Az Zawiyah, au sud de Tripoli.  Des milliers de personnes se sont retrouvées privées d’accès aux services de base.  L’ONU et les organisations humanitaires continuent d’appeler toutes les parties au conflit à respecter les obligations qui leur incombent en vertu du droit international humanitaire et à mettre un terme aux attaques contre les hôpitaux, les écoles et d’autres infrastructures et personnels civils.

Nominations

Le Secrétaire général a annoncé aujourd’hui la nomination de Mme Karla Gabriela Samayoa Recari, du Guatemala, comme sa Représentante spéciale adjointe et Chef adjointe de la Mission de vérification des Nations Unies en Colombie.

Mme Samayoa Recari succède à Mme Jessica Faieta, de l’Équateur, à qui le Secrétaire général exprime sa profonde gratitude pour son leadership et son dévouement exemplaires.

Mme Samayoa Recari était depuis 2018 Ambassadrice du Guatemala en Italie et Représentante permanente auprès des organisations des Nations Unies basées à Rome.  Elle apporte à son nouveau poste plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de la diplomatie, notamment dans le contexte des Nations Unies où elle s’est axée sur la paix et la sécurité, ainsi que sur les questions humanitaires et de gestion.

Le Secrétaire général a également nommé Mme Rosine Sori-Coulibaly, du Burkina Faso, en tant que sa nouvelle Représentante spéciale pour la Guinée-Bissau et Chef du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBIS).

Elle succédera à M. José Viegas Filho, du Brésil, qui a achevé ses fonctions le 18 mai 2019.  Le Secrétaire général est reconnaissant à M. Viegas Filho pour le leadership dont il a fait preuve à la tête du BINUGBIS durant son mandat.

Ayant récemment occupé le poste de ministre de l’économie, des finances et du développement dans son pays d’origine (2016-2019), Mme Sori-Coulibaly apporte à ses nouvelles fonctions plus de 35 ans d’expérience à l’échelon national et international dans les domaines du développement durable et humanitaire, de la transition politique, de la réduction de la pauvreté, des réformes fiscales et budgétaires ainsi que de l’égalité entre les sexes et de l’autonomisation des femmes.

Afghanistan

La Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a condamné l’attaque d’hier contre le bureau politique du candidat à la vice-présidence, M. Amrullah Saleh, à Kaboul.  Selon les médias internationaux, au moins 20 personnes auraient été tuées.  Sur son compte Twitter, la MANUA rappelle que les candidats sont des civils et réaffirme que la violence n’a pas sa place dans la campagne présidentielle en Afghanistan.

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, la MANUA exhorte toutes les parties prenantes à œuvrer à l’instauration de la confiance dans le processus électoral, soulignant l’importance de fournir au peuple afghan des informations suffisantes et en comprendre suffisamment le sens pour pouvoir choisir de manière éclairée leur prochain président.

La Mission rappelle également le rôle particulièrement important des médias dans le processus électoral.  Les électeurs inscrits, notamment les femmes, sont encouragés à participer aux élections, pour exprimer leur volonté démocratique.

La MANUA réitère son engagement et son soutien continus en faveur d’une élection dirigée et prise en main par les Afghans, et reconnaît les efforts déployés par les instances chargée de l’organisation des élections, le Gouvernement et les autres parties prenantes en vue de la tenue d’une élection présidentielle rapide, transparente et crédible.

Chine

Dans une déclaration publiée hier soir, le Secrétaire général a exprimé sa tristesse devant les pertes en vies humaines et les destructions de biens causées par des glissements de terrain dans la province de Guizou, en Chine.  Le Secrétaire général a présenté ses plus sincères condoléances aux familles des victimes et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.  Les fortes pluies qui ont provoqué ces glissements de terrain étant toujours en cours, le Secrétaire général s’est félicite des opérations de recherche et de sauvetage menées par le Gouvernement chinois.  Si besoin est, les Nations Unies sont prêtes à contribuer à ces efforts. 

Yémen

L’Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), M. Achim Steiner, est rentré aujourd’hui d’une mission de cinq jours au Yémen au cours de laquelle il s’est rendu à Aden, Sanaa et Hodeïda.

Dans une déclaration, M. Steiner a déclaré qu’il était difficile de comprendre l’ampleur de la dévastation et de la souffrance humaine dont il avait été témoin.  Il a ajouté que la paix était la seule solution viable pour le Yémen.

Il a indiqué que l’un des principaux objectifs de sa visite au Yémen était d’explorer comment les initiatives de développement pouvaient aider tous les Yéménites à jeter les bases d’un avenir offrant des alternatives viables à la guerre et au chaos. 

La déclaration complète de M. Steiner est disponible sur le site Internet du PNUD.

Syrie

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) demeure profondément préoccupé par la sécurité et la protection des civils dans le nord-ouest de la Syrie où quelque trois millions de femmes, d’enfants et d’hommes restent pris entre deux feux.  Depuis le 28 avril, près de 500 civils ont été tués dans les violences et plus de 440 000 personnes ont été déplacées.

Rien que ce week-end, au moins 35 personnes, dont trois agents de santé, auraient été tuées par une succession de frappes aériennes et de bombardements dans des zones urbaines densément peuplées situées sur un territoire contrôlé par des groupes armés non étatiques.  Des bombardements auraient également frappé des régions urbaines situées dans des zones contrôlées par le Gouvernement.

Parmi les dommages considérables causés aux infrastructures civiles et aux habitations, on note que sept écoles, un dispensaire, un marché et une boulangerie auraient été endommagés, et que des milliers de personnes ont également fui vers la frontière turque ce week-end.

L’ONU rappelle à toutes les parties au conflit et à ceux qui ont une influence sur elles l’obligation de protéger les civils et les infrastructures civiles, ainsi que les principes de distinction et de proportionnalité consacrés par le droit international humanitaire.

Philippines

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique que trois tremblements de terre successifs ont frappé, samedi, la région reculée du nord de Batanes, aux Philippines.

À ce jour, près de 3 000 personnes, soit l’ensemble de la population de l’île d’Itbayat, ont été déplacées, 8 personnes ont été tuées et plus de 60 autres auraient été blessées.  Deux hôpitaux d’Itbayat ont été endommagés et sont hors d’usage.

Le Gouvernement national dirige la réponse, appuyé par la Croix-Rouge philippine et des partenaires humanitaires.

Côte d’Ivoire

L’UNICEF a annoncé aujourd’hui un partenariat novateur pour la construction d’une usine unique en son genre qui convertira les déchets plastiques collectés en Côte d’Ivoire en briques plastiques modulaires.

Ces briques faciles à assembler, durables et peu coûteuses seront utilisées pour construire des salles de classe indispensables dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Selon Mme Henrietta Fore, la Directrice exécutive générale de l’UNICEF, cette usine sera à la pointe des solutions intelligentes et évolutives pour certains des défis majeurs en matière d’éducation auxquels sont confrontés les enfants et les communautés d’Afrique.

La Côte d’Ivoire a besoin de 15 000 salles de classe pour répondre aux besoins des enfants sans lieu d’apprentissage.  Grâce à ce partenariat novateur, 500 salles de classe pour plus de 25 000 enfants seront construites au cours des deux prochaines années.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.